Nous suivre

Rugby à XV

31 mai 2014 : La der et le titre pour Jonny Wilkinson

Publié

le

31 mai 2014 : La der et le titre pour Jonny Wilkinson

RUGBY A XV – Après s’être adjugé la Coupe d’Europe quelques jours avant, Toulon a rendez-vous en ce 31 mai 2014 avec Castres. La partie du soir ? La finale du Top 14. C’est donc forcément un match spécial, et particulièrement pour un homme, Jonny Wilkinson. En effet, l’Anglais avait annoncé mettre un terme à sa carrière après cette rencontre.

Ça s’est passé le 31 mai 2014

C’est un duel aux allures de revanche. Effectivement en 2014, Castres remportait le Bouclier de Brennus au détriment de… Toulon. Un an avant, c’était Toulouse qui anéantissait les espoirs des « Rouge et Noir » en finale. Mais pas de « jamais deux sans trois » ce soir. Les Toulonnais doivent, à tout prix gagner, si ce n’est que pour leur ouvreur anglais. Et c’est d’ailleurs grâce à ce dernier que les « Galactiques » vont s’imposer.

Pourtant malmenés après un essai d’Evans peu après dix minutes de jeu, le RCT retrouve des couleurs grâce à son numéro 10. Jonny Wilkinson réussit avant la pause deux pénalités et un drop permettant aux siens de prendre l’avantage. Cet écart de deux points se transforme en huit à la fin du match après trois nouveaux points apportés par le champion du monde 2003 puis trois de Delon Armitage. Du côté du CO, aucune unité ne vient augmenter le compteur en seconde période. Résultat final 18-10 pour Toulon dont 15 points récoltés par le demi-d’ouverture britannique.

Avec cette victoire, le RCT rejoint ainsi le Stade Toulousain dans le club très fermé des équipes ayant réalisé le doublé Coupe d’Europe et Top 14. Sir Jonny Wilkinson, lui, quitte les terrains à 35 ans avec un nouveau trophée, le seul qui manquait à son palmarès … long comme le bras !

Info : En guise de remerciement pour Wilko, les supporters toulonnais ont déployé banderoles à l’effigie du Britannique et entonné à la dixième minute l’hymne anglais. Le God Save the Queen a également été repris par les travées du Stade de France à la fin de la rencontre en son honneur, accompagné d’une ovation. Une soirée parfaite, on ne peut plus méritée pour une légende du rugby.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une