Nous suivre

Football

Serie A : La Juventus peut-elle récupérer son trône ?

Publié le

Serie A La Juventus peut-elle récupérer son trône
Photo Icon Sport

Serie A- La Juve a marqué les esprits pour son premier match de la saison, dominant Sassuolo 3-0 à domicile, avec un doublé de Vlahovic et un but de Di Maria pour ses débuts. Mais alors, la Vieille Dame peut-elle gagner de nouveau le championnat après deux ans de disette? 

La Juventus est le club le plus titré de l’histoire en Italie, et mieux encore, c’est le club le plus titré du pays sur les 20 dernières années. Avec pas moins de 11 Scudetto au XXIème siècle, les Bianconeri ont imposé une véritable suprématie sur le Calcio. Enchaînant les victoires en championnat, avec 9 glanés consécutivement, la Juve a subi un gros coup d’arrêt en 2021, avec pour la première fois la perte du championnat au profit de l’Inter Milan. Malgré le retour l’an dernier de Massimiliano Allegri, un des grands artisans de la domination de la Juve sur le plan national, avec cinq titres remportés, c’est finalement l’autre Milan, celui de Zlatan Ibrahimovic et d’Olivier Giroud qui l’a emporté. Pire, cela fait plus de trois saisons que les zèbres ne dépassent pas les huitièmes de finale de Ligue des Champions, face à des équipes pourtant à leur portée (Lyon, Porto, Villareal).

Cette saison, la Juve veut se reconstruire et récupérer son dû. Après une saison blanche sans trophées pour la première fois depuis 12 ans, la sulfureuse famille Agnelli, à la tête du club depuis près de 100 ans, veut de nouveau rayonner sur le plan national. Cela passe donc par un mercato intelligent, une reconstruction de l’effectif, et la compréhension du projet de jeu du coach Massimiliano Allegri. Si son retour fut un véritable échec l’an dernier, avec aucun trophée remporté, l’entraîneur emblématique des Bianconeri doit ajuster et adapter sa méthode cette saison, avec les nouveautés du foot moderne et d’un championnat en perpétuel changement.

Le départ des cadres

La Vieille Dame a d’abord dû faire face cette saison aux nombreux départs des joueurs cadres qui auront marqué de leur empreinte l’histoire du club. Le premier est l’exemplaire capitaine Giorgio Chiellini. À 37 ans, après pas moins de 17 ans passés au club, il a décidé de s’envoler pour une nouvelle aventure du côté du Los Angeles FC, rejoindre un certain Gareth Bale ou encore Denis Bouanga. Lui qui aura tout connu avec la Juve, délaisse son compère de la défense centrale, Leonardo Bonucci. Son absence dans le vestiaire pourrait être préjudiciable de par son expérience, mais aussi pour l’ADN du club qu’il a inculqué depuis des années. Deux autres joueurs moins importants eux mais qui ont souvent joué l’ont rejoint en MLS cette saison. Les ailiers Federico Bernadeschi et Douglas Costa, qui ont plus de 28 ans et ont décidé de tourner la page avec les Bianconeri.

Mais les deux principales pertes du côté de la Juve ce sont celles de Paulo Dybala et Matthijs De Ligt. L’argentin, parti à la Roma gratuitement, est devenue la nouvelle superstar des Giallorossi. Accueilli comme un empereur dans la capitale romaine, il était l’un des cadres de la Juve. Arrivé en 2015 sous Allegri, la Joya aura remporté 12 trophées, dont 5 Scudetto, et aura disputé une finale de Ligue des champions. Véritable pièce maîtresse du projet de jeu des Zèbres, Paulo Dybala a souhaité prendre un nouveau départ dans sa carrière après sept ans de bons et loyaux services. Pour De Ligt, l’histoire fut plus complexe. Le Néerlandais, qui aura disputé 117 matchs sous le maillot noir et blanc en 3 saisons, aura mis du temps à s’installer en tant que titulaire. Tantôt aligné aux côtés de Chiellini, tantôt à côté de Bonucci, l’ancien capitaine de l’Ajax part finalement au Bayern Munich pour 67M€ et délaisse une défense de la Juve bien trop fébrile ces dernières années.

Le retour de la Pioche

Pour pallier ces absences, la direction turinoise a décidé de faire appel à des joueurs d’expériences. Le premier d’entre eux est un héros en terre piémontaise, celui qui s’est révélé sous le maillot blanc et noir revient à la maison après un passage à Manchester United, un certain Paul Pogba. De retour après six ans passés en Angleterre, le milieu de terrain français revient gratuitement dans le club qui l’a fait exploser. Âgé de 29 ans, le champion du monde voulait retrouver un cadre familier. Malheureusement pour lui, il s’est blessé au ménisque. Choisissant de ne pas se faire opérer pour pouvoir disputer la Coupe du monde avec les Bleus, il devrait être absent encore un mois. S’il retrouve son niveau exceptionnel de 2015 où il avait terminé dans le top 15 du Ballon d’Or, nul doute que la Pioche sera un véritable atout pour les Bianconeri.

Angel Di Maria, indésirable du Paris Saint Germain après 7 ans du côté de la capitale, rejoint lui aussi Turin en fin de contrat. À 34 ans, l’Argentin, serial passeur mais aussi buteur et finisseur, a prouvé à tout le monde lors du premier match de championnat qu’il fallait encore compter sur lui cette saison. Titulaire face à Sassuolo, El Fideo n’a eu besoin que de 26 minutes pour s’illustrer et inscrire le premier but de la rencontre. Gourmand, l’ailier ne s’est pas arrêté là en délivrant une passe décisive à son buteur, Dusan Vlahovic. Auteurs d’une belle complicité, ces deux-là pourraient faire des dégâts en Serie A cette saison. Le problème qui se pose avec Di Maria sera désormais sa constance et sa régularité à enchaîner les matchs. Souvent blessé, le natif de Rosario a déjà 34 ans et va devoir jouer intelligemment avec son corps pour éviter les blessures s’il souhaite disputer la Coupe du monde avec l’Argentine.

Acheté 40 millions pour remplacer De Ligt, le Brésilien Bremer est la nouvelle tête d’affiche de la défense centrale turinoise. Arrivé en provenance du rival local, le Torino, le joueur de 25 ans débarque avec une belle réputation, celle d’un défenseur solide, mais aussi d’une belle expérience du championnat après trois saisons en tant que titulaire. Il va tout de même avoir la lourde tâche de remplacer un des meilleurs défenseurs au monde, et va vite devoir s’adapter à Leonardo Bonucci son nouveau compère de la défense. Récemment arrivé en provenance de Francfort, Filip Kostic va venir renforcer les ailes, après la perte de Kulusevski, Bernadeschi, et Costa. Le serbe de 29 ans, rayonnant depuis son passage à l’Eintracht Francfort, débarque avec l’étiquette de buteur mais surtout de passeur. L’ailier gauche vainqueur de la Ligue Europa et meilleur passeur de la compétition en mai dernier, a été récupéré pour seulement 12M€, une bonne affaire pour la Juve. S’il s’intègre facilement au système de jeu du coach, il pourrait alors être un excellent atout en Serie A.

Vlahovic-Chiesa un duo explosif ?

En plus de ces recrutements, les Bianconeri vont surtout pouvoir bénéficier du retour de Federico Chiesa. Absent depuis le 9 janvier à cause d’une rupture des ligaments croisés lors du choc face à l’AS Roma, le meilleur attaquant du dernier Euro, devrait être de retour sur les terrains début octobre. Une excellente nouvelle pour les fans turinois mais aussi pour Massimiliano Allegri, qui pourra compter sur le retour d’un des joueurs stars de l’équipe. Âgé de seulement 24 ans, l’Italien a prouvé qu’il était un maillon essentiel du collectif turinois. Ultra polyvalent, pouvant jouer sur les ailes à droite et à gauche, mais aussi en tant qu’avant centre ou second attaquant, il va permettre à son coach des facilités tactiques. Souvent clutch et présent dans les grands rendez-vous, sa future association avec Dusan Vlahovic peut faire des merveilles.

En parlant du serbe, ce dernier est aussi l’une des attractions du championnat. Recruté pour 82M€, le buteur de 22 ans va devoir prouver qu’il est digne de porter le célèbre numéro 9 de la Juve, mais aussi de rentabiliser l’investissement conséquent de ses dirigeants. L’avant-centre d’1,90m qui a débarqué à Turin en janvier dernier, a été auteur de 38 buts en une saison et demie à la Fiorentina. Avec neuf buts pour la seconde partie de la saison avec les Bianconeri, le Serbe va devoir continuer à hausser son niveau et aider la Vieille Dame à retrouver le haut du classement. Déjà double buteur lors de la première journée face à Sassuolo, Dusan Vlahovic débute parfaitement cette saison, et son entente avec Di Maria a l’air déjà excellente. Reste désormais à voir s’il va réussir à tenir la cadence, si la perte de Dybala ne lui sera pas trop préjudiciable, et si son entente avec Chiesa sera bonne. Eux qui ont déjà disputé 36 matchs de Serie A ensemble sous les couleurs de la Fiorentina, devraient retrouver leur complicité.

Continuer de recruter

Le mercato n’est pas encore clôturé, et la Juventus peut encore réaliser des bons coups sur le marché des transferts. Si les Turinois veulent absolument retrouver le Scudetto, il va falloir qu’ils continuent à se renforcer à des postes clés. La défense étant leur énorme priorité. Perdant la même année, Chiellini, Demiral et De Ligt, les dirigeants n’ont acheté que Bremer pour les remplacer. Avec un Bonucci vieillissant âgé de 35 ans, un Daniele Rugani pas au niveau et un Federico Gatti qui n’a jamais joué avec la Juve, la défense est trop fébrile pour le championnat mais aussi la Ligue des champions.

Il va falloir donc trouver en priorité un défenseur de renom pour pallier ces absences et rester compétitif. Pareil pour les latéraux, s’ils disposent d’Alex Sandro et Mattia De Sceglio à gauche, Danilo et Juan Cuadrado à droite, ils sont désormais trop lents, et ont tous plus de 29 ans. Il faut du sang frais à la Juve pour espérer retrouver le sommet du football italien, mais rien n’est encore perdu pour ce club auquel l’ADN est ancré dans l’excellence et la victoire.

Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une