Nous suivre

Coupe du monde féminine de rugby 2021

Coupe du monde féminine de rugby : Les Bleues dominent l’Italie et filent en demi-finales

Publié le

Coupe du monde féminine de rugby Les Bleues dominent l'Italie et filent en demi-finales (1)
Photo France Rugby

COUPE DU MONDE FÉMININE DE RUGBY 2021 – Malgré une première heure de jeu brouillonne, les Bleues ont finalement pris la mesure de l’Italie ce samedi, en quarts de finale de la Coupe du monde (39-3). Sauf énorme surprise, l’équipe de France affrontera la Nouvelle-Zélande le week-end prochain, en demi-finales.

Après une phase de poules solide, les Bleues avaient rendez-vous avec leurs voisines transalpines ce samedi, en quarts de finale de la Coupe du monde féminine de rugby. Des adversaires bien connues de l’équipe de France, puisque cette dernière avait affronter la Squadra Azzurra à deux reprises en match de préparation. Les Françaises s’étaient imposées lors de la première opposition (21-0), avant de s’incliner à l’occasion de la seconde (26-19), pour un revers embarrassant, à quelques jours de leur entrée en lice dans la compétition.

Le déboulé de Boulard, avant un premier acte brouillon

Il ne fallait pas arriver en retard devant sa télévision. En effet, les Bleues imposent leur rythme dès les premières secondes de la rencontre. Sur un ballon de relance depuis son camp, Émilie Boulard, l’arrière du XV de France féminin, prend le périphérique extérieur et déboule dans le couloir des 15 mètres. À hauteur, elle retrouve Joanna Grisez qui met les gaz pour aller aplatir sous les poteaux. Caroline Drouin transforme, et la France mène, déjà, 7-0, après quatre minutes de jeu.

Largement supérieures, les Bleues ont la main sur le ballon (70 % lors des 20 premières minutes), avec une domination territoriale totale en prime (85 %). Mais comme bien trop souvent, l’équipe de France va gâcher un nombre incalculable de munitions dans les 22 mètres italiens. Outre les imprécisions ballon en mains (6 ballons perdus), les Tricolores sont également pénalisées tout près de la ligne d’essai transalpine. Agathe Sochat (16′) et Joanna Grisez (33′) sont ainsi sanctionnées dans les cinq mètres de l’Italie. La première pour avoir perdu ses appuis au soutien, la seconde pour avoir gardé le ballon au sol… par manque de soutien.

Au final, la France termine cette première période devant au score (10-3). Entre-temps, Michela Sillari a ouvert le compteur italien sur pénalité (39′), avant que Caroline Drouin ne lui réponde dans la foulée (40+1). Point positif pour les Françaises : l’ailière transalpine Maria Magatti écope d’un carton jaune dans les arrêts de jeu, pour faute cynique près de sa ligne. De quoi en profiter en début de deuxième acte ?

Le festival des occasions gâchées avant de dérouler

Et bien, pas vraiment. À 15 contre 14, les Bleues gâchent deux énormes occasions d’essai. La première à la 45ème minute de jeu. Servie par Caroline Drouin sur un lancement de jeu dans les 22 mètres italiens, Maëlle Filopon manque de spontanéité et gâche un trois contre un en bout de ligne, Boulard ne parvenant pas à aplatir par la suite. Deux minutes plus tard, sur un départ derrière une mêlée fermée, la troisième ligne centre tricolore, Charlotte Escudero, enfonce la défense italienne et plonge dans l’en-but. D’abord accordé, l’essai est finalement refusé, pour un en-avant au moment d’aplatir. Encore raté ! Caroline Drouin ajoutera trois points dans la foulée, histoire de capitaliser au tableau d’affichage (13-3).

Bis repetita à l’heure de jeu. Sur une nouvelle grosse séquence dans les 22 mètres de la Squadra Azzurra, Émilie Boulard, encore elle, pense enfin inscrire le deuxième essai bleu. Mais cette fois, c’est Agathe Sochat qui est coupable d’un en-avant. Finalement, sur la mêlée suivante, l’arbitre de la rencontre, Hollie Davidson, accorde un essai de pénalité en faveur des Bleues, récompensant la domination du pack tricolore en mêlée fermée (20-3, 61′). Un essai qui a le mérite de débloquer une équipe de France qui prend enfin ses distances. Trois minutes plus tard, sur un ballon porté, Laure Touyé aplatit le troisième essai tricolore, transformé par Caroline Drouin (27-3, 65′).

Le dernier quart d’heure sera une promenade de santé pour les Bleues, face à des Italiennes dans le dur physiquement. La septiste Joanna Grisez ira de son doublé (68′), puis de son triplé (70′), en bout de ligne chaque fois. Score final, 39-3 pour une équipe de France qui aura mis une heure avant de dérouler. Pour sa huitième demi-finale mondiale, la sixième consécutive, le XV de France féminin attend de pied ferme la Nouvelle-Zélande, qui devrait, sauf incroyable cataclysme, se débarrasser du Pays de Galles ce samedi matin. Avec une première finale de Coupe du monde à la clé ? Réponse samedi prochain, à partir de 7h30.

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une