Nous suivre

Football

Un médecin condamné à un an de prison avec sursis pour homicide involontaire envers Davide Astori

Jean Bodéré

Publié

le

Un médecin condamné à un an de prison avec sursis pour homicide involontaire envers Davide Astori
Photo ALBERTO PIZZOLI / AFP

Trois ans après le décès de Davide Astori, capitaine de la Fiorentina, un médecin a été condamné pour homicide involontaire. Giorgio Galanti a écopé d’une peine d’un an de prison avec sursis et d’une somme d’un million d’euros à verser à la famille du joueur.

C’est arrivé dans la nuit du 3 au 4 mars 2018. En déplacement pour un match de Serie A opposant la Fiorentina à l’Udinese, Davide Astori, capitaine de la Viola, décède dans son sommeil. Le joueur de 31 ans, retrouvé le lendemain matin sans vie dans sa chambre d’hôtel, souffrait d’une anomalie cardiaque. L’international italien (14 sélections) est mort d’une tachyarythmie, une accélération anormale du rythme cardiaque. Ce drame avait endeuillé durant de longs mois l’Italie. Cagliari et la Fiorentina, ses anciens clubs, décidèrent de retirer définitivement son numéro 13 en hommage à leur ancien défenseur. Mais, depuis 2018, aucun coupable n’avait été désigné.

Il était autorisé à jouer malgré des anomalies cardiaques

Mais c’est désormais chose faite. Giorgio Galanti était, au moment des faits, le responsable du département de médecine du sport à l’hôpital Careggi à Florence. Il est le dernier à avoir autorisé Davide Astori à pratiquer le sport sept mois avant son arrêt cardiaque. Une autorisation douteuse puisqu’en juillet 2016 et 2017, deux électrocardiogrammes du joueur montraient déjà des anomalies cardiaques.

Selon le parquet de justice, le médecin aurait dû procéder à des examens complémentaires pour mettre en lumière cette maladie au vu des résultats des tests d’efforts. Pour cela, ce même parquet avait demandé une peine de prison de 18 mois pour homicide involontaire. Finalement, l’intéressé écope d’une peine d’un an de prison avec sursis et devra verser une somme d’un million d’euros à la famille du joueur. Cependant, l’avocat de Giorgio Galanti a annoncé qu’il allait immédiatement faire appel de cette sanction.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?