Nous suivre

Basket-ball

Euroleague : L’AS Monaco échoue de justesse en prolongations contre le FC Barcelone

Tom Compayrot

Publié le

Photo Icon Sport

Euroleague 2021-2022 – Bis repetita pour l’AS Monaco. Deux jours après une défaite serrée contre le Real Madrid, c’est un scénario similaire qu’ont connu les Monégasques ce soir à domicile. Ce face à un autre cador européen, le FC Barcelone (défaite en prologations 85-81). Encore une fois, la Roca Team échoue à quelques détails près mais montre qu’elle peut rivaliser avec les plus grands.

C’est un match qu’aurait pu (dû ?) gagner l’AS Monaco. Face aux finalistes de la dernière édition d’Euroleague, le FC Barcelone, les joueurs de la Roca Team ont fait jeu égal. C’est même eux qui ont dominé les Espagnols pendant la majorité du match. Ce grâce à une superbe entame, puisque les Monégasques ont remporté le premier quart-temps 22 à 12.

La bataille des coachs

Les joueurs de Zvezdan Mitrovic ont proposé un jeu en mouvement avec une belle intensité défensive, tandis que leurs adversaires jouaient arrêté et de manière apathique. Le même style de jeu qui leur a permis de remporter leurs deux premières rencontres européennes, contre le Panathinaikos et contre Kazan. Grâce à cette intensité, les Monégasques sont arrivés à la mi-temps avec l’avantage au score (35-31), sous les applaudissements du public.

Malheureusement pour eux, les Barcelonais sont revenus des vestiaires avec de nouvelles intentions. Pour cause, ces derniers ont probablement pris une soufflante de leur coach Sarunas Jasikevicius, qui s’est montré remonté au micro avant la reprise de la seconde période : « Ce n’est pas une question de stratégie, c’est une question d’intensité. On ne joue pas aussi dur que Monaco, et c’est ma responsabilité. On vaut mieux que ça. » Message passé, et message reçu par les joueurs. Dans la seconde période, les Espagnols ont marqué 13 points de plus qu’en première (44 contre 31), et ont été plus présents en défense. Ce qui leur a permis d’accrocher les prolongations, et de remporter celles-ci, pour un score final de 85 à 81.

Un back-court monégasque maladroit et une raquette performante

Malgré ce réveil des Barcelonais, les Monégasques auraient quand même pu l’emporter. Notamment, si Mike James, qui a tenté quantité de shoots impossibles, avait été plus adroit. La recrue star de l’AS Monaco termine le match avec 16 points à 5/13 au tir. Si ses lancers-francs (4/5) ont permis aux siens de se maintenir au score en fin de match, ses tirs – notamment son buzzer-beater manqué en fin de 4ème quart – auraient pu leur permettre de passer devant. De plus, il a été imité par ses collègues du back-court. Rob Gray et Paris Lee finissent respectivement avec 4 points à 1/11 au tir et 5 points à 1/8. Léo Westermann (10 points), qui jouait contre son ancienne équipe, est le seul qui a été plutôt bon sur les lignes arrières. Ses 3 points en fin de match ont fait beaucoup de bien.

C’est en fait dans la raquette que Monaco a longtemps fait la différence. En début de match, c’est la recrue lituanienne Donatas Motiejunas (6 points, 3 rebonds, 1 contre) qui a apporté toute son expérience dans la raquette. Son remplaçant, le jeune Donta Hall (8 points, 8 rebonds, 2 contres), a lui impressionné par sa verticalité. Notamment avec un énorme contre à 5 minutes de la fin et plusieurs alley-oops conclus à l’arçeau. De manière générale, les Monégasques ont gagné la bataille du rebond ce soir (41 contre 34 pour le Barcelone) et des contres (5 contre 1). Ce qui est de bonne augure pour la suite. Malgré les deux dernières défaites, l’AS Monaco continue d’impressionner pour sa première saison en Euroleague. De quoi mériter un diffuseur TV en France ? Sûrement…


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une