Nous suivre

NBA 2021/2022

Bilan NBA 2022 : Changement de cap chez les Indiana Pacers

Sébastien Gente

Publié le

Bilan NBA 2022 Changement de cap chez les Indiana Pacers
Visuel Dicodusport - Photo Icon Sport

NBA 2021-2022 – La saison NBA touche à son terme. Les playoffs approchent et plusieurs équipes vont connaître une fin de saison anticipée. À cette occasion, la rédaction de Dicodusport revient sur la saison des équipes éliminées. Aujourd’hui, direction l’Indiana pour parler de la saison des Indiana Pacers. 

Ce qu’il faut retenir de la saison des Indiana Pacers

Équipe typique du ventre mou en NBA, les Indiana Pacers semblaient repartis pour participer de nouveau à la course au play-in. Mais d’entrée de jeu, les joueurs de l’Indiana ont subi 6 défaites en 7 matchs, ce qui allait donner le ton de la saison. Il n’aura fallu qu’un mois et demi de compétition avant que les dirigeants ne décident de tout chambouler en rendant leurs meilleurs joueurs disponibles, un choix curieux alors que le recrutement du très convoité entraîneur Rick Carlisle à l’intersaison laissait présager que la direction allait laisser le temps à l’ancien coach des Mavs de tirer la quintessence de son effectif.

Il a finalement fallu attendre la proximité de la trade deadline pour voir Caris LeVert se diriger vers Cleveland, et surtout Domantas Sabonis, visage de la franchise depuis quelques saisons, partir à Sacramento. En échange, les Pacers ont récupéré le prometteur Tyrese Haliburton, visiblement la base du futur projet des Pacers. Mais pendant ce temps, les défaites se sont enchaînées et les Pacers n’ont remporté que 25 matchs à l’heure où l’on écrit ces lignes. Une saison sacrifiée donc, en espérant finir de nettoyer l’effectif à l’intersaison (Myles Turner, T.J Warren et Malcom Brogdon sont visés) et décrocher un haut choix de draft à la lottery.

Notre prévision en début de saison : 10ème / Classement actuel : 13ème


La révélation : Chris Duarte

Sélectionné avec le 13ème choix de draft, Chris Duarte était censé venir grossir les rangs de la second unit des Pacers. Mais dès son premier match, l’arrière en provenance d’Oregon nous a gratifié de 27 points à 6/9 à trois points. Un signe annonciateur du talent du Dominicain. Suite aux nombreuses blessures, il a souvent été propulsé dans le cinq majeur et a sorti une première saison prometteuse, 13 points à 37% longue distance. De plus, son association avec Tyrese Haliburton s’est avérée prometteuse en seconde partie de saison, même si il a dû mettre un terme à sa saison mi-mars à cause d’une blessure au pied. Au vu de la direction prise par le club, Chris Duarte s’est sans doute installé au poste 2 pour un bon bout de temps, une récompense pour un joueur discret mais précieux.

La déception : Oshae Brissett

Révélation de la fin de saison dernière, le Canadien avait tout pour dynamiter la second unit des Pacers, lui qui offrait un profil différent de Domantas Sabonis. Mais au lieu de ça, ses statistiques sont en baisse, alors que le départ du Lituanien et la blessure de Myles Turner lui laissaient une occasion en or de s’imposer définitivement dans la raquette de l’Indiana. Oshae Brissett finit la saison à moins de 9 points de moyenne, avec des pourcentages en chute libre, notamment à trois points. Avec encore deux ans de contrat, il n’est pas menacé par un départ, mais son rôle pourrait diminuer si les Pacers venaient à drafter un talent intérieur.

Quel avenir pour les Pacers ?

La traction arrière Tyrese Haliburton – Chris Duarte est prometteuse, mais c’est tout sauf suffisant pour jouer les premiers rôles en NBA. Si les derniers cadres parviennent à être transférés, Indiana pourrait récupérer d’autres choix de draft pour gonfler son effectif. La franchise a tourné une page et est passée en mode reconstruction. Le 23 juin, les Pacers auront les yeux rivés sur la prochaine draft, en espérant un choix élevé pour sélectionner un joueur sur les ailes où alors un intérieur. Mais la construction de l’équipe prendra certainement du temps, et il ne faut pas s’attendre à voir les Pacers jouer les premiers rôles lors des prochaines années.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une