Nous suivre

Roland-Garros 2022

Roland-Garros 2022 : Rafael Nadal remporte un combat titanesque contre Novak Djokovic

Antoine Ancien

Publié le

Roland-Garros 2022 Rafael Nadal remporte un combat titanesque contre Novak Djokovic et rejoint le dernier
Photo Icon Sport

ROLAND-GARROS 2022 – Programmé en night session, le duel opposant Novak Djokovic à Rafael Nadal avait l’allure d’une finale avant l’heure. Revanchard suite à sa défaite l’an passé en demi-finales contre le même adversaire, l’Espagnol s’est montré plus fort pour venir à bout du n°1 mondial en quatre sets et 4h12 (6-2 ; 4-6 ; 6-2 ; 7-6). Il retrouvera sur la route des demi-finales Alexander Zverev, tombeur de Carlos Alcaraz en début de soirée.

Deux légendes du tennis mondial. Pour leur 59ème confrontation sur le circuit professionnel, les amoureux de la petite balle jaune ne pouvaient espérer meilleure affiche. Au nombre de victoires, le Serbe mène 30-28 avant ce quart de finale. Le dernier duel, en date d’il y a à peine un an mais en demi-finale cette fois, avait tourné à l’avantage de Djokovic au terme d’un combat titanesque.

Nadal fait cavalier seul

Comme on pouvait s’y attendre, les premiers échanges sont engagés. Nadal doit attendre sa troisième balle de break pour prendre le service du Serbe, après un jeu d’une durée de 10 minutes. Le ton de ce match entre les deux hommes est déjà donné. Le Majorquin monte au filet et conclut d’un smash, pour sauver une deuxième balle de débreak avant de boucler sa mise en jeu quelques instants plus tard, 3-1.

Djokovic s’emmêle les pinceaux malgré un point exceptionnel glané. Mené 30-40 sur son service, il concède le double break après un coup droit long de ligne de Nadal somptueux, 4-1. Ce dernier confirme sa mise en jeu pour se détacher au score, 5-1 avant de s’adjuger la première manche dans la foulée, 6-2.

Le combat s’installe, Djokovic se rebiffe

Plus agressif que son adversaire avec notamment 12 coups gagnants, Nadal empêche le Serbe de déployer son jeu grâce à son style varié (frappes jouées dans la diagonale, coups droits victorieux…). Décidément, le premier jeu de ce second set est âprement disputé. Après 13 minutes d’un niveau stratosphérique et six tentatives, l’homme au 21 tournois du Grand Chelem réalise le break d’entrée.

Nadal passe ensuite de grosses premières balles, et finit sur un ace pour conforter son avance. Le roi incontestable de la terre battue frappe encore et fait le double break, 3-0. Plus percutant, plus rapide et tout simplement plus fort, l’Espagnol assomme littéralement son adversaire.

Quelle solution trouver pour le n°1 mondial ? Commencer par être plus convaincant dans ses frappes, commettre moins de fautes et varier ses qualités de balle ? C’est tout ce qu’il réussit à faire afin de parvenir à effacer un premier break puis obtenir deux balles d’égalisation. Il rate d’abord le coche, mais à l’issue d’un jeu avoisinant les 20 minutes, il recolle au score, 3-3.

L’intensité mise par les deux athlètes coïncide avec la hausse de régime du Serbe, le combat est bien lancé alors que l’horloge affiche près de 2 heures de match. A ce niveau-là, un détail est un détail. Au terme d’un set très rythmé, Djokovic l’emporte, 6-4. 

Djokovic retombe dans ses travers

Jamais deux sans trois. Pour commencer cette troisième manche, Nadal ne déroge pas à la règle et réalise un break blanc. Mais dans ces longs rallyes interminables, un point ne vaut pas un acquis. Peut-être plus sur la défensive, Nadal trouve des ressources pour renverser une situation mal embarquée.

On pensait que Djokovic prenait l’ascendant après le gain du précédent set, pourtant, il retombe alors quelque peu dans ses travers avec des fautes évitables. En face, le Taureau de Manacor continue d’étaler sa palette technique, avec un revers destructeur. Et il en profite en prenant un deuxième break d’avance, 4-1. Moins fringant, Nole, qui n’a pas remis les bons ingrédients qui font sa force s’incline 6-2. Comme en témoignent les chiffres, le Serbe est auteur de 16 fautes directes pour seulement 7 coups gagnants.

Nadal sort vainqueur d’un combat de gladiateurs

On prend les mêmes et on recommence ? Non, cette fois le natif de Belgrade se remet en selle et c’est bien lui qui prend le service de Nadal en ce début de quatrième manche. Le lauréat du dernier Masters 1000 de Rome ne renonce pas et se montre impeccable sur ses mises en jeu.

Les rallyes sont un poil plus court, Djokovic ne prend pas de risque et conserve sa mainmise sur le set quand Nadal attaque la balle en coup droit pour tenter de revenir. Cela porte ses fruits puisqu’après s’être exposé à deux balles de set, le Majorquin remporte la mise sur sa deuxième balle de débreak. Tout est à refaire pour le Serbe, rejoint juste derrière, 5-5.

C’est au tie-break que la décision se fait. Si Novak Djokovic arrive à écarter trois balles de match, il ne peut rien faire sur un ultime coup droit gagnant du roi Rafael Nadal. Comme un clin d’œil au destin, il prend sa revanche de l’année dernière en sortant vainqueur en quatre sets et une durée similaire, 4h12 (6-2 ; 4-6 ; 6-2 ; 7-6). Il affrontera Alexander Zverev en demi-finale, tombeur de Carlos Alcaraz en début de soirée.


Journaliste/rédacteur depuis mai 2021 - Coupe de monde de football, Roland-Garros, 24h du Mans autos...Qu'importe la compétition sportive, je vis le sport à chaque instant de l'année. Passionné depuis l'adolescence par son histoire, ses enjeux ainsi que par le milieu du journalisme, c'est en toute logique que j'ai décidé de rejoindre l'aventure Dicodusport. Mon but ? Vous transmettre ma fièvre sur chacune des disciplines.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une