Nous suivre

JO Tokyo 2020

Selon un responsable politique japonais, l’annulation des JO est toujours envisageable

Publié

le

Selon un responsable politique japonais, l’annulation des JO est toujours envisageable
Photo Kim Kyung Hoon / Reuters

Toshihiro Nikai, le numéro deux d’un des principaux partis japonais, a déclaré à la télé japonaise que l’annulation des JO de Tokyo était toujours envisageable en solution de dernier recours. Un choix compris et encouragé par le peuple japonais, alors que le pays connaît une recrudescence des cas de coronavirus.

Le pays du soleil levant est touché de plein fouet par une nouvelle vague de Covid-19. Pour cette raison, un haut responsable politique japonais a affirmé que les Jeux Olympiques pouvaient encore être annulés. Toshihiro Nikai a déclaré à la télévision japonaise qu’en solution de dernier recours « nous devrons annuler les Jeux sans hésiter si ce n’est plus possible ». À 99 jours de l’ouverture de la compétition, l’objectif reste tout de même d’être en capacité de les organiser.

En effet, il a insisté sur « l’importance pour le Japon de susciter l’enthousiasme avec l’adhésion du public. Nous voulons définitivement faire des Jeux un succès. Pour y parvenir, il y a différentes questions à régler. C’est important de les régler l’une après l’autre. » Seulement, les Japonais sont majoritairement opposés à ces Jeux.

Un choix soutenu par les Japonais

Pour cause, dans un sondage, près de 70% des Nippons interrogés se disaient hostiles à l’organisation des JO. Cette quatrième vague pousse donc les Japonais au pessimisme. Il faut dire que le pays a recensé ce mercredi plus de 4 000 nouveaux cas positifs au virus, des chiffres jamais atteints depuis le mois de janvier. De plus, la vaccination avance au ralenti au Japon. D’après le gouvernement japonais, seulement 1,1 million d’habitants sur 126 ont reçu une dose de vaccin.

Cette recrudescence des cas de Covid-19 a, par ailleurs, contraint la ville de Matsuyama à annuler sa partie du relais de la flamme olympique. Le département d’Osaka avait aussi préféré relocaliser l’événement dans un parc fermé au public la semaine dernière. Mais cette crise pourrait aussi reporter certaines épreuves qualificatives pour les Jeux. Si, pour le moment, les Jeux de Tokyo sont maintenus, une annulation de dernière minute n’est pas inévitable et pourrait même être plus probable qu’on ne l’imagine.

Jean Bodéré


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une