Nous suivre

Roland-Garros 2021

Roland Garros – Au bout du suspense, Anastasia Pavlyuchenkova rejoint Tamara Zidanšek en demi-finale

Julien Correia

Publié

le

Photo Nicolas Gouhier / FFT

ROLAND-GARROS – Le court Philippe-Chatrier aura été le théâtre de duels épiques aujourd’hui dans le tableau féminin. Au terme d’un match haletant, Anastasia Pavlyuchenkova a pris le dessus sur Elena Rybakina. Elle rejoint Tamara Zidanšek qui elle aussi a livré un duel de tous les instants face à Paula Badosa Gibert.

Rybakina prenait le dessus en début de rencontre

Quel suspense ! Sur le papier, les deux rencontres du jour promettaient des duels indécis. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas été déçus. Lors du 2e quart de finale de la journée la rencontre mettait aux prises Elena Rybakina à Anastasia Pavlyuchenkova. Respectivement tête de série numéro 21 et 31 les deux joueuses réussissaient un début de tournoi prometteur. Rybakina 22e joueuse mondiale n’avait jusqu’à ce match pas concédé le moindre set. Et son fait d’arme était l’élimination de Serena Williams au tour précédent.

De son côté la Russe, 32e à la WTA avait un tableau de chasse impressionnant. Les Biélorusses Azarenka et Sabalenka avaient été notamment ses victimes. Après un début de rencontre totalement à l’avantage de Rybakina, les deux amies, qui jouent ensemble en double, allaient se rendre coups pour coups. Débreakant son adversaire, la Russe réussissait à la pousser à un jeu décisif qui paraissait improbable quelques minutes plus tôt. Mais après un dernier retour de revers dans le filet, elle devait se résoudre à concéder la première manche.

Pavlyuchenkova au bout du suspense

Le second set quant à lui allait totalement être différent, à l’avantage de la Russe. Breakant son adversaire lors du 6e jeu, Pavlyuchenkova se détacha pour breaker à nouveau son adversaire par la suite et remporter ce set à sens unique sur le score de 6 jeux à 2. Un 3e set était alors au menu. Et la Russe semblait véritablement avoir pris la mesure de son adversaire. Réussissant un break d’entrée, elle menait 2 jeux à 0 et se dirigeait à priori vers le tour suivant. Mais c’était sans compter sur la force mentale de son adversaire.

Réussissant à son tour à remporter le service adverse, Rybakina était cette fois en tête. 3 jeux à 2 et service à suivre. Mais il était écrit que cette rencontre allait être riche en rebondissements. Pavlyuchenkova recolla immédiatement au score. Plus aucun break n’allait être fait par la suite avant le 16e jeu ! Un jeu remporté par la Russe qui s’imposera au final (6-7; 6-2; 9-7).

Zidanšek au tour suivant

Au tour suivant, elle affrontera une autre invitée surprenante de ce dernier carré. Il s’agit de la Slovène Tamara Zidanšek. La 85e joueuse mondiale a elle aussi livré un duel épique face à Paula Badosa Gibert. Une victoire 7/5 4/6 8/6 après plus de 2h30 de combat. A 29 ans et 11 mois, Anastasia Pavlyuchenkova se classe parmi les joueuses les plus âgées à atteindre une première demi-finale d’un Grand Chelem. A titre informatif, on retrouve devant elle une joueuse comme Nathalie Tauziat alors âgée de 30 ans et 8 mois à l’époque. Avec l’arrivée en puissance de jeunes pousses comme Cori Gauff, les joueuses d’expérience n’ont pas encore dit leur dernier mot.

 


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une