Nous suivre

Ski

Que peut espérer Alexis Pinturault cette saison ?

Maxime Boulard

Publié

le

Getty Images

SKI ALPIN – Depuis la retraite de Marcel Hirscher, Alexis Pinturault fait partie des vainqueurs potentiels du gros globe de cristal. Tout proche l’an dernier, la Covid-19 et les conditions météorologiques ont causé l’arrêt brutal de la saison, laissant Alexander Aamodt Kilde empocher la victoire finale d’un rien.

Si proche, si loin

A-t-il laissé passer sa chance ? C’est la question que l’on pourrait se poser. En effet, avec 8 podiums dont 6 victoires l’hiver dernier, Alexis Pinturault était le skieur qui s’était le plus imposé. À titre de comparaison, le vainqueur Kilde comptait une seule victoire. Alors qu’il restait sur deux victoires consécutives à Hinterstoder, le Savoyard voit le Norvégien passer devant lui au général sur la dernière course, avant que la saison ne soit stoppée définitivement par une météo capricieuse, puis par la pandémie mondiale. Résultat, le natif de Moûtiers termine second au général avec 1148 points, à 54 points du leader, laissant un goût d’inachevé.

La saison 2020-2021 menacée par la pandémie

Une chose est sûre, il faudra bien commencer la saison, prendre la tête du classement et la garder le plus longtemps possible. Avec ce virus qui rode encore et toujours, nous ne sommes pas à l’abri de voir plusieurs courses, voire une partie de la saison annulée de nouveau. Ce qui pourrait jouer quelques mauvais tours aux favoris.

Pour la première course de la saison, à Sölden en géant, Alexis Pinturault s’est classé 4ème au terme de la seconde manche, un résultat qu’il qualifiait de « mitigé mais correct » malgré quelques petites erreurs. À 49 centièmes de la victoire mais surtout à 3 centièmes du podium, il prend tout de même des points à ses principaux concurrents, Kilde ayant chuté et Kristoffersen terminant 5ème.

Alexis Pinturault lors du géant de Sölden - Agence Zoom

Alexis Pinturault lors du géant de Sölden – Agence Zoom

Une saison sans combiné alpin

C’est sans doute la principale difficulté à laquelle devra faire face Alexis Pinturault cette saison, dans sa quête au gros globe. Aucun combiné alpin ne sera programmé de toute la saison, en dehors de celui des championnats du monde, qui auront lieu (normalement) du 8 au 21 février à Cortina d’Ampezzo (Italie). Étant l’une des spécialités du Tricolore avec le géant, il n’aura pas l’occasion de remporter un onzième combiné en Coupe du monde, ce qui le ferait devenir co-recordman dans cette épreuve. Il est par ailleurs quadruple vainqueur du petit globe, champion du monde et vice-champion olympique en titre de la spécialité. Malgré ce manque à gagner important, Alexis Pinturault sera tout de même à suivre de près cette saison. Le gros globe en tête, forcément.

Maxime Boulard

 


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une