Nous suivre

Histoire

6 juillet 2013 : Premier sacre en Grand Chelem pour Marion Bartoli

Sophie Clapier

Publié

le

6 juillet 2013 - Premier sacre en Grand Chelem pour Marion Bartoli
Photo Icon Sport

TENNIS – Six ans après sa finale perdue contre Venus Williams à Wimbledon, Marion Bartoli retrouve une nouvelle fois la dernière étape du tournoi londonien. Et cette année, la numéro 1 française n’avait pas de temps à perdre.

Ça s’est passé le 6 juillet 2013

Le parcours est presque parfait. Si on peut souligner peut-être un « manque d’adversité » quant aux classements des différentes adversaires de Marion Bartoli -aucune classée au-delà de la 15ème place mondiale- il faut néanmoins saluer la performance. La Française n’a perdu aucun set depuis le début du tournoi avant la finale contre Sabine Lisicki. Et l’Allemande ne fait pas exception à la règle, cette dernière est balayée en 1h21 de jeu, emportée sûrement par l’enjeu. Pourtant, c’est Marion Bartoli qui cède la première son service à l’entame de la rencontre. Pas de panique, elle débreake dans la foulée avant d’aligner les jeux. Le premier set est ainsi plié 6-1.

Sabine Lisicki, au bord du craquage, sort alors quelques instants. Mais ce n’est que bis repetita lors du second set, L’Allemande n’y est définitivement pas. Malgré le gain du premier jeu et une bataille folle sur le service de Bartoli, cette dernière sauve quatre balles de break et reste au contact 1-1 avant de s’échapper de nouveau. 2-1, 3-1, 4-1, 5-1, on se rapproche inévitablement de la fin du match. Un léger réveil de Lisicki plus tard -trop tard- et sûrement un peu de crispation de la joueuse tricolore pour conclure, le score est maintenant de 5-4. Pas de miracle pour autant, sur un jeu blanc et un ace salvateur, Marion Bartoli tombe à genoux sur le gazon de Wimbledon. Elle vient de remporter son premier -et unique- titre du Grand Chelem, et pas n’importe lequel !

Info : Avec ce sacre, Marion Bartoli est devenue la troisième Française de l’ère Open à remporter un tournoi du Grand Chelem. Les deux précédentes n’étaient autres que Mary Pierce et Amélie Mauresmo.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une