Nous suivre

Histoire

3 novembre 2019 : Herbert et Mahut, rois de Bercy

Publié le

3 novembre 2019 Herbert et Mahut, rois de Bercy
Photo Icon Sport

TENNIS – Début d’année 2019, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut remportaient l’Open d’Australie en double, décrochant ainsi le dernier Grand Chelem manquant à leur duo. Après quelques mois sans jouer ensemble, voilà la paire de nouveau réunie. Pour le meilleur …

Ça s’est passé le 3 novembre 2019

Auréolés de la totalité des tournois du Grand Chelem, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont fait une pause, ce dernier souhaitant privilégier un instant sa carrière individuelle … avant de s’aligner pour le double de Wimbledon avec Andy Murray. Alors forcément, ça a fait jaser. Mais la paire tricolore s’étant mise au clair, la voilà de nouveau alignée à Bercy. Aucun set de perdu pendant la compétition pour les Français avant cette finale, celle-ci ne déroge pas à la règle.

Après avoir fait le break dans la première manche, ils parviennent à le conserver pour la remporter 6-4. En face, Khachanov et Rublev tentent en vain de maintenir la tête hors de l’eau. Mais un petit jeu, voilà tout ce que la paire russe arrive à prendre dans le deuxième acte. Herbert et Mahut n’ont rien perdu de leurs automatismes. 6-4, 6-1, voilà le score qui leur permet de décrocher leur 14ème titre ensemble, le 7ème Masters 1000 sur les 9 possibles. Puis l’année n’est pas terminée …

Info : L’US Open, Wimbledon, Roland-Garros et l’Open d’Australie ont tous été cochés sur la liste des victoires pour le duo français. Du côté des Masters 1000, seuls les tournois de Madrid et Shanghai lui ont résisté. Il manquait également, au lendemain de Bercy, les Jeux Olympiques et le Masters de Londres mais Herbert et Mahut ont finalement validé ce dernier quelques semaines plus tard. Satanés Jeux !


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une