Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2021-2022

Quentin Fillon Maillet : « Émilien m’a presque fait douter »

Publié le

Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE BIATHLON – Vainqueur de sa sixième poursuite de la saison ce dimanche à Kontiolahti (Finlande) et du petit globe de la spécialité, Quentin Fillon Maillet pouvait savourer à l’arrivée de la course. 

Une faute sur sa dernière balle du dernier tir pour le Jurassien mais avant cela, Quentin Fillon Maillet avait été parfait. Comme il l’a confié après course, Émilien Jacquelin a essayé de titiller son coéquipier, mais le double champion olympique était bien trop fort. Quentin Fillon Maillet a senti la pression de son compatriote, mais a réussi à rester dans sa course, comme il l’a confié à La Chaîne L’Équipe.

On m’a dit que j’avais déjà validé le petit globe de la poursuite, avant même la dernière course. Je suis super content car ça fait plusieurs années que je cours après, j’ai souvent fini deuxième, troisième… mais seul le premier est récompensé. Là, je suis très fier. Et puis, l’enchaînement de toutes ces victoires me fait vraiment plaisir, d’autant plus que ça compte presque pour deux car il faut déjà faire un bon sprint pour pouvoir prétendre à la victoire en poursuite.

Je suis très fier aussi de la course d’aujourd’hui car je suis resté dans ce que je savais faire. J’avais moins d’énergie qu’Émilien sur les skis, mais je ne me suis pas laissé perturber par son allure. Il est vite revenu sur moi pour me mettre la pression, ça m’a presque fait douter. J’ai simplement essayé de faire un ski régulier et de faire des beaux tirs. Au final, ça fait une belle course.

Après ce week-end en Finlande, Quentin Fillon Maillet dispose de 174 points d’avance au classement général de la Coupe du monde sur Émilien Jacquelin, avec encore cinq courses individuelles à disputer sur les deux dernières étapes.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une