Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 : les enjeux du week-end de rattrapage

Publié

le

Top 14 - Les enjeux du week-end de rattrapage
AFP

TOP 14 – La Coupe d’Europe ayant été suspendue, c’est finalement du Top 14 que l’on retrouvera ce week-end. La Ligue Nationale de Rugby en a profité pour caser des matchs en retard. Il y aura donc quatre matchs au programme, qui comptent pour les 3ème, 4ème, 5ème et 13ème journées de championnat. Voici les enjeux de la journée de rattrapage.

Bordeaux-Bègles – Clermont (samedi, 15h15, J4)

Au vu du classement, ce match est très important pour les deux équipes. En effet, Bordeaux (7e) et Clermont (8e) ont exactement le même nombre de points au compteur. Une victoire de la part de l’une ou l’autre des deux équipes la projetterait automatiquement en quatrième position, avant le match de Toulon dimanche. Bordeaux enchaine les rencontres à gros enjeux depuis quelques semaines. Pour les hommes de Christophe Urios, c’est la troisième rencontre d’affilée à domicile, face à un concurrent direct pour les phases finales. Les deux derniers matchs ont été très bien négociés avec des victoires face à Toulon (31 à 18) et contre le LOU (31 à 9).

Bordeaux retrouve peu à peu le jeu qui a fait sa force la saison passée, avec un Matthieu Jalibert en grande forme notamment. Les Béglais ont l’occasion d’intégrer le top 6 pour la première fois de la saison. Face à eux, les Clermontois vont certainement vouloir revenir dans le top 6 également. Ils se sont imposés à Pau (31 à 42) le week-end dernier, alors qu’ils restaient sur trois défaites consécutives. Même si les Jaunards sont à égalité de points avec Bordeaux, ils comptent un match de retard en plus.


Bayonne – Pau (samedi, 21h, J13)

Comme pour Bordeaux-Clermont, ces deux équipes possèdent le même nombre de points. En revanche, elles luttent pour le maintien. Bayonne (12e) n’a plus joué au rugby depuis un mois. En effet, les Basques ont été touchés par le variant de la Covid-19 après la réception de Leicester, mi-décembre (défaite 20 à 28). Le club a été mis à l’arrêt durant plusieurs semaines. Leur dernier match de Top 14 remonte à une éternité. C’était la réception de Toulouse, début décembre, qui s’est conclue par une petite défaite (20 à 24). Les Basques comptent trois matchs de retard au total dont deux face à leur adversaire béarnais. S’ils gagnent, ils frapperont un grand coup dans la course au maintien. On sera curieux de voir leur état de forme après ce malheureux épisode sanitaire.

De leur côté, les Béarnais ne sont pas dans une très grande forme. La seule éclaircie a été apportée par une victoire face au Stade Français, il y a trois semaines (29 à 27). La semaine dernière, les Palois se sont inclinés contre Clermont à domicile (31 à 42). Ils sont dans une situation extrêmement délicate. En effet, onzième au classement, Pau n’a que deux points d’avance sur Montpellier, qui compte un match de moins. Cette rencontre est cruciale pour les coéquipiers d’Antoine Hastoy.


Montpellier – Castres (dimanche, 14h45, J3)

Que faut-il pour que Montpellier gagne ses rencontres ? Les premiers matchs de Philippe Saint-André en tant que coach principal n’ont pas encore entièrement convaincu. Les deux dernières rencontres se sont soldées par deux courtes défaites. À Lyon (24 à 20), la défaite a plutôt donné quelques signes d’espoir. Des espoirs balayés par cette défaite pathétique à Brive, le week-end suivant. En effet, les Héraultais menaient 19 à 0, à la pause. Aussi fou que cela puisse paraître, ils se sont finalement inclinés (22 à 23) à la suite d’une deuxième mi-temps calamiteuse. Avec deux rencontres de retard certes, les coéquipiers de Louis Picamoles pointent tout de même en avant-dernière position. Pour cette rencontre à domicile face à Castres, Montpellier ne peut se permettre de passer encore à côté.

Et si les Castrais avaient la bonne idée de prendre un carton rouge en début de match ? Cela semble absurde mais les joueurs de Mauricio Reggiardo ont gagné leurs deux derniers matchs dans ces conditions. En effet, malgré le carton rouge de Yann David en moins de cinq minutes, ils se sont imposés à Lyon (14 à 15), il y a deux semaines. Pareil pour la réception d’Agen, Filipo Nakosi a écopé d’un carton rouge au bout de deux minutes de jeu. Résultat, victoire bonifiée face à la lanterne rouge (39 à 23). Castres est actuellement dixième de Top 14 et compte bien s’éloigner de la zone rouge du championnat.


Racing 92 – Toulon (dimanche, 21h05, J5)

Après un week-end sans jouer, le Racing et Toulon se retrouvent pour une rencontre qui aurait dû avoir lieu en octobre. Le Racing 92 est en troisième position du championnat, avec deux matchs de retard sur le leader, Toulouse. Les Altoséquanais n’ont pas pu jouer la réception de La Rochelle, la semaine dernière. Ils restent donc sur quatre victoires de rang, dont la dernière de prestige à Clermont (22 à 24), il y a quinze jours. Les joueurs de Laurent Travers peuvent espérer dépasser les Rochelais ce week-end, s’ils battent Toulon.

Le RCT est engagé dans un groupe de cinq équipes qui luttent pour trois places. Ces places ouvriront les portes des phases finales aux équipes qui le méritent. Lyon, Paris, Toulon, Bordeaux et Clermont se tiennent en un point seulement. Les Toulonnais sont sixièmes et comptent un avantage, puisque, comme Clermont, ils ont un match de moins. La semaine dernière, les Varois n’ont pas pu jouer la réception de Bayonne. Leur dernière rencontre remonte donc à une défaite à Bordeaux (31 à 18). En général, les Toulonnais voyagent mal puisqu’ils n’ont gagné qu’une seule fois à l’extérieur cette saison. C’était à Agen, chez qui toutes les équipes se sont imposées pour l’instant. À Nanterre, la mission s’annonce très compliquée pour les Varois mais ils peuvent frapper un très grand coup en cas de victoire.

Alexandre Jeffroy


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une