Nous suivre

Basket-ball

Qualifications Coupe du Monde FIBA 2023 : les Bleus se sortent du piège monténégrin

Publié le

Qualifications Coupe du Monde FIBA 2023  Des Bleus se sortent du piège monténégrin
Photo Icon Sport

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE FIBA 2023 – A l’occasion de son premier match de qualification, l’équipe de France a bataillé durement pour obtenir un précieux succès, 73-67. La tête sous l’eau dans les premiers et troisièmes quarts, les Bleus ont su se ressaisir pour offrir une défense de fer dans le dernier quart. Précieux offensivement, Nicolas Lang a su prendre le relais d’Isaia Cordinier et Louis Labeyrie pour porter les Bleus.

Privée de ses joueurs d’EuroLeague et de NBA, l’équipe de France débutait sa campagne de qualification pour la Coupe du monde 2023 avec une équipe remaniée. A Pau, les hommes de Vincent Collet faisaient face à une équipe du Monténégro qui comptait également de nombreux absents, mais pouvait compter sur un ancien de Betclic Élite en la personne de Justin Cobbs. Favoris et auréolés d’une médaille d’argent olympique, les Bleus partaient logiquement favoris face à leur adversaire du soir.

Louis Labeyrie et Isaia Cordinier répondent à l’insolente réussite monténégrine

Pour débuter la rencontre, Vincent Collet s’appuie sur l’expérience d’Andrew Albicy à la mène avec Isaia Cordinier et Terry Tarpey sur les ailes, ainsi qu’une une raquette composée de Louis Labeyrie et Mam Jaiteh. Toutefois, les plans changent au bout de quelques secondes puisque Albicy doit céder sa place suite à une douleurs à son ischio-jambier endolori. Le Monténégro gêne des Bleus qui peinent à trouver de l’adresse et se montre patient en attaque. Suite à deux paniers mi-distance dont un primé d’un Justin Cobbs en jambes, les Bleus se retrouvent relégués à sept points rapidement. Mam Jaiteh permet de limiter la casse à l’intérieur mais ce sont bel et bien les Monténégrins qui dictent le tempo de la partie malgré les premières rotations. Cela se ressent sur la ligne des lancers francs puisque ces derniers en sont déjà à 7 tentés au bout du premier quart.

Cependant, les joueurs d’Europe de l’Est commencent à lâcher du leste face à une intensité française beaucoup plus prononcée. Le début du second quart se résume alors à un duel énorme entre Louis Labeyrie (18 points) et Vladimir Mihailovic. Les deux joueurs font preuve d’une efficacité folle. Le score se resserre progressivement et Isaia Cordinier (16 points) rentre dans son match en plantant un trois points curryesque depuis le logo ! Après Labeyrie, c’est le joueur de Bologne qui fait le show pour permettre aux Tricolores de résister face à l’adresse adverse insolente derrière l’arc (5/6 en première période!). A force de grignoter, les Bleus égalisent juste avant la pause sur une banderille d’Amine Noua (38-38), et prennent le momentum à l’aube de la deuxième période.

Nicolas Lang montre la voie, le Monténégro s’écroule sur la ligne des lancers

La reprise est brouillonne des deux côtés à cause de défenses très agressives. Il faut ainsi attendre deux minutes trente pour voir Isaia Cordinier débloquer le compteur avec un gros dunk en transition. Le Monténégro ne lâche rien et trouve des failles dans une défense bleue bien en place mais qui est coupable de quelques oublis défensifs. Totalement en feu, Vladimir Mihailovic (23 points) en profite pour faire étalage de sa palette offensive en pénétration. Ce dernier permet à son équipe de progressivement créer un nouvel écart face à des Bleus qui enchaînent les turn-overs. Justin Cobbs vient alors en seconde lame mettre une énorme banderille pour créer le plus gros écart du match (+10).

Le pays de l’Est est clairement mieux en place collectivement dans ce match, mais le talent individuel de l’équipe de France lui permet de se rapprocher, grâce notamment à l’énergie sans faille de Paul Lacombe. Un 8-0 collé à cheval sur les deux quart-temps resserre l’étau autour de Monténégrins de plus en plus fébriles de part et d’autre du parquet. Les Bleus retrouvent eux un jeu cohérent et mettent en rythme Nicolas Lang (12 points), qui fait valoir son shoot soyeux pour écarter la défense adverse en plantant onze points consécutifs! Cela permet à son équipe de prendre l’avantage dans le money-time. Un avantage qui sera décisif puisque le Monténégro n’aura pas l’énergie suffisante pour déstabiliser des Bleus euphoriques. Autoritaire, Isaia Cordinier met le couvercle et plie le match.

Malgré leur adresse à 3 points (58%), les hommes de Bosko Radovic paient une incroyable maladresse sur la ligne des lancers francs (9/20). Solides, les Tricolores terminent le boulot de manière autoritaire en limitant à seulement 11 points leur adversaire dans le dernier quart. En montrant deux visages, ils finissent par s’en sortir pour l’emporter  73-67. Prochain rendez-vous dès lundi en Hongrie, à partir de 18h.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une