Nous suivre

Football

Paulo Dybala, le nouvel empereur de l’AS Roma ?

Publié le

Paulo Dybala, le nouvel empereur de l'AS Roma
Photo Icon Sport

SERIE A – Lauréate de la première UEFA Conference League de l’histoire, l’AS Roma continue de se développer sous Mourinho, avec comme objectif de disputer la Ligue des Champions, et surtout le titre national. Pour y parvenir, les dirigeants romains ont décidé de faire venir une véritable tête d’affiche, en la personne de Paulo Dybala. 

535 000, c’est le nombre hallucinant de maillots qu’a vendu l’AS Roma, floqués Dybala, en l’espace de 24 heures sur sa boutique. Un chiffre qui aurait battu le record de Cristiano Ronaldo lors de son arrivée à la Juventus, l’ancien club de Paulo Dybala. L’Argentin aurait déjà rapporté pas moins de 60 millions d’euros à son nouveau club, rien qu’en termes de ventes de maillots. C’est dire l’impact au niveau marchandising de la Joya. Pourtant, rien n’était destiné à ce que le joyau débarque en terre romaine, puisqu’après sept ans de bons et loyaux services à la Juventus, le gaucher a décidé de quitter Turin, en fin de contrat. Mais alors que toute la presse l’annonçait du côté de l’Inter Milan pendant des mois, c’est finalement l’AS Roma qui remporte la mise, et son entraîneur José Mourinho est ravi de son acquisition.

Car cela fait désormais quelques semaines que les Giallorossi tentent par tous les moyens de faire venir le joueur de 28 ans dans la capitale italienne. Ils ont même envoyé Francesco Totti le convaincre, et José Mourinho a appelé deux fois le joueur en personne, pour qu’il s’entraîne sous ses ordres. Avec un contrat de trois ans pour 6 millions d’euros annuels, le phénomène argentin va pouvoir découvrir un troisième club en Italie, après Palerme et la Juventus. Et s’il arrive en tant que superstar du projet romain, ce dernier s’est vu offrir par la direction le numéro 10 légendaire de Totti, plus attribué au club depuis 2017 et la fin de sa carrière. Un honneur qu’il a préféré refuser pour le moment, souhaitant faire ses preuves dans la capitale, avant de peut-être, le récupérer plus tard. Pour le moment, il a repris son célèbre numéro 21.

Un espoir déchu, pourtant élu meilleur joueur de la saison 2019-2020

On le sait, pour de nombreux observateurs du foot, Paulo Dybala est peut-être ce qu’on appelle un espoir déchu. S’il était promis à une carrière très brillante lors de son arrivée à Turin, avec beaucoup d’espoirs placés en lui, le prodige argentin n’a peut-être pas eu le rendement espéré. Arrivé en tant que numéro 9 après avoir inscrit 21 buts à Palerme, la Joya, va finalement reculer au fur et à mesure à la Juve, pour devenir un véritable numéro 10 ou second attaquant placé derrière le buteur. Évoluant successivement avec Mandzukic, Higuain, Ronaldo, Morata ou dernièrement Vlahovic, ce dernier aura tout de même marqué 115 buts sous les couleurs bianconeri, et s’inscrit même dans le top 10 des meilleurs buteurs de l’histoire du club. Une performance pas si mauvaise pour un second buteur, jugé pas assez régulier pour certains.

Et si ces dernières années, il a enchaîné les pépins physiques, surtout depuis la pandémie durant laquelle il a attrapé deux fois la Covid-19, rappelons qu’entre 2015 et 2018, lors de ses trois premières saisons à la Juve, il inscrit 68 buts en tant que second attaquant. Des performances qui permet alors au club italien à disputer la finale de Ligue des Champions perdue face au Real Madrid. Lors de la saison 2019-2020, il est même auréolé du titre de meilleur joueur de la saison en Serie A, avec 11 buts et 11 passes décisives. Il se montre essentiel dans la conquête du titre sous les ordres de Maurizio Sarri. Décisif tout le long de la saison avec des buts et des passes décisives face aux rivaux directs pour le titre, il inscrit un but par match lors de cinq rencontres consécutives, dès la reprise de la Serie A en juillet 2020.

Une saison d’ailleurs qui ne fut peut-être pas sa meilleure statistiquement parlant, mais celle où il a démontré qu’il avait le plus d’impact dans le jeu. Car si en attaque, Cristiano Ronaldo monopolise l’attention, Paulo Dybala se mue en passeur d’excellence, et sous le système Sarri, il devient la véritable pierre angulaire du jeu des Bianconeri. Véritable moteur de l’équipe, permettant de faire le liant entre le milieu et l’attaque grâce à ses qualités de passeur et de finisseur, le jeu de la Juventus est essentiellement tourné vers lui. Devenant le créateur de l’équipe, il est le joueur le plus impactant dans le jeu lors de cette saison-là.

Un nouveau chapitre

Après deux saisons plus mitigées, trop souvent gênés par les blessures, son équipe ne parvient plus à remporter le championnat et laisse la place aux équipes milanaises. Le moment pour Paulo Dybala de se tourner vers un nouveau chapitre du côté de la Roma. Sous les ordres de José Mourinho, l’Argentin veut poursuivre le nouveau projet établi par l’entraîneur lusitanien. Débarqué l’été dernier, le coach aux deux Ligues des champions et deux Europa League, est venu relancer une équipe romaine en perdition depuis quelques années, avec comme objectif de gagner des trophées et de ramener la Serie A pour la première fois depuis 2001.

Un objectif qu’il a déjà réussi à valider, d’abord par la Coupe d’Europe. Disputant l’Europa Conference League la saison passée, les joueurs de José Mourinho ont assumé leur statut de favoris de la compétition, en remportant la première édition face au Feyenoord. Désormais, avec l’arrivé de l’espoir Mile Svilar au poste de gardien, de l’arrière droit bien connu en France, Zeki Celik, du fidèle lieutenant Nemanja Matic qui aura joué sous les ordres de Mourinho à Chelsea, Manchester United et maintenant la Roma, et donc de Paulo Dybala, la Roma semble prête à lutter dans le haut du classement.

Ainsi, la venue du natif de Laguna Larga va apporter le plus qu’il manquait à cette équipe offensivement. Désormais doté de Tammy Abraham en pointe, excellent lors de sa première saison en Italie l’an dernier, lui-même entouré par Nicolo Zaniolo, Lorenzo Pellegrini, Nicola Zalewski, Eldor Shomurodov, Carles Perez, ou encore Stephan El Shaarawy sur les postes offensifs, l’AS Roma est parée pour repartir à la conquête du Scudetto, avec comme nouvel empereur et chef des armées, un certain Paulo Dybala.

Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une