Nous suivre

XV de France

XV de France : Les notes des Bleus face à l’Argentine

Alexandre Jeffroy

Publié le

XV de France Les notes des Bleus face à l'Argentine
Photo Icon Sport

TOURNÉE D’AUTOMNE – Dans un Stade de France bien garni, le XV de France a dominé l’Argentine au forceps, mais avec sérieux (29-20). Les notes des Bleus.

Les avants

Cyril Baille – 6,5 : Comme beaucoup de joueurs français, sa deuxième mi-temps aura été de meilleure facture. Lors du premier acte, le pilier gauche a souffert en mêlée, avec deux pénalités concédées et quelques pertes de balles. Revenu déterminé après la pause, ses charges ont fait du bien à ses coéquipiers par la suite (39 mètres gagnés). Au total, le Toulousain a réalisé huit plaquages, tous réussis. Remplacé par Jean-Baptiste Gros (63’).

Julien Marchand – 7 : Un des meilleurs avants français ce soir. Malgré une première mi-temps moyenne, comme la majorité de ses coéquipiers, il se sera superbement illustré en l’espace de vingt minutes, après la pause. Il a notamment rattrapé son carton jaune de la première mi-temps avec deux turnovers gagnés en seconde période. RAS sur ses lancers, toujours très propres. Son compère toulousain Peato Mauvaka (27’ et 63’) a effectué deux rentrées très positives.

Mohamed Haouas – 5,5 : Il faisait son retour après un mois sans jouer et le Montpelliérain a été plutôt convaincant sans être extraordinaire. Actif, le pilier droit a plaqué à huit reprises, sans se louper, dont un retour important lors du second acte. En revanche, en début de match, il n’a pas su prendre l’ascendant sur les mêlées, ce qui a mis le XV de France en difficulté. La rentrée de Demba Bamba (51’) a fait beaucoup de bien à l’équipe et a beaucoup pesé sur la fin de la rencontre.

Thibaud Flament – 8 : Un très grand match pour sa première sélection ! Le néophyte n’aura pas été impressionné pour sa première expérience au niveau international. En première mi-temps, ce fut le seul avant à surnager, avec notamment la meilleure statistique de plaquages chez les avants. Avec 11 plaquages effectués, il a fini la rencontre comme meilleur cisailleur des Bleus. Pour couronner le tout, il marque le premier essai tricolore, après une chevauchée fantastique dans les 22 mètres argentins. Remplacé par Sekou Macalou (70’).

Paul Willemse – 5,5 :  Le géant montpelliérain a peu fait parler de lui mais a été précieux dans les tâches obscures. Sept plaquages à son effectif notamment, pour un seul raté. Il a aussi permis aux Français de gagner deux ballons en première mi-temps. Cependant, on attend quand même plus de sa part, notamment de le voir davantage dans l’avancée, ballon en main. Remplacé par Romain Taofifenua (51’).

Cameron Woki – 5 : Match en demi-teinte pour le Bordelais. Le troisième ligne a joué son rôle dans l’alignement, assurant les prises de balles pour les siens et volant un ballon sur une touche adverse. Malgré ça, il s’est montré plus discret dans le jeu et n’a plaqué qu’à six reprises.  Il faudra qu’il se rattrape sur les prochaines rencontres.

François Cros – 4,5 : Match assez moyen de la part du flanker. Le Toulousain est passé à côté de sa première mi-temps, avec deux fautes largement évitables. Sorti à la 55ème minute, il n’aura effectué que trois plaquages. Certainement l’avant qui a perdu le plus de points lors de cette rencontre. Remplacé par Grégory Alldritt (56’).

Anthony Jelonch – 6,5 : Comme beaucoup de ses partenaires, Anthony Jelonch est monté en puissance. Dominé physiquement en première mi-temps, il a ensuite marqué les Pumas sur son jeu frontal. C’est l’avant qui a joué le plus de ballons (11) et qui a gagné le plus de mètres (42). Un bon match de sa part.

Les notes de la charnière et des trois-quarts


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une