Nous suivre

Actualités

Pour aider les arbitres, il faut lourdement sanctionner les tricheurs

Nico

Publié

le

Edito – Si l’arbitre et le VAR se sont trompés lors du match entre Barcelone et Lyon, c’est aussi car, une fois de plus, Luis Suarez a volontairement simulé ou triché, appelez ça comme vous le voulez.

Aujourd’hui, des commissions permettent a posteriori de sanctionner par des matchs de suspension des mauvais gestes ou des joueurs qui écopent volontairement d’un carton jaune, à l’image de Sergio Ramos. Mais à l’inverse, les simulateurs et tricheurs peuvent continuer à sévir impunément, sans ne jamais être puni.

Luis Suarez, champion du monde du plongeon depuis de nombreuses années, continue de tromper bon nombre d’arbitres sans jamais être inquiété par les instances. Hier, alors que le score est de 0-0 il inflige une semelle à Jason Denayer avant de faire une pirouette digne du cirque Pinder.

https://twitter.com/FDG_Officiel_/status/1105930809012305921

On pourra mettre cinq arbitres, le VAR ou tout ce que vous voulez, tant que les simulateurs pourront agir en toute impunité, les arbitres ne pourront pas être meilleurs. Dans ce cas-là, le VAR aurait dû annuler le penalty mais quand c’est pour un coup franc qu’il y a simulation, la vidéo ne peut servir. Pour que l’arbitrage avance, l’une des principales choses à mettre en place est la sanction à l’encontre des tricheurs.

S’ils risquent des suspensions, le nombre de simulateurs diminuera, à défaut de disparaître. Cela facilitera aussi la tâche des arbitres. Un barème peut être mis en place sur les compétitions pour sanctionner les tricheurs. Pour la première simulation avérée, un match de suspension, pour la deuxième, dans la même compétition et même saison, deux matchs de suspension, pour la troisième, trois matchs de suspension. Avec ce barème, un joueur qui simule à trois reprises dans une même compétition et même saison serait suspendu 6 matchs en tout, de quoi faire réfléchir les tricheurs.

Êtes-vous favorable à de lourdes sanctions, a posteriori, pour les simulateurs ?

Nicolas Jacquemard


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Rugby à XV

Tri-Nations : Fin de saison pour un cadre des Wallabies

Nicolas M

Publié

le

Par

Tri-Nations - Fin de saison pour un cadre des Wallabies
Getty Images

RUGBY CHAMPIONSHIP – A moins de quinze jours du début des Tri-Nations (Nouvelle Zélande, Australie, Argentine), les Wallabies viennent de subir une très mauvaise nouvelle. Le centre Matt Toomua, blessé lors du deuxième match de Bledisloe Cup (27-7) est forfait pour le reste de la saison. 

Sorti en fin de première mi-temps, le joueur de 30 ans souffre d’une grosse blessure à l’aine d’après The Sydney Morning Herald. Il devrait passer deux autres séries de scans pour déterminer réellement la gravité de la blessure, mais les chances de le voir participer aux Tri Nations sont très faibles d’après le journal australien.

C’est un vrai coup dur pour Dave Rennie, nouveau sélectionneur de l’Australie, qui voit son plan de jeu chamboulé après seulement deux matchs à la tête de l’équipe. Il avait l’ambition de l’associer durablement avec James O’Connor en 10/12, avec la présence de deux playmakers sur le terrain, capable d’échanger de position sur le terrain pour troubler les défenses adverses, les Anglais ont longtemps adopté cette même stratégie avec George Ford et Owen Farrell.

Qui pour le remplacer lors du premier match des Tri Nations ? 

Plusieurs options sont présentes pour Dave Rennie, mais la plupart de ces options sont jeunes et inexpérimentées à ce niveau de compétition. En lançant plusieurs jeunes dans le bain dès le premier match de la Bledisloe Cup (16-16) tels que le fidjien Filipo Daugunu ou encore Hunter Paisami, le sélectionneur australien comptait sur la présence de Matt Toomua au centre du terrain pour amener son expérience à une ligne de 3/4 assez jeune sur le papier.

Hunter Paisami, titularisé en deuxième centre, est passé en tant que premier centre lors de la sortie sur blessure de Matt Toomu’a, permettant à Jordan Petaia, le centre des Queensland Reds d’entrer à son poste de prédilection. Cela fait parti d’une possible combinaison que Dave Rennie peut expérimenter.

La plus probable, celle qui collerait le plus au plan de jeu qu’il veut instaurer serait de titulariser Noah Lolesio, le jeune ouvreur des Brumbies. Sans To’omua, il semble que Lolesio, qui a joué un rôle de premier plan lors de la victoire des Brumbies dans le Super Rugby AU en tant que numéro 10, aient les caractéristiques adéquates pour démarrer soit en tant que demi d’ouverture (son poste de prédilection), soit en tant que premier centre. Il était sur le banc lors du premier match de Bledisloe Cup à Wellington mais n’a pas été convoqué pour le second test. James O’Connor a été utilisé à la fois en tant que n°10 et que n°12, deux postes auxquels il a été utilisé par les Reds en Super Rugby. L’option de titulariser le jeune joueur de 20 ans dès le prochain match des Wallabies semble être l’option la plus crédible.

Nicolas Mezine


Lire la suite

Football

Ligue des Champions : l’OM, 7 ans après

Avatar

Publié

le

Par

Ligue des Champions - L’OM, 7 ans après
AFP

LIGUE DES CHAMPIONS – Ce soir au Pirée face à l’Olympiakos, l’Olympique de Marseille signe son grand retour en Ligue des Champions après 7 ans d’attente. Les Phocéens emmenés par André Villas-Boas abordent la compétition avec ambition et l’esprit revanchard.

L’OM au cœur européen

Devant leur télévision ce soir, les supporters marseillais seront nostalgiques, comme à chaque fois que le club olympien se présente en Ligue des Champions. Il faut dire que l’Olympique de Marseille possède un vrai lien avec les compétitions européennes, au-delà de l’étoile brodée sur le maillot. Alors que dire quand l’OM se qualifie enfin après 7 saisons sans sentir l’odeur de la plus grande compétition européenne…

Malheureusement sur cette phase qualificative, les supporters marseillais n’entendront la douce musique de la Ligue des Champions qu’à la télévision. Car l’histoire de l’OM en Europe se raconte aussi via les supporters et leur ferveur. Ce soir, le bouillant stade Karaïskaki de l’Olympiakos sonnera aussi bien creux à huis clos. Tant mieux pour l’Olympique de Marseille, dommage pour le football.

Soudés derrière AVB

Si l’on devait résumer cet Olympique de Marseille version 2019/2020, c’est avant tout un entraîneur, André Villas-Boas, qui a su regrouper, recruter, trouver les solutions afin d’emmener son OM vers la 2ème place de la Ligue 1 Uber Eats et surtout la Ligue des Champions. L’entraîneur portugais est la clé de cette équipe olympienne pas toujours emballante mais courageuse. Pour cette campagne européenne, l’Olympique de Marseille s’avance sans certitudes par le peu d’expérience de son effectif mais avec envie et détermination : « On n’est pas venu en vacances évidemment. On veut être bien dans cette compétition. Se qualifier pour les 8èmes de finale, c’est un gros exploit dans un groupe comme ça. » Dans le groupe C, l’OM aura fort à faire pour se qualifier, mais on peut compter sur la dynamique phocéenne pour faire mieux que le zéro pointé lors de la dernière campagne.

Romain Delanis


Lire la suite

Football

Les 5 choses à retenir de la conférence de presse de Mediapro

Nico

Publié

le

Par

Les 5 choses à retenir de la conférence de presse de Mediapro
Quique Garcia / EPA-EFE

FOOTBALL – Jaume Roures, homme fort de Mediapro, a tenu une conférence de presse ce mercredi matin pour faire le point sur la situation actuelle, suite au défaut de paiement concernant le championnat de France et le bras de fer engagé avec la LFP.

Mediapro et Téléfoot continuent

« Je suis venu pour dire que Téléfoot va continuer. » Le message est clair, net et précis, Mediapro ne compte pas se retirer. Son homme fort a rappelé que le projet était sur quatre ans et qu’il savait dès le départ qu’il ne serait pas rentable dès la première année. Pour le moment, le paiement de l’échéance de décembre à la LFP reste incertaine, mais l’avocat de Mediapro explique qu’il veut trouver une solution pour les clubs.

Un processus de conciliation avec la LFP

Mediapro va entrer dans un processus de conciliation de plusieurs semaines avec la LFP. Le groupe sino-espagnol veut adapter le prix payé à la situation actuelle. Autrement dit, il veut une ristourne du montant des droits TV pour la saison 2020-2021. Si cette conciliation aboutit, Canal + a déjà fait savoir que la chaîne demanderait les mêmes ajustements que Mediapro. Jaume Roures demande que cette conciliation puisse se dérouler en toute confidentialité. Ce processus pourrait durer 3 à 4 mois selon l’avocat du groupe.

600 000 abonnés

Alors que RTL évoquait un peu moins de 300 000 abonnés, Jaume Roures a lui évoqué le nombre de 600 000 abonnés à la chaîne Téléfoot. Il a ajouté que beaucoup d’entre eux étaient issus de l’offre couplée avec Netflix. Quand le nombre de 3 millions d’abonnés comme objectif lui a été rappelé, il a expliqué que ce n’était pas pour la première saison, et que Mediapro en avait pleinement conscience.

Pas de commentaire sur la situation financière du groupe

Jaume Roures a refusé de commenter la situation financière du groupe, expliquant qu’il gardait ses données pour les discussions qu’il y aura avec la LFP dans les prochaines semaines. Plusieurs agences de notation avaient notamment déclassé dernièrement un des actionnaires du groupe espagnol.

Des discussions avec Canal +

Enfin, des discussions ont lieu avec Canal + pour un accord de diffusion. Mais pour le moment, les deux parties ne se sont toujours pas entendues. Quand la question de l’assignation en justice de Canal + pour Mediapro a été évoquée, Jaume Roures a été clair : « Les discussions avec Canal+ ne se régleront pas devant la justice. »

L’avis de la rédaction

La conférence de presse était attendue. Finalement, on n’a pas appris grand chose, si ce n’est qu’une conciliation allait démarrer avec la LFP. Le plus inquiétant, c’est que Mediapro campe sur ses positions et ne remet, à aucun moment, en cause la faisabilité de son projet avec ses conditions financières. Le groupe sino-espagnol se cache derrière la Covid-19 pour justifier ses difficultés, un jeu dangereux pour le foot français car à terme, ce sont les clubs qui paieront l’addition.

Dicodusport


Lire la suite

Rugby à XV

Votre XV de France pour affronter le Pays de Galles ce samedi

Avatar

Publié

le

Par

Dicodusport

XV DE FRANCE – Vous êtes plus de 4 000 sélectionneurs à avoir composé votre XV de France pour ce samedi, face au Pays de Galles (21h10). Les résultats dans le détail. 

Votre XV de France pour affronter le Pays de Galles

Votre XV de France pour affronter le Pays de Galles la samedi 24 octobre - Dicodusport

Votre XV de France pour affronter le Pays de Galles la samedi 24 octobre – Dicodusport

Le résultat du sondage, poste par poste

Les avants

Votre pilier gauche
  • Cyril Baille (Toulouse) 89%, 3796 voix
    3796 voix 89%
    3796 voix - 89% des votes
  • Jean-Baptiste Gros (Toulon) 11%, 480 voix
    480 voix 11%
    480 voix - 11% des votes
Total des votes : 4276
13 octobre 2020 - 20 octobre 2020
Les votes sont clos
Votre talonneur
  • Camille Chat (Racing 92) 55%, 2332 voix
    2332 voix 55%
    2332 voix - 55% des votes
  • Julien Marchand (Toulouse) 43%, 1790 voix
    1790 voix 43%
    1790 voix - 43% des votes
  • Peato Mauvaka (Toulouse) 2%, 85 voix
    85 voix 2%
    85 voix - 2% des votes
Total des votes : 4207
13 octobre 2020 - 20 octobre 2020
Les votes sont clos
Votre pilier droit
  • Demba Bamba (LOU) 51%, 2146 voix
    2146 voix 51%
    2146 voix - 51% des votes
  • Mohamed Haouas (Montpellier) 37%, 1528 voix
    1528 voix 37%
    1528 voix - 37% des votes
  • George-Henri Colombe (Racing 92) 12%, 511 voix
    511 voix 12%
    511 voix - 12% des votes
Total des votes : 4185
13 octobre 2020 - 20 octobre 2020
Les votes sont clos
Vos deuxièmes lignes
  • Bernard Le Roux (Racing 92) 48%, 3670 voix
    3670 voix 48%
    3670 voix - 48% des votes
  • Paul Willemse (Montpellier) 32%, 2407 voix
    2407 voix 32%
    2407 voix - 32% des votes
  • Romain Taofifenua (Toulon) 13%, 991 voix
    991 voix 13%
    991 voix - 13% des votes
  • Killian Geraci (LOU) 7%, 565 voix
    565 voix 7%
    565 voix - 7% des votes
Total des votes : 7633
Voters: 4177
13 octobre 2020 - 20 octobre 2020
Les votes sont clos
Vos troisièmes lignes ailes
  • Charles Ollivon (Toulon) 50%, 4035 voix
    4035 voix 50%
    4035 voix - 50% des votes
  • François Cros (Toulouse) 48%, 3875 voix
    3875 voix 48%
    3875 voix - 48% des votes
  • Dylan Cretin (LOU) 2%, 134 voix
    134 voix 2%
    134 voix - 2% des votes
  • Baptiste Pesenti (UBB) 1%, 74 voix
    74 voix 1%
    74 voix - 1% des votes
Total des votes : 8118
Voters: 4151
13 octobre 2020 - 20 octobre 2020
Les votes sont clos
Votre troisième ligne centre
  • Grégory Alldritt (Stade Rochelais) 82%, 3393 voix
    3393 voix 82%
    3393 voix - 82% des votes
  • Selevasio Tolofua (Toulouse) 18%, 758 voix
    758 voix 18%
    758 voix - 18% des votes
Total des votes : 4151
13 octobre 2020 - 20 octobre 2020
Les votes sont clos

La charnière et les trois-quarts


Lire la suite

Handball

La grave blessure de Nikola Karabatic, un défi pour lui-même, mais aussi pour les Bleus

Julien Correia

Publié

le

La grave blessure de Nikola Karabatic, un défi pour lui-même, mais aussi pour les Bleus
ELYXANDRO CEGARRA / NurPhoto

HANDBALL – Suite à sa rupture du ligament croisé du genou, Nikola Karabatic se dit prêt à relever le défi qui se présente à lui. Des défis que les Bleus devront relever sans lui.

Comme nous vous l’annoncions hier, Nikola Karabatic sera tenu éloigné des terrains pendant plus de 6 mois. Il se verra donc rater des événements majeurs en club comme en sélection. Le Final Four de la Ligue des Champions, le Mondial et le TQO se joueront sans lui. Le joueur espère un retour pour les JO de Tokyo, ce qui est envisageable. Pour ce faire, les hommes de Guillaume Gille devront passer l’obstacle du tournoi qualificatif donc, où se dresseront face à eux les Croates, en plus du Portugal et de la Tunisie. Et le sélectionneur est bien conscient du grand vide que va laisser le numéro 13 de l’équipe de France.

Un immense vide à combler

Guillaume Gille le sait, le défi est immense. « C’est toujours un moment douloureux d’apprendre ce genre de nouvelles pour un joueur, quel qu’il soit, et un peu plus quand il s’agit de Niko, car on connaît tous son importance dans le groupe France et sur le terrain. », a-t-il déclaré à l’AFP. On ne pourra qu’aller dans son sens. Depuis janvier 2004, le demi-centre et arrière gauche n’avait jamais manqué un rendez-vous majeur avec les Bleus. À son actif ? 21 tournois consécutifs et 9 titres majeurs. Une lapalissade donc de dire que le 2ème meilleur buteur de l’histoire des Bleus va manquer.

Ce qu’affirme également sans contestation Jérôme Fernandez, le numéro 1 de ce même classement. Lui qui a notamment côtoyé Nikola Karabatic sous la tunique bleue de 2002 à 2015 a affirmé sur Eurosport que « la France sans Karabatic au TQO cela sera très difficile ». On ne pourra donc que donner raison à deux anciens rouages essentiels de la mécanique bleue. Mais quoi qu’il en soit, les coéquipiers du capitaine Cédric Sorhaindo devront trouver les ressources nécessaires pour répondre présents dans ces grands événements qui se dresseront face à eux. Et avec pourquoi pas, le retour de leur joueur star pour le tournoi majeur de l’année 2021. Lui n’attend que cela.

Les JO en ligne de mire

Suite à une interview accordée au Parisien, Nikola Karabatic n’a bien entendu pas caché sa frustration : « Je suis déçu, bien sûr. Je suis aussi triste de ne plus pouvoir aider mon équipe dans cette saison longue et difficile. Mais cela fait partie de la vie du sportif. Mon objectif est de revenir le plus tôt possible, en forme, et sans prendre de risques. » Il avoue « ne pas se projeter plus loin » et qu’il s’agira « d’un défi personnel à relever ». Le joueur qui fêtera ses 37 ans en avril a cependant un objectif en tête. Il est bien entendu question des JO qui se dérouleront à partir du 23 juillet à Tokyo. Un délai raisonnable sous conditions de qualification des Bleus donc.

Pour rappel, on lui donnait que peu de chances de participer au Mondial 2019 suite à son opération d’un hallux valgus. Quelques mois plus tard, il se montrait décisif face à l’Allemagne pour arracher le bronze lors du Mondial 2019. Nul doute donc que le joueur se montrera déterminé afin de prendre part à la compétition.

Julien Correia

 


Lire la suite

Fil Info

Tri-Nations - Fin de saison pour un cadre des Wallabies Tri-Nations - Fin de saison pour un cadre des Wallabies
Rugby à XVIl y a 19 minutes

Tri-Nations : Fin de saison pour un cadre des Wallabies

RUGBY CHAMPIONSHIP - A moins de quinze jours du début des Tri-Nations (Nouvelle Zélande, Australie, Argentine), les Wallabies viennent de...

Ligue des Champions - L’OM, 7 ans après Ligue des Champions - L’OM, 7 ans après
FootballIl y a 2 heures

Ligue des Champions : l’OM, 7 ans après

LIGUE DES CHAMPIONS - Ce soir au Pirée face à l’Olympiakos, l’Olympique de Marseille signe son grand retour en Ligue...

Les 5 choses à retenir de la conférence de presse de Mediapro Les 5 choses à retenir de la conférence de presse de Mediapro
FootballIl y a 4 heures

Les 5 choses à retenir de la conférence de presse de Mediapro

FOOTBALL - Jaume Roures, homme fort de Mediapro, a tenu une conférence de presse ce mercredi matin pour faire le...

Rugby à XVIl y a 5 heures

Votre XV de France pour affronter le Pays de Galles ce samedi

XV DE FRANCE - Vous êtes plus de 4 000 sélectionneurs à avoir composé votre XV de France pour ce...

La grave blessure de Nikola Karabatic, un défi pour lui-même, mais aussi pour les Bleus La grave blessure de Nikola Karabatic, un défi pour lui-même, mais aussi pour les Bleus
HandballIl y a 6 heures

La grave blessure de Nikola Karabatic, un défi pour lui-même, mais aussi pour les Bleus

HANDBALL - Suite à sa rupture du ligament croisé du genou, Nikola Karabatic se dit prêt à relever le défi...

NRL - Les Eels de Parramatta annoncent trois nouvelles recrues NRL - Les Eels de Parramatta annoncent trois nouvelles recrues
Rugby à XIIIIl y a 6 heures

NRL : Les Eels de Parramatta annoncent trois nouvelles recrues

NRL - Les Eels de Parramatta, éliminés par les Rabbitohs lors des dernières finales qualificatives de NRL, viennent d'annoncer le...

Les Pacers remplacent Nate par Nate - Nate Bjorkgren devient le nouveau coach d'Indiana Les Pacers remplacent Nate par Nate - Nate Bjorkgren devient le nouveau coach d'Indiana
NBAIl y a 7 heures

Les Pacers remplacent Nate par Nate : Nate Bjorkgren devient le nouveau coach d’Indiana

NBA - Le front-office d'Indiana recherchait un nouvel entraîneur depuis le renvoi de Nate McMillan le lendemain du sweep infligé...

Tour d'Espagne 2020 - Le profil de la 2ème étape Tour d'Espagne 2020 - Le profil de la 2ème étape
Tour d'Espagne 2020Il y a 7 heures

Tour d’Espagne 2020 : le profil de la 2ème étape

TOUR D'ESPAGNE 2020 - Découvrez le profil de la 2ème étape de la Vuelta 2020, qui se dispute ce mercredi...

Football - Ligue des Champions - notre pronostic pour Ajax Amsterdam - Liverpool Football - Ligue des Champions - notre pronostic pour Ajax Amsterdam - Liverpool
FootballIl y a 15 heures

Football – Ligue des Champions : notre pronostic pour Ajax Amsterdam – Liverpool

LIGUE DES CHAMPIONS - L'Ajax Amsterdam affronte Liverpool, vainqueur de l'édition 2019, dans le cadre de la 1ère journée de...

Tour d'Italie 2020 - Le profil de la 17ème étape Tour d'Italie 2020 - Le profil de la 17ème étape
Tour d'Italie 2020Il y a 17 heures

Tour d’Italie 2020 : le profil de la 17ème étape

TOUR D'ITALIE 2020 - Découvrez le profil de la 17ème étape du Giro 2020, qui se dispute ce mercredi 21...

Advertisement

Tour d’Italie 2020

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés