Nous suivre

Tour de France 2022

Tour de France 2022 : Les tops et les flops du cyclisme français

Nicolas Mezine

Publié le

Tour de France 2022 Les tops et les flops du cyclisme français
Photo Icon Sport

TOUR DE FRANCE 2022 – Comme chaque année, le peuple français était au rendez-vous, que ce soit au bord des routes ou devant son téléviseur, pour espérer que les coureurs français brillent sur cette 109ème édition de la Grande Boucle. David Gaudu, Valentin Madouas, B&B Hôtels, Benoît Cosnefroy, voici nos tops et nos flops des Français sur ce Tour de France 2022. 

Les tops 

David Gaudu

Leader incontesté de la Groupama-FDJ sur ce Tour, le Finistérien a répondu présent avec cette quatrième place au classement général. Fut un temps, le double vainqueur d’étape sur la Vuelta en 2020 était davantage destiné à une carrière de puncheur, capable de briller sur les classiques cataloguées pour ce type de coureurs, comme les Ardennaises ou la Clasica San Sebastian. David Gaudu a beaucoup appris sur ce Tour de France. Il a parfois été dépassé dans la haute montagne, mais le Français n’a jamais voulu se cramer et suivre le rythme des deux mastodontes que sont Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar.

Tout comme un certain Geraint Thomas, il a préféré gérer son tempo dans les cols en mode curseur 80 sur PCM, avec comme exemples sa montée du Col du Granon ou celle vers Hautacam. Du haut de ses 25 ans, celui qui aime streamer sur Twitch a confirmé tout son potentiel de coureur par étapes et se pose comme un sérieux client pour un podium, dans les années futures.

Valentin Madouas

Si son coéquipier et ancien rival chez les jeunes a terminé 4ème, Valentin Madouas y est pour beaucoup. Durant 21 étapes, le 4×4 tout terrain de Brest a été l’ange gardien de David Gaudu. On le savait à l’aise sur plusieurs terrains, en attestent ses performances en début de saison (4ᵉ du Tour des Alpes-Maritimes et du Var, 3ᵉ du Tour des Flandres), mais il a impressionné par sa faculté à tenir en haute-montagne. En dernier ressort, le Breton termine dans les quinze premiers du général (11ème), prouvant la qualité de son Tour de France. Notre seul regret est de ne pas l’avoir vu levé les bras lors de l’étape du Mur de Péguère, ce qui l’aurait fait franchir un nouveau cap. Notre Wout Van Aert français ? Certains Twittos le voient comme un candidat potentiel à un Top 10 sur le Tour un jour, voire mieux, et honnêtement, on partage plus ou moins cette idée.

Christophe Laporte

On ne va pas se le cacher, à la sortie des Pyrénées, on ne voyait pas comment un coureur français pouvait remporter une étape jusqu’à la fin du Tour. Deux étapes propices aux sprinteurs et un chrono, on se dit alors que Van Aert va faire le triplé. Mais à Cahors, le Varois de naissance est sorti de sa boîte en remportant la 19ème étape du Tour et la première victoire française sur cette édition. Le final de l’étape ? Une masterclass de la part du coureur de la Jumbo-Visma. Le flair pour suivre les bonnes roues et pour anticiper l’affrontement entre les purs sprinteurs. Wout Van Aert lui avait dit que c’était pour lui et Christophe Laporte a visé juste.

Outre sa victoire d’étape, il a été le principal lieutenant de Wout Van Aert dans la quête du maillot vert, que ce soit dans les sprints intermédiaires et dans les arrivées au sprint. Puis, parfois, il a roulé sur le plat en début d’étape pour son équipe et a su prendre les bonnes roues en échappée. Un pion important dans le sacre de Vingegaard.

Benjamin Thomas

Ah cette étape de Carcassonne… Le pistard en gardera un souvenir amer, puisqu’il était à 400 m de remporter sa première victoire d’étape sur le Tour. Son équipe, la Cofidis de Cédric Vasseur, a eu un coup dur après le retrait de Guillaume Martin tôt dans la course. Suite à ça, l’objectif était de rapporter le maillot à pois à Paris et de briller sur les échappées. Dans ce deuxième secteur, Benjamin Thomas a répondu présent pour son premier Tour de France. Lors des deux chronos qui arrivaient à Copenhague et à Rocamadour, il a été le premier Français sur ces deux étapes. De plus, il récolte deux Tops 10 sur ce Tour, notamment à Lausanne où il a joué sa carte personnelle en étant capable de suivre le rythme des plus forts. Une Grande Boucle totalement réussie pour le double champion du monde de l’omnium, qui fut l’un des Français les plus en vue sur ce Tour.

Les flops


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une