Nous suivre

Roland-Garros 2021

Roland-Garros : Les tops et les flops de l’édition 2021

Vincent Soubabère

Publié

le

Roland-Garros - Les tops et les flops de l’édition 2021
Photo Icon Sport

ROLAND-GARROS 2021 – La compétition s’est achevée ce dimanche avec les sacres de Novak Djokovic et de Barbora Krejcikova. Dicodusport vous donne ses tops et ses flops de la session 2021 à Porte d’Auteuil.

Les tops

Barbora Krejcikova, la révélation

Qui aurait pu croire que la Tchèque allait remporter Roland-Garros cette année ? Elle n’était même pas tête de série au début du tournoi et pourtant… Krejcikova a confirmé la très bonne impression qu’elle avait donné à Rome, où elle avait éliminé Kenin avant de prendre un set à Swiatek, puis à Strasbourg où elle a remporté le titre. La Tchèque nous a surpris par sa capacité à enchaîner les efforts, elle qui a joué 18 matchs en 21 jours sans en perdre un seul. On retiendra aussi sa gestion des émotions puisqu’elle ne voulait pas entrer sur le court avant son huitième de finale contre Sloane Stephens, se sentant incapable. Elle peut remercier son psychologue qui lui a permis de prendre confiance avant de s’imposer 6-2/6-0. Pour couronner le tout, Krejcikova a remporté RG en double avec Siniakova.

Anastasia Pavlyuchenkova, enfin une finale

La Russe avait échoué à six reprises en quart de finale de Grand Chelem avant cette édition. Si elle doit nourrir quelques regrets pour sa défaite en finale contre Krejcikova, elle doit avant tout être très fière de son tournoi pleinement réussi. On retiendra notamment ses victoires contre Sabalenka, Azarenka ainsi que celle obtenue au bout du suspense contre Rybakina. A 29 ans, Pavlyuchenkova va désormais devoir digérer un nouveau statut dans les tournois principaux : celui d’outsider.

Tamara Zidansek, de belles promesses

Pas vernie au tirage, on s’attendait à la voir éliminée dès le premier tour par Andreescu, tête de série numéro 6 du tournoi. La Slovène s’en est finalement sortie, remportant 9-7 le troisième set après deux tie-breaks. On retiendra également ses victoires contre Cirstea et surtout Badosa, dans une rencontre là aussi extrêmement serrée, pour atteindre la demi-finale. Défaite par Pavlyuchenkova, Zidansek a montré un jeu intéressant tout au long du tournoi. A 23 ans, elle a encore le temps de progresser pour peut-être, un jour, inscrire un Grand Chelem à son palmarès.

Novak Djokovic, la victoire contre le maître

La tâche était ardue. Vaincre Rafael Nadal, qui n’avait plus perdu depuis six ans à Porte d’Auteuil semblait très délicat. Pourtant, Nole l’a fait dans un match d’anthologie vendredi, en demi-finale. Vainqueur en quatre sets, il s’est offert une finale contre Tsitsipas. Mené deux manches à rien, le Djoker a une nouvelle fois montré son caractère en renversant le match pour s’imposer en cinq actes. Il devient le troisième joueur de l’histoire à remporter deux fois tous les tournois du Grand Chelem.

Stefanos Tsitsipas, un statut tenu

Il était favori de sa partie de tableau, le Grec a tenu son rang, montrant un très bon tennis tout au long de la quinzaine. Très solide contre Carreño Busta et Medvedev, Tsitsipas a eu besoin de cinq sets pour battre Zverev et rejoindre la finale. Contre Djokovic ce dimanche, il a montré un niveau exceptionnel pour dominer deux manches à rien le numéro un mondial. Il a ensuite subi la dure loi du Serbe, qui, après son traditionnel retour aux vestiaires, a renversé le match. Ce Roland-Garros marque une nouvelle étape dans la carrière du Grec qui se rapproche d’un premier titre en Grand Chelem.


Les flops

Aryna Sabalenka, deux victoires et puis s’en va

Elle était l’une des prétendantes à la victoire finale. Après ses victoires face à Konjuh et sa compatriote Sasnovich, Aryna Sabalenka s’est inclinée contre Pavlyuchenkova, tête de série 31. La troisième mondiale passe de nouveau à côté en Grand Chelem, elle qui n’a jamais fait mieux qu’un huitième de finale. Il va falloir rapidement confirmer ses bonnes saisons dans les grands tournois du circuit.

Iga Swiatek, un tableau pourtant ouvert

Elle était grande favorite au début du tournoi, puis intouchable avant son quart de finale tant la concurrence semblait inférieure. Pourtant, elle est éliminée à ce stade de la compétition par Sakkari. Comme Ostapenko en 2017, la Polonaise ne parvient pas à confirmer lors de l’édition suivant son titre. Pour sa défense, la dernière fois qu’une joueuse a remporté consécutivement deux Roland-Garros, c’était Justine Henin en 2006-2007.

Naomi Osaka, l’énigme

Non, la Japonaise n’a pas été éliminée sur le court. Mais son cas reste tellement énigmatique qu’il ne peut qu’être classé dans les flops de cette compétition. Rappelez-vous : Naomi Osaka avait créé la polémique en disant ne vouloir répondre à aucune question lors de la quinzaine. Elle a été sanctionnée d’une amende pour ne pas s’être présentée en conférence de presse, avant d’abandonner. Son message a beaucoup fait parlé : « Je pense que la meilleure chose pour le tournoi, les autres joueuses et mon bien être est que je me retire pour que chacun puisse se reconcentrer sur le tennis ».

Dominic Thiem, la déception

Il n’était pas en grande forme avant d’arriver à Paris et ses défaites récentes contre Sonego et Norrie laissaient présager qu’on n’aurait sûrement pas droit au Thiem de 2018 et 2019, où il avait été défait en finale. Mais qui pouvait envisager qu’après avoir empoché les deux premières manches contre Andujar, l’Autrichien allait craquer et se faire sortir dès le premier tour ? Cette page parisienne devra vite être effacée pour Domi.

Andrey Rublev, une confirmation manquée

Présenté comme un outsider du tournoi, le Russe était opposé à Struff lors du premier tour. Après une mauvaise entame qui lui a valu d’être mené deux manches à rien, Rublev était bien revenu pour disputer un cinquième set décisif. Contre toute attente, il l’a perdu. Quart de finaliste l’année passé, il est sorti dès le premier tour et devra lui aussi oublier cette parenthèse et vite se concentrer sur de nouveaux objectifs.


Journaliste/rédacteur depuis août 2018 - Passionné de sport depuis tout petit, je me suis logiquement tourné vers le journalisme sportif depuis août 2018. Grand supporter des Girondins, je suis aussi un fan de football. Je pratique le tennis et suis l'actualité de la petite balle jaune. En juillet, vous risquez de me croiser sur les routes du Tour.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une