Nous suivre

Betclic Élite 2021-2022

Preview Betclic Élite : Gravelines-Dunkerque veut repartir de l’avant

Maxime Cazenave

Publié le

Preview Betclic Élite : Gravelines-Dunkerque veut repartir de l’avant
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

BETCLIC ÉLITE 2021-2022 – Embourbé en fond de classement depuis deux ans, Gravelines-Dunkerque peine ces dernières années à retrouver le chemin du succès. Sous les ordres de JD Jackson depuis début mai dernier, le BCM est parvenu à se maintenir, et souhaite de nouveau regarder plus haut avec un recrutement intéressant.

Une saison de Betclic Élite sans Gravelines-Dunkerque serait une véritable anomalie, puisque l’on parle d’une équipe présente au plus haut niveau sans discontinuité depuis plus de trente ans. Référence du basket français tout au long des années 2000, le club nordiste a progressivement sombré dans la deuxième partie des années 2010, devenant un candidat de plus en plus crédible à la relégation.

Dix-septième lors de la saison interrompue en 2019-2020, puis 15e la saison passée après avoir connu la zone de relégation, le BCM ne parvient plus à se relancer malgré les jolis coups tentés sur le marché des transferts. Cet été, ce dernier a une nouvelle fois tenté de frapper fort pour retrouver une dynamique positive. Une dynamique peu évidente à retrouver pour un club qui n’a plus présenté un bilan positif en championnat depuis 2016.

Arrivé en pompier, JD Jackson s’inscrit dans le projet

Afin de redresser la barre, JD Jackson va tenter de profiter d’une fin d’exercice 2020-2021 légèrement positive pour construire les bases. Débarqué en remplacement de Serge Crevecoeur début mai alors que la situation était alarmante, le coach franco-canadien est parvenu à remobiliser son groupe dans la quête du maintien. S’il n’a obtenu que trois victoires en onze rencontres, cela s’est révélé suffisant pour décrocher la 15e place, avec une petite victoire de plus que l’Élan Chalon, 17e et relégué.

Disposant d’une belle expérience du championnat français en raison de ses passages au Mans ou à l’ASVEL notamment, JD Jackson va pouvoir enfiler un nouveau costume cette saison. Après celui du sauveur, celui du bâtisseur. En effet, le BCM a été très actif sur le marche des transferts, permettant ainsi à son coach de modeler à sa guise un nouveau roster ayant perdu des éléments fondamentaux de son système, à l’image de Gavin Ware, Erik McCree ou Aleksej Nikolic. Il a fallu donc se montrer malin, et le travail semble avoir porté ses fruits à l’aube de la nouvelle saison.

Taylor-Reed-Jenkins, un trio crucial au bon déroulement de la future saison

Si les blessures récentes ont perturbé la campagne de préparation, cette dernière s’est plutôt bien déroulée dans l’ensemble, les recrues prenant progressivement leurs marques. Sorti prématurément lors du match disputé face à Antwerp en milieu de semaine, Brandon Taylor va avoir un rôle déterminant. Le meneur passé par Le Mans en 2019-2020 (15,2 points, 7,1 passes) a déjà roulé sur la Betclic Élite, et sort d’une saison solide en Italie (14,8 points, 4,7 passes). Il sera l’homme de base du système de JD Jackson par sa capacité à scorer, mais également à gérer le tempo de l’équipe. En relais, le jeune Félix Bourhis (21 ans) va tenter de prendre de l’épaisseur dans le sillage de l’Américain pour apporter sa gestion du tempo et son esprit de sacrifice en défense.

A l’arrière, c’est là encore du costaud qui débarque avec deux combo-guards de grande qualité, Marcquise Reed et John Jenkins. Cela devrait mener le BCM à débuter les rencontres avec ces deux hommes en plus de Taylor à la mène, quitte à avoir un léger déficit de taille au poste 3. Il faut dire que l’on parle de deux joueurs très solides. Déjà passé par Roanne et Nanterre, Reed tourne à plus de 15 points par match, à près de 40 % derrière l’arc en Betclic Élite. De son côté, John Jenkins apporte sa grosse expérience avec près de 200 matchs NBA, mais également des passages en Chine, Israël et l’Espagne, où il a à chaque reprise fait étalage de ses dispositions offensives. Excellent dans le jeu sans ballon et en catc-and-shoot, il devrait se régaler dans le jeu prôné par son nouveau coach.

Un frontcourt léger, en attendant un dernier gros coup ?

En ce qui concerne le poste d’ailier, Romuald Morency est toujours là. Ce dernier tentera de valider sa première bonne saison complète dans l’élite après avoir fait ses armes durant plusieurs saisons en Pro B. Si on peut provisoirement l’imaginer intégrer le cinq en étant décalé au poste 4, cela est encore incertain en raison de l’arrivée probable d’un dernier intérieur dans les prochains jours. Il pourrait donc être amené à sortir du banc. Un banc au sein duquel Fabien Damase (19 ans) va être encore plus impliqué après avoir effectué une excellente saison en Espoirs.

Dans la raquette, les interrogations sont encore présentes en attendant la dernière recrue. Sur le poste 4, Vafessa Fofana débarque après deux premières saisons dans l’élite à Cholet. Récemment médaillé d’argent à l’Afrobasket avec la sélection ivoirienne, il est une valeur sûre pour apporter de l’énergie dans les moments durs. A ses côtés dans la raquette, le recrutement de Kenny Kadji semble être une belle prise. Formé à l’école Billy Donovan aux Florida Gators (2008-2010), il s’est ensuite construit une solide carrière européenne en Italie, Turquie ou Espagne. Auteur d’une dernière année très intéressante à Bursaspor (12,8 points en 24 minutes), le Camerounais de 33 ans devrait être l’atout majeur du secteur intérieur des Maritimes.

Afin de faire la rotation sur le poste 5, c’est un international polonais que le BCM est allé chercher. Revenu au pays l’année dernière après avoir effectué un cursus universitaire anecdotique en NCAA, Dominic Olejniczak a retrouvé des sensations en disposant d’un véritable rôle à Sopot (11,3 points, 6,7 rebonds points en 21 minutes). Incapable de s’écarter, il peut en revanche s’appuyer sur sa taille (2m13) et sa puissance pour être gênant sous le cercle. Le pari semble intéressant mais il faut voir comment le joueur parviendra à s’habituer au jeu et au rythme de la Betclic Élite.

Le roster

(Il manque encore un intérieur afin de boucler l’effectif).

Meneurs : Brandon Taylor (Reggio Emilia, ITA), Lucas Bourhis.

Arrières : John Jenkins (Bilbao, ESP), Marcquise Reed (Nanterre).

Ailiers : Romuald Morency, Fabien Damase.

Ailiers Forts : Vafessa Fofana (Cholet).

Pivots : Kenny Kadji (Bursaspor, TUR), Dominic Olejniczak (Sopot, POL).

Le 5 majeur probable

Brandon Taylor – Marquise Reed – John Jenkins – Romuald Morency – Kenny Kadji

Preview Betclic Élite - 5 Majeur probable de Gravelines-Dunkerque

Preview Betclic Élite – 5 Majeur probable de Gravelines-Dunkerque

Pronostic : 12ème

Afin de s’éviter une nouvelle saison de tensions extrêmes, le BCM a décidé de ne pas lésiner dans le recrutement. En misant sur un trio extérieur très solide (Brandon Taylor, Marquise Reed, John Jenkins), les Maritimes ne devraient pas avoir trop de soucis à surpasser les équipes destinées à lutter pour le maintien. Rester dans la deuxième partie de tableau semble inévitable, mais le club s’est donné les moyens d’être à la lutte pour finir à portée de fusil du Top 10.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *