Nous suivre

Vendée Globe 2020

Thomas Ruyant : « Le dernier obstacle a été passé il y a 24 heures »

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Thomas Ruyant : "Le bateau s’est rempli en 30 minutes pendant que je dormais"
© Olivier Blanchet / Alea

VENDÉE GLOBE 2020 – Thomas Ruyant (LinkedOut), toujours deuxième au classement du Vendée Globe, a fait le point sur son avancée après être sorti d’une forte zone de turbulences. 

Le skipper LinkedOut, Thomas Ruyant, doit toujours naviguer avec un foil endommagé. Mais cela ne l’empêche pas de se rapprocher de Charlie Dalin (134 nm à 9h ce vendredi), leader de la course. Derrière lui, ses adversaires reviennent fort aussi, avec Yannick Bestaven et Jean Le Cam en embuscade. La suite de la course s’annonce passionnante. Thomas Ruyant profite de ces moments plus calmes pour faire quelques réparations, comme il l a expliqué pour le site de la course.

Le dernier obstacle a été passé il y a 24 heures… Ça fait du bien quand on sait que devant nous, ce sont plutôt des conditions assez « cool ». Ça permet aussi de régler les petits soucis du bord, de prendre du temps un peu pour moi, de bien manger : j’ai bien dormi cette nuit. Le vent est encore un peu irrégulier, mais j’ai du ciel bleu ! En tous cas, ça fait du bien une petite pause parce que depuis le début de l’océan Indien, on a été vraiment servi en météo. J’ai eu deux lattes de grand-voile à changer hier : j’étais sans GV pendant 2-3 heures, mais c’est allé assez vite parce que j’avais l’expérience de 2016. Il y a toujours des trucs à faire sur ces bateaux, de l’entretien, mais je suis opérationnel et LinkedOut aussi.

Dicodusport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?