Nous suivre

Top 14 2021-2022

Top 14 : Les chiffres de la victoire du Racing 92 à Toulon

Publié

le

Top 14 : Les chiffres de la victoire du Racing 92 à Toulon
Photo Icon Sport

TOP 14 2021-2022 – Ce samedi soir, le Racing 92 s’est offert le RC Toulon à Mayol (20-27), à l’occasion de la 7ème journée de championnat. Les chiffres et statistiques à retenir d’une rencontre qui pourra laisser de gros regrets aux Toulonnais.

Comme le nombre de pénalités concédées par Toulon. C’est assez peu, et les Toulonnais pourront nourrir quelques regrets sur ce point, car ils se sont montrés globalement disciplinés. En face, les Racingmen ont été pénalisés 10 fois. Mais les Varois n’ont pas pu en profiter, la faute à de trop nombreux ballons perdus.

27

Comme le nombre de ballons perdus par le RCT. À ce niveau, c’est énorme, et cela a annihilé bon nombre de possessions toulonnaises, notamment dans le camp des Franciliens. Le Racing 92, de son côté, s’est montré propre dans la conservation et l’utilisation de la gonfle, avec seulement 13 ballons paumés. Rien d’illogique, finalement, de les voir remporter ce match. Mais les deux stats suivantes devraient également laisser les Varois avec de gros regrets.

5 et 24

5, comme le nombre de franchissements et 24, comme le nombre de défenseurs battus. Ces deux stats sont à mettre à l’actif des joueurs de Patrice Collazo. Si les Franciliens ont fait preuve de relâchement dans le dernier quart d’heure, on ne peut pas occulter le fait que les Toulonnais ont mis ce qu’il faut offensivement pour tenter de renverser le Racing 92. Cinq franchissements donc, contre un seul pour les visiteurs. Au niveau des défenseurs battus, l’écart est encore plus grand : 24 contre 14 pour les Ciel & Bleu. Oui, mais il ne suffit pas de franchir et de gagner des 1 contre 1 au rugby pour remporter un match. Les Varois peuvent le confirmer.

À lire aussi


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une