Nous suivre

Multisports

Quiz Actu #48 : avez-vous bien suivi le sport français ce week-end ?

Avatar

Publié

le

Quiz sport français 2 décembre

Si les Championnats du monde de handball battent leur plein, la Coupe du monde de biathlon démarre tout juste. Avec un supplément de Ligue 1 et d’équitation, autant dire qu’il y avait encore de quoi bien occuper son week-end avec pas mal de sportifs tricolores au programme. Maintenant que vous avez ouvert votre deuxième case du calendrier, il est temps de répondre au quiz de la semaine. A vous de jouer !

Avez-vous bien suivi l’actualité sportive des Français(es) ce week-end ? La réponse après ce petit questionnaire. Et toujours 1 minute 30 pour y répondre. A vous de jouer !

Sophie Clapier


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Edito

Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020

Avatar

Publié

le

Par

Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020
AFP - AFP - MaxPPP

EDITO – Après le Moto GP et la F1, c’est au tour du cyclisme français de mettre fin à une disette de plus de 20 ans. En 2020, année si particulière, les Bleus ont décidé de conjurer le sort. Pour notre plus grand bonheur.

Ce 27 septembre 2020 restera gravé dans nos mémoires. Tout du moins, dans celles des passionnés de sport français en général, à défaut de marquer les plus aigris d’entre nous. Car 23 ans après Laurent Brochard, sacré champion du monde à San Sebastian, Julian Alaphilippe est allé décrocher l’arc-en-ciel au sommet des collines d’Émilie-Romagne, avant d’atterrir sur le circuit d’Imola pour y lever les bras. Et si à vous aussi, le natif de Saint-Amand-Montrond vous a foutu les larmes, c’est normal. Au-delà de la longue disette de plus de 20 ans, et de l’immense émotion contagieuse du nouveau Roi de la petite reine, c’est aussi un soulagement pour le cyclisme (et le sport) tricolore.

La délivrance

Car oui. 23 ans, c’est long. Parfois placés (Anthony Geslin en bronze en 2005, Romain Bardet en argent en 2018), les Bleus n’ont jamais réussi à (re)mettre la main sur la tunique arc-en-ciel en élite depuis l’exploit de La Broche en 1997. Et si la France fait partie des nations favorites tous les ans depuis quelques années maintenant, Julian Alaphilippe n’y est pas étranger. Passé tout près à Bergen (Norvège) en 2017, il avait ensuite calé en 2018 sur le circuit d’Innsbruck (Autriche), dans l’Enfer d’Höttinger et ses pentes à 28%. En 2019, éreinté pour un Tour de France prodigieux et lessivé par la pluie et le froid britannique du Yorkshire, il n’avait pas pesé sur la course.

Cette fois, la donne fut différente. Ce championnat du monde, relocalisé à Imola, sur un circuit de 28 km comprenant deux difficultés courtes mais raides, a redistribué le cartes. D’un parcours pour grimpeurs prévu à Martigny (Suisse) à un tracé pour vrais puncheurs en Émilie-Romagne. Cela tombe bien, Alaphilippe est le meilleur d’entre eux, et l’a prouvé une fois de plus ce dimanche. Avec, il faut vraiment le souligner, un travail remarquable des Bernard, Pacher, Peters, Molard, Madouas, Elissonde et Martin.

Cyclisme 2020 - Championnats du monde 2020 - Course en ligne hommes - Julian Alaphilippe sacré

Julian Alaphilippe sacré champion du monde à Imola – AFP

Au bout de ce récital écrit sur le tableau noir du briefing de Thomas Voeckler samedi soir, un sentiment unique : la délivrance. Alaphilippe, lui, vient de réaliser son rêve, mais aussi celui de toute une génération de suiveurs et fans, souvent moquée le lundi matin à la machine à café, car les Pinot, Bardet, Alaphilippe and co ont encore tenu le rôle des magnifiques perdants sur le Tour de France ou les précédents Mondiaux. Après le maillot arc-en-ciel, qui sait, peut-être que la tunique jaune attendra l’un de nos Bleus en 2021 ? Laissez-nous le droit de rêver !

Avant Alaphilippe, Quartararo et Gasly ont dépoussiéré le sport français

Oui, cette année 2020 est définitivement hors normes pour le sport français. Car avant le show des Bleus d’Alaphilippe en Italie, ils sont deux à avoir mis fin à une longue, très longue disette dans leur discipline. L’un d’entre eux, d’ailleurs, ne s’est pas privé lui aussi pour mettre le bleu blanc rouge à l’honneur sur le territoire de la botte transalpine. Le 6 septembre dernier, Pierre Gasly remportait le Grand Prix d’Italie de Formule 1, à Monza. Le Normand devenait le premier pilote français à s’imposer en F1 depuis la victoire d’Olivier Panis à Monaco, le 19 mai 1996. Une éternité. Si le concours de circonstances a indéniablement joué en faveur du pilote AlphaTauri, son succès n’en reste pas moins une grande bouffée d’oxygène pour les sports mécaniques français, dans une discipline où un pilote tricolore n’a plus glané le titre mondial depuis 1993 et le sacre d’Alain Prost.

Quiz F1 : Êtes-vous incollable sur Pierre Gasly ?

Pierre Gasly, vainqueur du Grand Prix d’Italie à Monza – AFP

Ce sacre mondial, Fabio Quartararo, 21 ans, peut y croire en Moto GP. Le 19 juillet dernier, le Rookie de l’année 2019 enlevait le Grand Prix de Jerez en Espagne. Le premier pilote français à l’emporter dans la catégorie reine depuis Régis Laconi. Ce dernier s’était imposé à Valence (Espagne) le 19 septembre 1999. Leader du championnat du monde à six courses du terme de l’exercice 2020, le Niçois est, depuis, monté sur la plus haute marche du podium sur les Grands Prix d’Andalousie et de Catalogne. Exceptionnel, comme l’est cette année 2020 particulière.

Personne ne sait si sans cette pandémie, sans ces calendriers remodelés, les Alaphilippe, Gasly et Quartararo auraient réalisé ces mêmes exploits. Le dernier cité, peut-être. Soit, aujourd’hui, le sport français peut savourer. En ces temps difficiles, où la grisaille règne, au sens propre comme au figuré, ces héros ont remis de la couleur dans nos vies. Et ce n’est pas les plus grognards et jaloux qui nous enlèveront ce bonheur que seul le sport peut nous procurer. Et ça, c’est une certitude.

Dicodusport


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #34

Avatar

Publié

le

Par

Instagram @giannis_an34

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 34ème épisode de cette série ! Pour voir le 33ème épisode dans lequel figurent Neymar, Benoît Paire ou Benjamin Mendy, cliquez ici.

On a aimé

Voir la réaction du grand-père de Sam Bennett après sa victoire sur les Champs-Élysées. Sur cette dernière étape, le sprinter irlandais a fait coup double en sécurisant son maillot vert. Un accomplissement pour celui qui n’avait jamais remporté d’étape sur le Tour de France et n’y avait pas participé depuis 2016. De quoi rendre fière sa famille, qui était bien sûr devant sa télévision. Son grand-père notamment, a été très ému. Ces scènes dans la sphère privée ne sont habituellement pas filmées. Celle-ci l’est, et pour notre plus grand bonheur.

On a aussi aimé la réaction de Giannis Antetokounmpo à son titre de MVP de NBA. Après sa sortie prématurée en playoffs, le Grec a pu se réconforter en récupérant sa récompense, pour la deuxième année consécutive. Seule la saison régulière est prise en compte pour le MVP, et celle de Giannis est impressionnante : 29.5pts, 13.6reb, 5.6ast, 1stl et 1blk à 55% au tir en 30 minutes de moyenne. De quoi rendre satisfait le principal intéressé, malgré ses playoffs ratés. Ce pourquoi il a publié cette photo de lui-même tenant un journal américain titrant : « Antetokounmpo nommé MVP pour la deuxième fois consécutive ». En tout cas, cette photo laisse l’opportunité aux adeptes du montage de se régaler. Comme certains l’ont déjà fait.

Le trolleur de la semaine

En restant dans le thème de la NBA, l’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine à Damian Lillard. Le joueur des Blazers, éliminé au premier tour des playoffs, n’a pas pu s’empêcher de prendre sa revanche sur les Clippers. Ces derniers s’étaient en effet payés sa tête en plein match et sur Instagram quand les deux équipes s’étaient affrontées. Patrick Beverley avait été l’initiateur des moqueries, anticipant une élimination des Blazers en playoffs, et donc un départ anticipé en vacances. Alors quand les Clippers ont craqué face aux Nuggets, Lillard s’en est donné à cœur joie sur Twitter, proposant à Patrick Beverley de le rejoindre en vacances.

Traduction : «@patbev21 Je suppose que je devrais t’inviter en vacances à Cancún,  je n’ai pas encore tout organisé 😂😂😂»

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #33

Avatar

Publié

le

Par

Twitter @neymarjr

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. Après une semaine de pause, c’est parti pour le 33ème épisode de cette série ! Pour voir le 32ème épisode dans lequel figurent Roger Federer, Rafael Nadal et Lionel Messi, cliquez ici.

Ça a fait parler

La fin de match chaotique de OM-PSG hier soir (victoire 1-0 des Marseillais). Ce Clasico déjà sous haute tension s’est terminé de la pire des manières. Des deux côtés, les joueurs ont disjoncté et coups et insultes sont partis. C’est simple, jamais un match de Ligue 1 ne s’était soldé par autant de cartons au XXIè siècle. Au milieu de tout cela, Alvaro Gonzalez aurait proféré des insultes racistes à l’encontre de Neymar, selon les dires du Parisien.  Le défenseur marseillais aurait insulté Neymar d’«enc*lé de singe». Des propos inacceptables si cela est avéré. Une enquête de la LFP va être lancée. Le Brésilien s’est en tout cas fait justice lui-même sur Twitter après le match :

Traduction : «Le seul regret que j’ai c’est de ne pas être en face de ce c*nnard»

Le trolleur de la semaine

En dehors de ces paroles qui n’ont pas lieu d’être sur un terrain de football, on a aimé voir la joie des Marseillais après leur victoire. En particulier celle de Benjamin Mendy, ancien de l’OM (de 2013 à 2016). Le joueur de Manchester City, adepte du trolling sur Twitter, s’est fendu d’un tweet en réponse aux provocations d’avant-match des Parisiens. Ces derniers avaient en effet affiché une banderole très moyenne à destination de Dimitri Payet aux abords du Vélodrome. Comme souvent, Benjamin Mendy a eu la meilleure réponse :

On a aimé

Ce n’est habituellement pas dans cette rubrique que l’on retrouve Benoît Paire. Pourtant, on a aimé voir son beau geste à l’encontre de Nicolas Peifer. Ce dernier, ancien n°2 mondial de tennis fauteuil, a vu ses raquettes abîmées lors de son voyage vers les États-Unis. Impossible alors pour lui de disputer l’US Open en l’état. Benoît Paire, dont les mésaventures l’ont empêché de disputer le tournoi, a alors proposé de donner ses propres raquettes en remplacement. Nicolas Peifer a atteint les quarts de finale en simple et la finale en double avec Stéphane Houdet.

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #32

Avatar

Publié

le

Par

Instagram @djokernole

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 32ème épisode de cette série ! Pour voir le 31ème épisode dans lequel figurent Raymond Domenech, Jalen Hurts ou les supporters marseillais, cliquez ici.

Ça a fait parler

La création d’une association des joueurs concurrente par Novak Djokovic. Le Serbe a créé la PTPA (Professional Tennis Players Association) dans le but « d’unir les joueurs et de faire entendre leur voix ». Une association dissidente en pied-de-nez à l’ATP, qui supervise la seule association de joueurs existante depuis 1972. Or, depuis des années, les problèmes financiers sont légion chez les tennismen et tenniswomen. La redistribution des prize money, de meilleures gratifications pour les circuits secondaires ou une sécurité financière pour l’après-carrière sont des thèmes sur lesquels l’ATP n’a jamais vraiment planché, au grand regret des joueurs. La crise du coronavirus, mettant des centaines de joueurs au chômage technique, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Face à cette fronde, l’ATP a cependant pu compter sur ses deux grands ambassadeurs, Rafael Nadal et Roger Federer. Sur Twitter, les deux légendes du tennis ont critiqué le choix de cette nouvelle association.

Traduction : « Le monde vit une période compliquée. Je pense qu’en ce moment, mieux vaut travailler calmement et ensemble dans la même direction. Ce sont des temps pour l’unité, pas pour la division. »

Traduction : « Je suis d’accord avec Rafael Nadal. C’est une période incertaine, et je pense que c’est primordial pour nous de rester unis en tant que joueurs, pour assurer un meilleur avenir à notre sport. »

Le trolleur de la semaine

L’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine au CM du FC Chambly. Club de Ligue 2 depuis 2019, le FC Chambly est bien connu pour ses punchlines sur Twitter. Ce qui lui a valu de gagner un public qui le suit principalement pour ça. Alors quand l’annonce du départ de Lionel Messi du Barça est sortie, le CM du club n’a pas pu s’empêcher de sauter sur l’occasion, comme à son habitude.

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #31

Avatar

Publié

le

Par

Capture d'écran Twitter

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. Après une semaine de pause, c’est parti pour le 31ème épisode de cette série ! Pour voir le 30ème épisode dans lequel figurent Gerard Piqué, Kylian Mbappé ou Allan Saint-Maximin, cliquez ici.

Ça a fait parler

Sur Twitter, Raymond Domenech s’est fait un des plus grands critiques des choix tactiques des entraîneurs pendant ce Final 8 de la Ligue des Champions. Gian Piero Gasperini (Atalanta), Julian Nagelsmann (RB Leipzig) ou même Pep Guardiola (Man. City) y sont passés. Style de jeu, timing des changements, stratégies adoptées… tout a été passé au crible par l’ancien coach des Bleus. Alors rien d’étonnant à ce qu’un retour de bâton lui soit donné. C’est ce qu’a fait Luis Fernandez, agrémenté d’une pique sur la CDM 2010 qui n’a pas dû faire plaisir à Domenech. De quoi régaler des twittos avides de ce genre de provocations.

On a aimé

Voir le geste de Jalen Hurts envers un jeune fan. Alexander, 6 ans et fan de Hurts, a demandé à sa mère de broder le nom de son joueur préféré sur son sac à dos. Après avoir accepté, sa mère a décidé de publier le résultat sur Twitter. Son tweet a alors pris une ampleur inattendue, arrivant même aux oreilles du principal intéressé. Mais au lieu de simplement le remercier, le quaterback des Eagles de Philadelphie a décidé de lui rendre la pareille, en brodant lui aussi le nom d’Alexander sur son sac. Une très belle inspiration qui a ravi ses fans et le jeune Alexander.

On a moins aimé

Voir des scènes de liesse dans les rues de Marseille après la défaite du PSG en finale de Ligue des Champions. Il est difficile de comprendre comment des supporters ne peuvent pas passer au-delà d’une rivalité pour soutenir des compatriotes en passe de réaliser un exploit. Mais il est encore plus compliqué de concevoir que ceux-ci puissent célébrer avec tant d’ardeur la défaite du club rival. Alors que Kylian Mbappé avait initié une solidarité nationale la semaine dernière, les supporters marseillais semblent encore à des années-lumières de cette idée.

Tom Compayrot


Lire la suite

Fil Info

Football - Carabao Cup - Notre pronostic pour Tottenham - Chelsea Football - Carabao Cup - Notre pronostic pour Tottenham - Chelsea
FootballIl y a 6 heures

Football – Carabao Cup : notre pronostic pour Tottenham – Chelsea

CARABAO CUP - Tottenham affronte Chelsea pour le choc du quatrième tour de la Coupe de la Ligue anglaise. Notre...

Roland-Garros 2020 : le programme du mardi 29 septembre Roland-Garros 2020 : le programme du mardi 29 septembre
Roland-Garros 2020Il y a 6 heures

Roland-Garros 2020 : le programme des matchs du mardi 29 septembre

ROLAND-GARROS 2020 - Roland-Garros a démarré dimanche pour deux semaines de compétition à une période inhabituelle. Voici le programme des...

NBAIl y a 7 heures

Los Angeles Lakers – Miami Heat : Le programme de la finale NBA 2020

BASKET - NBA - Après sa victoire lors du game 6 face à Boston, le Heat a rejoint les Lakers...

[Vidéo] Les 15 plus belles cuillères du rugby [Vidéo] Les 15 plus belles cuillères du rugby
RugbyIl y a 7 heures

[Vidéo] Les 15 plus belles cuillères du rugby

RUGBY - Le saviez-vous ? La cuillère est considérée comme un plaquage à part entière. Petit florilège des plus belles...

Football - Liga - Notre pronostic pour Real Sociedad - Valence Football - Liga - Notre pronostic pour Real Sociedad - Valence
FootballIl y a 8 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Real Sociedad – Valence

LIGA - La Real Sociedad reçoit Valence pour le compte de la 4ème journée du championnat espagnol. Notre pronostic pour...

BinckBank Tour 2020 - Le profil des étapes BinckBank Tour 2020 - Le profil des étapes
CyclismeIl y a 9 heures

BinckBank Tour 2020 : le profil des étapes

CYCLISME - La 16ème édition du BinckBank Tour débute ce mardi 29 septembre. Découvrez le profil des étapes.

Quiz cyclisme : Êtes-vous incollable sur Julian Alaphilippe ? Quiz cyclisme : Êtes-vous incollable sur Julian Alaphilippe ?
CyclismeIl y a 10 heures

Quiz cyclisme : Êtes-vous incollable sur Julian Alaphilippe ?

QUIZ CYCLISME - À désormais 28 ans, Julian Alaphilippe s'affirme comme l'une des têtes d'affiche du cyclisme actuel. Êtes-vous incollable...

[Sondage] Quel candidat soutenez-vous pour la prochaine élection de la FFR ? [Sondage] Quel candidat soutenez-vous pour la prochaine élection de la FFR ?
Rugby à XVIl y a 11 heures

[Sondage] Quel candidat soutenez-vous pour la prochaine élection de la FFR ?

Dans un peu plus d'une semaine (3 octobre), les présidents des clubs devront choisir entre deux candidats pour la présidence...

Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020 Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020
EditoIl y a 12 heures

Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020

EDITO - Après le Moto GP et la F1, c'est au tour du cyclisme français de mettre fin à une...

Pentathlon Moderne : Les championnats du monde 2020 annulés Pentathlon Moderne : Les championnats du monde 2020 annulés
Pentathlon moderneIl y a 13 heures

Pentathlon Moderne : Les championnats du monde 2020 annulés

Le Bureau exécutif de l'Union internationale de pentathlon moderne a annoncé l'annulation des championnats du monde 2020. 

Advertisement

Rolland-Garros 2020

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés