Nous suivre

Cyclisme sur route 2023

Cyclisme sur route : B&B Hotels va disparaître

Publié le

C'est terminé pour B&B Hotels Jérôme Pineau libère tous ses coureurs !
Photo Icon Sport

CYCLISME SUR ROUTE 2023 – Cette fois, la messe est dite. Selon nos confrères du Télégramme, Jérôme Pineau a annoncé, ce mercredi matin, la disparition pure et simple de la structure B&B Hotels, créée en 2018. Le Nantais l’a annoncé lors d’une visioconférence avec ses coureurs et le staff de l’équipe bretonne, en début de matinée.

Il n’y avait plus guère de doute hier mardi, cela s’est confirmé ce mercredi matin. Lors d’une visioconférence avec ses coureurs et les différents membres du staff, Jérôme Pineau a annoncé l’arrêt net de la structure B&B Hotels, à l’issue de cette année 2022. L’épilogue d’une fin annoncée depuis plusieurs jours.

Un échec sur toute la ligne

Après l’annonce en grande pompe en juillet dernier d’un projet de grande envergure, impulsé par la Ville de Paris, Jérôme Pineau, accompagné d’un certain Didier Quillot, s’était lancé en quête d’un sponsor majeur, pour venir épauler B&B Hotels. CarrefourAmazonEnedisEngie, et plus récemment, La Poste et, Sephora, qui appartient au groupe LVMH, ont été annoncés, comme simples pistes ou vraies opportunités. Sans jamais pouvoir concrétiser un accord ficelé. De plus, le retrait du projet de la Ville de Paris au cours du mois d’octobre, pour raisons politiques, a mis de plomb dans l’aile du projet.

Finalement, ces dernières semaines, de nombreuses péripéties sont venues assombrir le tableau pour la structure bretonne. Sans sponsor d’un gros calibre, capable de faire passer la formation de Jérôme Pineau dans une nouvelle dimension, le manager nantais s’était résolu à repartir avec un budget quasi équivalent à celui de 2022, sans les recrues phares annoncées, dont Mark Cavendish. Mais le mal était beaucoup plus profond. Et malgré les rallonges de délais accordées par l’UCI afin que Jérôme Pineau puisse déposer un dossier solide, la fin de l’aventure devenait inévitable.

Vendredi dernier, Pineau annonçait à ses coureurs qu’ils pouvaient chercher une porte de sortie. Le boss des Men in Glaz espérait toujours un possible départ en troisième division, avec un effectif très réduit. Mais depuis ce week-end, le pessimisme l’avait emporté sur ce mince espoir. Le projet de l’équipe féminine, confirmé lundi soir, a finalement été abandonné le lendemain, soit hier. Dans la soirée, nos confrères de Vélo Club annonçaient des rumeurs de dépôt de bilan. Une tendance confirmée et officialisée ce mercredi matin donc. Apparue en 2018 dans les pelotons sous le nom du sponsor Vital Concept, l’équipe basée à Theix dans le Morbihan aura tenu cinq ans, avec 36 victoires au compteur. Mais l’ambition de son manager, trop vite démesurée, et surtout sans réelles certitudes d’aboutir à quelque chose de concret, aura eu raison de la formation bretonne.

À lire aussi

B&B Hotels : Laurance dans une équipe belge, Rolland et Mozzato vont rester en France

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une