Nous suivre

Actualités

RAFC – OL : 0-2, la force tranquille

Publié le

Une victoire lyonnaise sur un score qu’on ne leur connaissait pas : 2 buts à zéro. Côté pile, un entraîneur ronchon, face, une capitaine Renard qui fête son 200ème match en D1 et une place de leader confortée. Retour sur une balade à la Lyonnaise.

Le grand enseignement de cette 5ème journée de championnat, c’est le faux pas du Paris Saint-Germain. Trop tôt pour déterminer si ces deux points perdus face à Lille auront les répercussions amères que l’on imagine aujourd’hui, il n’empêche : les Parisiennes perdent du temps et Lyon non.

Sur la pelouse des Rafettes, les Fenottes ont géré. Sans chichi ni froufrous, avec efficacité. Lorsque l’arbitre a signé la fin des hostilités sur la pelouse du stade Paul Lignon, les Lyonnaises tenaient leur deux points d’avance sur leurs meilleures poursuivantes, tout en soignant leur différence de buts (+ 8).

La force fenotte se mesure sur ces matchs également

Difficile d’enchaîner après la prestation en tout point aboutie face à Avaldnes jeudi dernier. Les filles de Pedros sont qualifiées pour les 8èmes de finale de la Ligue des Champions. Alors le coach économise, fait tourner, lance ou relance ses joueuses. Première apparition de la dernière recrue, l’Ecossaise Jessica Fishlock. Retour des blessées, Delphine Cascarino et Selma Bacha. Pour Marozsan on verra plus tard. Au repos les Henry, Hegerberg, Bronze. Pedros a un effectif à maintenir sous compétition.

2 petits buts et puis s’en va

Face aux déferlements des dernières rencontres, on est forcément déçus de voir ces Lyonnaises se satisfaire de leurs facilités. Domination sans partage, mais manque de jus, de rythme, d’automatisme. C’est que ce 11 là n’avait jamais joué ensemble, Fishlock vient tout juste de débarquer, la mécanique doit encore se régler.

Les deux buts lyonnais prouvent toutefois que ces filles savent s’arracher. Deux buts sensiblement semblables, où Kumagai d’abord (0-1, 40’), Cascarino ensuite (0-2, 51’) profitent des cafouillages défensifs de leur adversaire pour laisser surgir leur vivacité. Mais ces deux buts ne sont aussi qu’un maigre matelas. La sueur a coulé sur plus d’une tempe, lorsque qu’au terme d’une chevauchée façon raid solitaire, Cazeau ayant semé Fishlock qui tacle dans le vide, se présente face à Bouhaddi, qui pour la première fois depuis la reprise du championnat, voit une joueuse adverse de près. N’y croyant pas elle-même, Cazeau expédie le ballon sur la portière lyonnaise (59’).

Mer calme

Pour les Lyonnaises, la semaine a été longue, elle se termine pour le mieux. Qualification en 8ème de finale, où elles affronteront l’Ajax Amsterdam, départs en sélections nationales respectives (l’équipe ressemblera au désert des Tatares), ascendant psychologique pris sur Paris.

Pour les Rafettes ce début de saison est un cauchemar. Aucune victoire en cinq rencontres. Résultat impératif le 13 octobre prochain, contre le Paris FC, qui est pour sa part en pleine opération reconquête au classement. Etincelles en vue.

Camille Cordouan


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une