Nous suivre

Betclic Élite 2022-2023

Betclic Élite (J34) : Paris et le BCM craquent, Strasbourg arrache le dernier spot pour les playoffs !

Maxime Cazenave

Publié le

Betclic Élite (J34)
Photo Icon Sport

BETCLIC ÉLITE 2022-2023 – Au bout d’une soirée au suspense intenable, Strasbourg a décroché le dernier strapontin pour les playoffs. Paris a laissé filer sa chance en s’inclinant face aux Metropolitans, tandis que le BCM s’est fait crucifier en prolongations par Nancy. 

La saison régulière de Betclic Élite s’est achevée en fanfare ce mardi soir, puisque la dernière journée s’est disputée en intégralité, donnant ainsi lieu à neuf rencontres. En bas de classement, les positions étaient déjà figées depuis la 33e journée, l’Élan Béarnais et Fos-sur-Mer étant condamnés définitivement. En revanche, certaines positions dans le Top 8 restaient à déterminer. Dont le dernier strapontin pour les playoffs, encore en jeu entre plusieurs équipes.

Les Mets assurent la 2e place en écartant de playoffs le Paris Basketball

Huitième à l’aube de cette dernière journée, le Paris Basketball avait son destin entre ses mains. Toutefois, la tâche était compliquée, puisqu’il fallait affronter les Metropolitans de Victor Wembanyama à Marcel Cerdan. Renforcés par l’arrivée récente du scoreur Bobby Brown Jr mais également par le retour de blessure de Hugo Besson, les troupes de Vincent Collet avaient besoin d’une victoire afin de sécuriser leur 2e place. Comme prévu, ce duel au fort parfum de NBA entre vétérans et prospects a donné lieu à un spectacle de qualité malgré les enjeux.

Durant trois quart-temps, les débats ont été équilibrés, mais les Parisiens ont fini par prendre un éclat en début de quatrième quart. Matraqués par les shoots de Devante Jones en première période, et par l’impact de la paire intérieure Victor WembanyamaTaShawn Thomas tout au long du match, les hommes de Will Weaver ont réagi, mais n’ont jamais réussi à repasser devant malgré un money time étouffant. Cela met ainsi un terme à leur saison, une nouvelle fois sans playoffs.

L’ASVEL s’est par ailleurs imposée sur le parquet de Bourg-en-Bresse avec un Nando De Colo en métronome (15 points, 5 rebonds), et termine donc la saison régulière à la 3e place. Les Bressans restent eux en 5e position, et n’auront pas l’avantage du terrain en quarts de finale.

Le BCM scalpé par Nancy, la SIG en profite

Derrière Paris, le BCM et Strasbourg se tenaient en embuscade en cas de faux pas. Les Gravelinois n’en ont pas profité en s’écroulant à domicile face à Nancy. Emmenés en prolongations par le SLUC après avoir arraché une égalisation miraculeuse, la pression les a étouffés, alors qu’ils savaient qu’en cas de victoire, le dernier strapontin était pour eux. Sans pitié, Stéphane Gombauld et Caleb Walker ont assassiné les espoirs des Maritimes. En effet, la SIG a tremblé, mais a eu les nerfs solides pour arracher une victoire ô combien précieuse à Roanne. Les Alsaciens arrachent ainsi au forceps le dernier spot disponible pour aller affronter l’AS Monaco en quarts de finale. Un retournement de situation improbable, tant ces derniers semblaient hors course il y a encore quelques semaines !

Assuré de sa quatrième place, Dijon a de son côté pris le bouillon dans le Chaudron portelois. En grande délicatesse offensivement, les Bourguignons se sont rapidement fait dépasser malgré l’absence du scoreur local, Nadir Hifi. Les places 6 et 7 n’ont elles pas bougé puisque Le Mans a fait le boulot en écartant sereinement Nanterre sans difficulté. De son côté, Cholet n’a pas confirmé sa superbe dernière victoire en date face aux Mets en s’inclinant sur le parquet d’un Élan Béarnais condamné à la Pro B.

Blois expédie les espoirs de Monaco, le CSP pour l’honneur

Du côté de Blois, le promu a pu une nouvelle fois célébrer son maintien historique en battant l’AS Monaco. À trois jours du Final Four de l’Euroligue, le leader de la saison régulière s’est présentée au Jeu de Paume avec Matthew Strazel (16 points, 7 rebonds, 8 passes) et Yoan Makoundou (26 points, 11 rebonds), entourés d’espoirs. Les deux joueurs en ont profité pour claquer des énormes statistiques sur un temps de jeu conséquent. Mais naturellement, malgré les absences de Robert Johnson et Amadou Sow, l’ADA s’est offert sa 14e victoire de la saison en dépassant même la barre des 100 points (102-76). Enfin, un dernier duel était totalement dénué d’enjeux, celui entre le relégué Fos-sur-Mer, et le décevant CSP Limoges. Portés par l’adresse extérieure de Lucas Ugolin et Jayvon Graves, les Limougeauds sont sortis vainqueurs.

Les résultats complets de la 34ème journée :

ADA BLOIS – AS Monaco : 102-76

METROPOLITANS 92 – Paris Basketball : 93-85

JL Bourg – ASVEL : 82-85

LE PORTEL – JDA Dijon : 89 – 75

LE MANS – Nanterre 92:  88-74

ÉLAN BÉARNAIS – Cholet Basket : 85-81

Gravelines-Dunkerque – NANCY : 88-93 ap

Roanne – STRASBOURG : 88-92

Fos-sur-Mer – CSP LIMOGES : 73-77

Les affiches des Quarts de finale

AS Monaco (1) – Strasbourg (8)

Metropolitans 92 (2) – Cholet Basket (7)

ASVEL (3) – Le Mans (6)

JDA Dijon (4) – JL Bourg (5)

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *