Nous suivre

Top 14 2021-2022

Top 14 Demi-finales : Les notes de Montpellier – UBB

Publié le

Top 14 Demi-finales Les notes de Montpellier - UBB
Photo Icon Sport

PHASE FINALE TOP 14 2021-2022 – Ce samedi soir, Montpellier a pris la mesure de Bordeaux-Bègles (19-10), pour se qualifier en finale du championnat. Les notes de ceux qui ont brillé ou déçu.

Les notes de Montpellier

Ils ont brillé

Jan Serfontein – 8

Le + : L’homme clé du MHR ce samedi. Il donne le ton d’entrée, avec un gros tampon sur Buros, sur un renvoi ciste. Décisif sur l’essai de Rattez (6′), il a été au four au moulin, dominant ses vis-à-vis au centre du terrain. Deux défenseurs battus à son crédit. Défensivement, il a plutôt été juste (5/6 au plaquage).

Le – : 4 ballons perdus, tout de même.

En bref : Un roc !

Bastien Chalureau – 7,5

Le + : Une très grosse activité offensive, avec 8 ballons touchés dans le jeu courant, à chaque fois en étant dominant dans la percussion, tout en réussissant à faire jouer autour de lui (2 offloads). Un vrai poison dans les rucks. Il termine aussi meilleur plaqueur de la rencontre, avec 17 plaquages réussis.

Le – : –

En bref : Paul qui ?

Anthony Bouthier – 7

Le + : Son jeu au pied de mammouth qui a continuellement fait reculer les Girondins. Rassurant dans l’occupation du terrain donc, son drop avant la mi-temps lance parfaitement les Héraultais au retour des vestiaires. 68 mètres parcours avec le ballon, sans pour autant faire des différences.

Le – : Une touche directe (20′).

En bref : Bouthier a fait son match, avec la manière.

Ils ont décu

Florian Verhaeghe – 4

Le + : 11 plaquages réussis, tout de même.

Le – : Trois pénalités concédées, dont deux lors du premier acte. En revanche, dans le jeu, il a subi les événements, sans doute le seul avant montpelliérain à ne pas avoir été dominant sur la pelouse.

En bref : Match beaucoup trop contrasté pour Verhaeghe.

Guilhem Guirado – 4

Le + : De la rage dans ses courses, comme toujours.

Le – : Mais finalement pour peu de résultats. Des situations de surnombre annihilées, et surtout cette passe pour personne qui a mené à l’essai de Matthieu Jalibert (16′). Deux lancers en touche loupés.

En bref : Généreux mais trop imprécis.

Les notes de l’UBB


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une