Nous suivre

Triathlon

Triathlon WTCS : Léo Bergère sacré champion du monde après sa victoire à Abou Dhabi !

Publié le

Triathlon WTCS Léo Bergère sacré champion du monde après sa victoire à Abou Dhabi ! (1)
Photo Puur Film/FFTRI

TRIATHLON WTCS 2022 – Exceptionnel Léo Bergère ! Le Français est devenu ce samedi champion du monde de triathlon, en remportant la finale des WTCS à Abou Dhabi (Émirats Arabes Unis). Il s’agit de sa première victoire individuelle sur le circuit mondial principal. Énorme !

C’est fou ! Ce samedi, à Abou Dhabi (Émirats Arabes Unis), le Français Léo Bergère est devenu champion du monde de triathlon, en triomphant lors de l’ultime manche des World Triathlon Championship Series, la grande finale du circuit mondial de triathlon. Troisième du classement général avant le départ ce matin, l’Isérois de 26 ans était devancé par le Néo-Zélandais Hayden Wilde (1er) et le Britannique Alex Yee (2ème).

Pour être sacré champion du monde, la donne était simple : Bergère devait l’emporter et devancer Wilde de minimum 5 places, et Yee de 3 places au minimum. Mission réussie pour celui qui a également glané le titre de champion d’Europe cet été, à Munich (Allemagne).

Bergère, champion du monde avec la manière

Pour parvenir à cet authentique exploit, Léo Bergère y a mis tous les ingrédients. Une partie natation plus que correcte dans un premier temps, au cours de laquelle, au terme des 1,5 km de nage, le Tricolore ressort dans le top 20, dans le bon tempo donc. Puis, au prix d’une excellente transition, Léo Bergère débute la partie vélo en trombe, en compagnie de deux de ses compatriotes : Vincent Luis, de retour en forme et double champion du monde en 2019 et 2020 et Pierre Le Corre, champion du monde de triathlon longue distance cette année. À leurs côtés, des valeurs sûres de la discipline, avec Jonathan Brownlee, double champion olympique en 2012 et 2016, ainsi que le Sud-Africain Henri Schoeman.

Derrière, Hayden Wilde et Alex Yee sont en attente. Un peu trop sans doute, puisque malgré un peloton conséquent, les hommes de tête creusent un écart qui dépasse la minute au milieu des 40 km de vélo. Finalement, au moment de la transition vélo-course à pied, l’écart est redescendu en-dessous des 45 secondes. Devant, Léo Bergère sait que pour glaner le titre, il va devoir mettre les bouchées doubles pour résister au retour du duo Wilde-Yee. Et c’est ce qu’il fait très tôt, en s’isolant immédiatement en tête. Laissant les Brownlee, Schoeman et Luis loin derrière lui. Mais comme prévu, Hayden Wilde, et surtout, Alex Yee, effectuent leur remontée. Le Britannique est accompagné du Belge Jelle Geens et reprend un à un les hommes qui figuraient en tête sur la partie vélo, dont Brownlee, Schoeman et Luis.

Devant, Léo Bergère s’envole et fait le job. Au terme des 1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied, l’Isérois s’impose en résistant à l’Américain Morgan Pearson, deuxième ce samedi. Sa première victoire sur le circuit WTCS, avec en prime donc, le titre mondial. Alex Yee terminant quatrième, battu au sprint par Geens, et Hayden Wilde sixième, soit à respectivement à 3 et 5 places du Tricolore.

Au classement général final, Bergère, régulier à souhait cette année sur le circuit mondial (3ème à Yokohama, 2ème à Leeds, 4ème à Hambourg et 6ème à Cagliari), termine avec 4 742 points, devant Yee (4 721 points) et Wilde (4 696 points). Vainqueur aux Bermudes, Vincent Luis prend lui la 5ème place. Ce dernier, qui avait lui-même succédé à Olivier Marceau, champion du monde en 2000, tient donc son successeur avec Léo Bergère, troisième triathlète français sur le toit du monde en triathlon. Magique !

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une