Nous suivre

Tennis

Qualifications Masters 1000 de Montréal : Ciel bleu sur le Canada

Avatar

Publié le

Qualifications Masters 1000 de Montréal Ciel bleu sur le Canada
Photo Icon Sport

MASTERS 1000 MESSIEURS DE MONTRÉAL – Après le 100% au 1er tour des qualifications, les Français en lice continuent leur parcours vers le tableau principal, hormis Quentin Halys, contraint à l’abandon.

Benoît Paire est de retour dans le tableau principal du Masters 1000 du Canada. Il tentera de faire mieux qu’en 2019 à Montréal où il avait été éliminé par Richard Gasquet au 1er tour. Comme pour son 1er match hier, tout n’a été pas facile pour l’Avignonnais. Au 1er set, il a été breaké rapidement par le Suisse Marc-Andrea Huesler. Mais il est revenu immédiatement dans le match, remportant  même la manche en prenant le service adverse à 4-3.

Dans le 2ème set, de longs jeux se font entre les 2 joueurs mais le Suisse prend le dessus et remporte le set d’un jeu blanc. Tout est à refaire pour Paire. Finalement, le 3ème set est le bon pour le Français qui breake blanc à 2-1 et ne perd plus aucun jeu par la suite. Il accède donc au tour principal (6-3 3-6 6-1).

https://twitter.com/WeAreTennisFR/status/1556375075942711297

Des histoires de blessures

Destins liés mais différents pour Hugo Gaston et Quentin Halys. Comme hier, le jeune Toulousain n’est pas allé au bout de son match. Si hier, son adversaire avait abandonné sur blessure après 10 minutes de jeu, c’est après 48 minutes que le jeune Gabriel Diallo, de Montréal, a dû quitter le court prématurément, ouvrant les portes du tableau principal à Hugo Gaston. Pour Quentin Halys, ses rêves de continuer à Montréal se sont envolés après un quart d’heure de jeu, devant lui aussi renoncer face à l’Anglais Jack Draper.

Les derniers Tricolores qualifiés

Arthur Rinderknech poursuit sa route au Québec après un rude combat de plus de 2 heures contre le Japonais Taro Daniel. Des jeux qui durent longtemps, des balles de break sauvées, tout était réuni pour un match intense entre les deux protagonistes et le Français l’emporte finalement en 2 manches (6-4 6-4).

Difficile et long. C’est ce que Adrian Mannarino doit se dire. Même si Montréal lui a souvent réussi, en faisant ses meilleurs résultats au Canada, le Coréen Soonwoo Kwon a opposé une farouche résistance, et même plus. Le Français est en difficulté dans le 1er set qu’il concède finalement 6-1. Il se rattrape dans le 2ème set (6-4) mais que cela a été difficile avec un total de 5 breaks concédés pour les 2 joueurs !

Place à l’ultime manche. Mannarino l’entame bien en menant rapidement 3-0. Las, il perd son break d’avance et voit le Coréen revenir à 3-3. Tout est à refaire. Mais le Français, plus expérimenté, parvient à reprendre le service adverse après un long combat. Il sert pour le match mais la pluie interrompt les hostilités. À la reprise, 3 services suffisent pour que Mannarino l’emporte (1-6 6-4 6-3), et ponctue la belle journée tricolore.


Journaliste/rédacteur depuis décembre 2016 - Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une