Nous suivre

Euro 2024 de football

Espagne – France : Les notes des Bleus

Etienne Goursaud

Publié le

Espagne - France : Les notes des Bleus
Photo Icon Sport

EURO 2024 DE FOOTBALL – Découvrez les notes des Bleus face à l’Espagne, après l’élimination de l’équipe de France en demi-finales (1-2).

Les notes des Bleus face à l’Espagne

Mike Maignan – 5,5

Un des meilleurs gardiens de cet Euro n’a rarement été aussi peu sollicité que ce soir. Et pourtant, il prend deux buts. Il ne peut rien face à la frappe sublime de Lamine Yamal (21e). Comme sur ce but de Dani Olmo (25e). Un scénario horrible pour un gardien de but. On peut noter une superbe sortie loin de ses cages dans les pieds de Nico Williams (47e) et quelques belles interventions aériennes.

Jules Koundé – 4

Pendant une heure, il a fait naufrage. Son marquage est laxiste sur Fabian Ruiz (5e), et il a été plusieurs fois pris dans son dos en début de match. Pas aidé par Ousmane Dembélé qui l’a souvent laissé seul dans sa galère et par N’Golo Kanté pas bien meilleur. Après l’heure de jeu, il s’est ressaisi, plus incisif défensivement et plus compact offensivement. Mais c’était un peu tard pour lui et ses coéquipiers.

Dayot Upamecano – 4

Il a vécu un match vraiment compliqué. Qui démarre par un marquage laxiste sur Fabian Ruiz (5e). Parfois en retard, parfois dans la panique défensivement. De plus, dans la relance, cela n’a pas toujours été cela, avec des passes simples ratés. On peut lui louer sa solidité de ses duels. Mais à l’image de la France, il s’est fissuré ce soir en demi-finales.

William Saliba – 5,5

Sans doute le plus solide ce soir parmi les défenseurs, voire parmi les Bleus. Un superbe retour défensif sur Fabian Ruiz (12e) et pas moins de huit interventions défensives. Mais il a tout de même concédé quatre fautes ce soir et n’a pas été innocent sur le deuxième but espagnol !

Théo Hernandez – 5

Définitivement, son apport offensif aura été en dedans dans cet Euro, comme dans son match. À l’image de cette frappe au-dessus alors qu’il était idéalement placé (76e). Lui qui touche beaucoup de ballons, il n’en a touché que 47 ce soir. C’est dommage, car défensivement, il a encore colmaté quelques brèches. Mais c’est insuffisant.

Aurélien Tchouaméni – 3,5

Très bon en quart de finale, il est passé à côté de sa demie. En grande difficulté face à l’activité de Dani Olmo et Rodri, le Madrilène a pris l’eau, éliminé à trois reprises dans cette partie. Et averti pour un tacle en retard (69e). Offensivement, hormis une tête dans les gants d’Unai Simon (53e), il n’a pas apporté.

N’Golo Kanté – 4

Une stat’ parlante de son début de match compliqué. Il a perdu 4 ballons sur ses 11 touchés. Souvent dans son propre camp. Et il est apparu toujours en retard face à Fabian Ruiz et les autres. Seulement 26 ballons touchés à la pause. En réalité, c’est tout le volume, qui fait sa force, qui a été absent. Seulement trois interventions défensives, aucun impact offensif. Son pire match de l’Euro, au plus mauvais moment. Remplacé par Antoine Griezmann (62e).

Adrien Rabiot – 4,5

En difficulté face à Lamine Yamal, comme sur le but de ce dernier, où il met trop de temps pour monter sur le jeune Espagnol. Il a eu du mal à peser dans le jeu, avec seulement 26 ballons touchés à la pause et 34 à sa sortie. En revanche, il a plutôt été bon dans ses duels (6/7) et a obtenu des fautes. Remplacé par Eduardo Camavinga (62e).

Ousmane Dembélé – 3

Une statistique terrible qui est la preuve de son inefficacité. À l’heure de jeu, il a tenté treize centres. Douze ont été des échecs. Ses un-contre-un n’ont pas d’avantage abouti, à l’exception de lui qui a mis le feu à la défense espagnole (59e). De plus, il n’a pas été assez exigeant dans ses retours défensifs, laissant Jules Koundé trop seul sur bon nombre de situations espagnoles. Il termine le match avec 21 ballons perdus. Remplacé par Olivier Giroud (79e).

Kylian Mbappé – 3,5

L’absence de masque, un centre parfait pour Randal Kolo Muani sur l’ouverture du score de ce dernier (10e). On a bien cru retrouver le Kylian Mbappé version Coupe du monde 2022. Et puis la flamme s’est rapidement éteinte. Il n’a touché que 18 ballons à la pause. Et a encore une fois manqué de tranchant dans sa partie, comme s’il traînait toute la misère du monde sur ses épaules. L’Euro n’est définitivement pas sa compétition pour le moment. Rendez-vous en 2028 pour conjurer le sort. Une éternité. Une frappe dans un angle fermé trop molle (57e), une autre en une meilleure position qui s’envole (86e). Symboles de son été.

Euro 2024 La France s’incline contre l’Espagne et rate la finale

Un match à l’image de son Euro pour Kylian Mbappé – Photo Icon Sport

Randal Kolo Muani – 5

Buteur contre le Maroc en demies du Mondial, buteur contre l’Espagne en demie de l’Euro, cela aurait pu être l’homme des Bleus, avec sa tête victorieuse (10e). Mais c’est vraiment son seul fait d’armes. Il n’a pas assez pesé sur la défense espagnole. Seulement 11 ballons à la pause et 14 à sa sortie, à l’heure de jeu. Des statistiques faméliques que ne peuvent totalement masquer son but. Remplacé par Bradley Barcola (62e). Qui a mis une première fois le feu à la défense espagnole (71e). C’est d’ailleurs son activité qui est à l’origine de la grosse situation de Kylian Mbappé (86e).

Journaliste et amoureux de sport. Ancien footballeur reconverti athlète quand ses muscles le laissent tranquille. Elevé à la sauce des exploits de Thomas Voeckler en 2004, du dernier essai de légende de Eunice Barber à la longueur lors des championnats du monde d'athlétisme de 2003 mais aussi Zidane, Omeyer et Titou Lamaison.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *