Nous suivre

Roland-Garros 2021

Roland-Garros : Rafael Nadal se qualifie pour le second tour en éliminant Popyrin

Publié

le

Roland-Garros : Rafael Nadal se qualifie pour le second tour en éliminant Popyrin
Photo ATP Tour

ROLAND-GARROS 2021 – Rafael Nadal s’est imposé en trois manches ce mardi après-midi (6-3, 6-2, 7-6) sur le Philippe Chatrier contre Alexei Popyrin. L’Espagnol signe sa 101ème victoire de sa carrière à Roland-Garros et affrontera au second tour Richard Gasquet, tombeur d’Hugo Gaston.

Rafael Nadal prend l’avantage en fin de set

Après plusieurs fautes sur la mise en jeu de Nadal, Popyrin a réalisé un très bon engagement avec plusieurs services gagnants pour revenir à 1-1. Il est rentré dans le match avec l’envie de jouer crânement sa chance et de ne pas laisser l’Espagnol diriger l’échange. Ce dernier va d’ailleurs voir ses deux premières mises en jeu disputées, sans que ça ne l’empêche de reprendre les devants et de mener 2-1. Les jeux de services suivants sont également serrés, mais les serveurs s’appuient sur une bonne première balle pour remporter leur engagement. Popyrin va s’offrir un jeu blanc pour égaliser à 3-3.

Nadal va marquer un quatrième jeu, mais il doit faire attention à ses secondes balles. Si ses premières sont toujours de qualité, ses secondes ne passent pas. L’Espagnol en est déjà à trois doubles fautes en quatre jeux. Mais ce dernier va accélérer sur le service adverse. Alors que Popyrin continue d’être agressif et monte au filet, Nadal réalise plusieurs passings, se créant une balle de break. Sous pression, l’Australien manque son coup droit et concède le premier break du match. Derrière, son adversaire va gérer son engagement pour s’offrir la première manche, 6-3.

Un deuxième acte à sens unique

En début de second set, l’Espagnol va directement prendre les devants avec un premier break, bien aidé par les fautes directes de Popyrin. Nadal, comme à son habitude, fait beaucoup courir son adversaire. L’Australien essaye de se sortir de ce schéma mais part trop à la faute. Il va tout de même se procurer une première balle de break qui sera sauvée par son adversaire. Nadal mène 2-0, avant de resserrer l’étreinte et de se procurer trois balles de double break. La dernière sera la bonne, l’Espagnol acquiert un avantage conséquent, qu’il va confirmer grâce à une bonne première balle. Il varie énormément les coups pour dépasser l’Australien, réalisant par exemple plusieurs amortis. Ce dernier va sauver l’honneur en marquant ses deux derniers engagements, mais ne pourra débreaker et s’inclinera 2-6.

Un craquage au pire des moments

Popyrin va marquer le premier jeu du troisième set mais l’Australien est mis en difficulté par le poids des frappes de Nadal qui égalise tranquillement à 1-1 avec un très beau jeu blanc. Alexei Popyrin va réagir, remportant tout d’abord son engagement avant de se créer une seconde opportunité de breaker dans cette rencontre. Mais comme souvent, l’Espagnol gagne les points importants et peut revenir à 40-40 avant de recoller à 2-2. L’Australien ne lâche pas et remporte un second jeu de service blanc consécutif. Il va ensuite mettre Nadal sous pression grâce à plusieurs coups droits gagnants, l’Espagnol devant maintenant sauver deux balles de break.

Popyrin convertit la seconde et mène 4-2. L’Australien joue sans aucun complexe et continue à agresser son adversaire avec des coups droits puissants pour mener 5-2, s’offrant un nouveau jeu blanc. Nadal n’a pas abandonné la troisième manche et réalise un jeu parfait, mais son rival va désormais servir pour le gain du set. Un peu tendu, il rate une volée facile, mais s’offre tout de même une balle de set qu’il manque à cause d’une double faute. Il s’en procure une seconde, mais il gâche une belle opportunité en envoyant son smash dans les gradins. Il donne une possibilité de debreak à son adversaire en dévissant complètement un coup droit facile.

Le Majorquin ne va pas s’en priver et revient à 4-5. L’ascendant psychologique est revenu côté espagnol, Nadal revient tranquillement à 5-5. Popyrin, lui, continue de donner des points, avec une double faute et un nouveau smash manqué. L’espagnol se procure quatre balles de break bien sauvées par son adversaire qui va finalement remporter sa mise en jeu. Nadal fait de même, la décision se fera au tie-break. Qui dit tie-break, dit points importants. Et comme c’est le cas depuis le début du match, ces derniers tournent à l’avantage de l’Espagnol, qui s’impose 7-3 dans ce jeu décisif. Il affrontera Richard Gasquet au second tour.


Journaliste/rédacteur depuis août 2018 - Passionné de sport depuis tout petit, je me suis logiquement tourné vers le journalisme sportif depuis août 2018. Grand supporter des Girondins, je suis aussi un fan de football. Je pratique le tennis et suis l'actualité de la petite balle jaune. En juillet, vous risquez de me croiser sur les routes du Tour.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une