Nous suivre

Histoire

18 juin 1996 : Naissance de Marc-Antoine Olivier

Sophie Clapier

Publié

le

Championnats d'Europe de natation : Marc-Antoine Olivier en argent sur 10 km
Photo Icon Sport

NATATION – Dans le Nord de la France, naît le 18 juin 1996, Marc-Antoine Olivier. Petit plongeon aujourd’hui sur sa carrière. De son premier sacre en junior à ses titres de vice-champion d’Europe 2021, retour sur le palmarès du nageur tricolore. Et bon anniversaire Marc-Antoine !

Ça s’est passé le 18 juin 1996

C’est dans sa ville natale, à Denain, que le jeune Marc-Antoine débute la natation. Se spécialisant dans la nage en eau libre, il commence en 2012, dès sa première année, avec le titre de champion d’Europe junior du 5 km. Sous la houlette de Philippe Lucas depuis 2015, il remporte un an plus tard l’étape de Coupe du monde d’Abu Dhabi. De quoi le mettre dans le bain pour les Jeux de Rio. Marc-Antoine Olivier y décroche le bronze sur 10 km, devenant le premier Français médaillé olympique dans cette discipline.

A tout juste 20 ans, le Denaisien enchaîne rapidement avec deux titres de champion du monde 2017 du 5 km. L’un est remporté en individuel, le second avec ses coéquipiers de l’équipe de France en relais. A ces deux sacres s’ajoute une troisième place sur le 10 km. Il est, en fin d’année 2017, élu meilleur nageur mondial en eau libre par la Fédération Internationale de natation. En 2019, il se pare d’argent mondial sur le 10 km avant de gagner sur cette même distance l’épreuve de Doha deux années consécutives (2020-2021). Et avant les Jeux de Tokyo, nous sommes plutôt confiants. A l’occasion des Championnats d’Europe de Budapest il y a un mois, le double champion de France 2020 est monté à deux reprises sur la seconde marche du podium. Une bonne préparation avant la date fatidique. Car oui, les Jeux arrivent. J-35, rendez-vous donné à Tokyo !

Info : Pour l’instant « gossip », la compagne du nageur tricolore n’est autre que … Océane Cassignol, également spécialiste de la nage en eau libre et sacrée avec lui aux Mondiaux 2017. Si les opposés s’attirent, qui se ressemble s’assemble.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une