Nous suivre

Tournoi des 6 Nations féminin 2021

Tournoi des 6 Nations féminin : les Bleues écrasent le Pays de Galles

Flo Ostermann

Publié

le

Tournoi des 6 Nations féminin - Les Bleus écrasent le Pays de Galles
Photo Icon Sport

TOURNOI DES 6 NATIONS FÉMININ 2021 – Jamais inquiété, le XV de France féminin s’est largement imposé face au Pays de Galles à Vannes (53-0), dans le cadre de la 1ère journée du 6 Nations.

Comme un boulet de canon ! Les Bleues démarraient leur match sur un rythme d’enfer, symbolisé par l’ailière Caroline Boujard : cette dernière s’offrait en effet un triplé lors du premier quart d’heure de jeu. D’abord en partant dans l’axe du regroupement (3′), avant d’être à la conclusion d’un ballon de récupération bonifié par Peyronnet (6′). La Montpelliéraine concluait ensuite en bout de ligne (14′). Largement supérieures territorialement (69% contre 31% pour les Galloises), les Françaises convertissaient leur domination grâce à la botte de Pauline Bourdon (31′, 24-0), avant qu’Agathe Sochat (35′) n’inscrive le quatrième essai tricolore, synonyme de bonus offensif. À la pause, l’équipe de France menait logiquement (et largement) 31-0.

Les Bleues souveraines

Après une entame de second acte brouillonne, les Françaises remettaient la marche en avant. La troisième ligne centre Émeline Gros inscrivait le 5ème essai des siennes (53′) en déchirant le rideau gallois, et portait le score à 36-0 avant l’heure de jeu. La joueuse grenobloise s’offrait même un doublé 10 minutes plus tard : sur une mêlée introduction galloise à 5 m de la ligne des visiteuses, le pack tricolore marchait sur les avants galloises, permettant à Émeline Gros d’aplatir le 6ème essai français (43-0). Emilie Boulard (78′) et Laure Touyé (80′) enterraient définitivement des Galloises sans solution(s). Score final, 53-0, et une belle option pour la grande finale, avant le déplacement en Irlande le samedi 17 avril, à 15h15.

À lire aussi

Dicodusport


Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?