Nous suivre

Water-polo

Water-polo : le tournoi de qualification olympique mondial féminin suspendu

Avatar

Publié

le

LEN

Le Tournoi de Qualification Olympique mondial féminin qui devait se tenir à Trieste a été annulé en raison du Covid-19. Pour l’instant, il est reporté du 17 au 24 mai, en Italie.

Ce TQO mondial qui doit délivrer les deux derniers tickets pour les Jeux Olympiques devait avoir lieu du 8 au 15 mars en Italie. Mais face à la situation actuelle quant à la propagation du virus en Italie, la FINA (Fédération Internationale de Natation) a donc décidé de l’annuler. Hier, le Comité National Olympique Italien se réunissait en présence du ministre des sports Vincenzo Spadafora et du président de la fédération italienne Paolo Barelli. Le but ? Décider de la tenue ou non de l’événement. Le ministre israélien de l’intérieur avait par ailleurs averti la Fédération israélienne que si l’équipe venait à jouer ce tournoi à Trieste, à leur retour, tous les passagers devraient être mis en quarantaine 14 jours.

Le début du casse-tête

La FINA est donc à la recherche d’un lieu et de nouvelles dates pour organiser ce tournoi mais ça ne sera pas facile. D’un point de vue logistique, synchronisation mais également face à l’urgence mondiale concernant le virus. Les dix équipes qui devaient participer à ce tournoi sont donc dans l’attente : Italie, Hollande, France, Ouzbékistan, Slovaquie (groupe A), Grèce, Hongrie, Israël, Nouvelle-Zélande et Kazakhstan (groupe B).

À noter que les championnats d’Asie 2020 de water-polo féminin et masculin n’ont pas eu lieu. Ceux-ci devaient déterminer le qualifié pour les Jeux Olympiques ainsi que les deux qualifiés pour les deux TQO mondiaux. La FINA avait donc décidé de se baser sur les résultats des Jeux d’Asie 2018 pour attribuer ces places. Le TQO mondial masculin qui doit avoir lieu à Rotterdam du 22 au 30 mars est pour l’instant confirmé.

Dicodusport


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?