Nous suivre

Basket-ball

EuroLeague : L’AS Monaco est d’attaque

Publié le

EuroLeague : L’AS Monaco est d’attaque
Photo Icon Sport

EUROLEAGUE 2021-2022 – Auteur d’un parcours remarquable jusque-là, l’AS Monaco s’apprête à recevoir Barcelone ce vendredi, deux jours après être passée tout près de l’exploit face au Real. Contre les Catalans, le club monégasque pourra s’appuyer sur son attaque, l’une des meilleures en ce début de saison.

Avec deux victoires et une défaite honorable, l’AS Monaco est en train de réussir des débuts presque parfaits sur la plus grande scène européenne. Magnifiée par la folie de Mike James, l’attaque monégasque se place même parmi le gratin de cette édition de l’EuroLeague pour le moment. Il faut dire qu’à chaque rencontre, la pluie est tombée.

Mike James, leader de la 3e attaque d’EuroLeague

En ouverture face au Panathinaïkos, la défense a tenu le choc, et l’équipe n’a finalement inscrit « que » 75 points. En revanche, il a ensuite fallu lutter jusqu’en prolongations pour se défaire de Kazan, avec 88 points à la clé. Pour boucler ces trois premiers matchs, c’est ensuite à Madrid que l’ASM a déployé son attaque de feu (86 points), bien que cela soit insuffisant pour s’imposer cette fois. Avec une moyenne de 83 points par rencontre, les hommes de Zvezdan Mitrovic disposent de la troisième attaque la plus prolifique de la ligue, seulement dépassés par Barcelone (85 points) et le CSKA Moscou (83,67 points).

Si les voir si haut peut surprendre, cela n’a finalement rien d’étonnant au vu du potentiel offensif énorme de ce roster. Tout d’abord, difficile de ne pas parler de Mike James évidemment. Après deux premières performances respectables face au Panathinaïkos (11 points, 6 rebonds, 4 passes) et à Kazan (14 points, 7 rebonds), il s’est transcendé dans l’enceinte du grand Real. Totalement absent durant le premier quart d’heure, il a été en-dessous à l’image de son équipe. En revanche, lorsqu’il s’est mis en rythme, il a fait la totale à la défense madrilène, terminant avec une évaluation de 29 (24 points, 10 passes).

Attention au retour sur terre

Dans son sillage, il a emmené avec lui un Donta Hall déterminant depuis son arrivée, par son efficacité dans la raquette (12,3 points, 7,7 rebonds, 1,7 contres). Derrière ce duo fort qui peut compter sur Danilo Andjusic ou Paris Lee pour apporter une option extérieure supplémentaire en fonction des soirs, en attendant le retour au niveau de Donatas Motiejunas, Zvezdan Mitrovic dispose donc d’une attaque dangereuse. Et encore, il reste du travail pour peaufiner le tout dans un groupe qui a été bouleversé cet été.

Toutefois, il faudra faire attention au retour sur terre. Mercredi dernier, les Monégasques ont frôlé un exploit monumental, mais ils ont également reçu une véritable leçon durant le premier quart d’heure. Sans une concentration de tous les instants, cette équipe a déjà montré ses limites. C’est arrivé face au Real, et cela était également arrivé en Betclic Élite lors de la fessée donnée par les Metropolitans. De plus, les joueur du Rocher disposent également pour le moment d’une excellente réussite extérieure globale (41,1%) qui ne durera peut-être pas éternellement.

Les facteurs d’espoir sont réels quant à la possibilité de voir cette équipe continuer à rivaliser avec les cadors européens. Le potentiel est là même si en termes de profondeur et d’expérience, l’ASM reste en retrait par rapport aux monstres du continent, comme Barcelone. Ce vendredi, la réception des Catalans sera un nouveau test d’envergure pour la Roca Team. Une rencontre qui risque d’être spectaculaire entre deux des trois meilleures attaques de cette EuroLeague.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une