Nous suivre

Vendée Globe 2020

Vendée Globe : Jérémie Beyou continue sa remontada

Tom Compayrot

Publié

le

Vendée Globe - Jérémie Beyou continue sa remontada
Icon Sport

Vendée Globe 2020 – Parti avec neuf jours de retard après un retour forcé aux Sables-d’Olonne, Jérémie Beyou (Charal) est en train de se relancer dans la course. Son monocoque, parmi les plus aboutis de la flotte, a traversé l’Océan Indien à toute vitesse. Encore dernier il y a quinze jours, le skipper français a dépassé neuf de ses concurrents depuis.

Jérémie Beyou avait vu ses ambitions douchées trois jours après le départ de ce Vendée Globe. Parmi les grands favoris, il avait heurté un OFNI au large de l’Espagne. Il avait dû retourner aux Sables-d’Olonne pour réparer son safran endommagé. Le troisième du dernier Vendée Globe était alors reparti avec 9 jours et plus de 2700 milles de retard sur la tête de la course. Depuis, il a entrepris une lente remontée qui s’est largement accélérée une fois le Cap de Bonne-Espérance passé. Dans l’Océan Indien, le skipper a enfin pu démontrer les capacités de son navire, équipé de foilers de dernière génération. Sur une mer relativement plate avec des vents d’une vingtaine de nœuds, il a déboulé à 19,5 nœuds de moyenne, avalant un à un tous les concurrents sur son passage.

« Dans la remontée de l’Atlantique, il y aura des places à se faire »

Actuellement au cœur d’une dépression au large de la Tasmanie, Beyou va maintenant s’attaquer à l’Océan Pacifique, dans lequel les leaders sont déjà bien embarqués. Ce samedi matin, il a dépassé Stéphane Le Diraison (Time For Oceans), dernier rempart avant un groupe de trois skippers (Pip Hare (Medallia), Arnaud Boissières (La Mie Câline) et Alan Roura (La Fabrique)), situé 400 milles devant. Il a pris la 18ème place du classement. Et le Finistérien ne compte pas s’arrêter là. Il l’a lui-même confirmé : « Mon objectif reste toujours le même : passer le cap Horn avec un bateau en bon état. Après dans la remontée de l’Atlantique, il y aura des places à se faire… »

Tom Compayrot


Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?