Nous suivre

F1 2022

F1 : Pierre Gasly chez AlphaTauri en 2022, dernière année avant un envol définitif ?

Publié

le

F1  Pierre Gasly chez AlphaTauri en 2022, dernière année avant un envol définitif 
Photo Icon Sport

F1 – Au lendemain de l’arrivée de Valtteri Bottas du côté d’Alfa Romeo et le même jour que l’officialisation de George Russell chez Mercedes, c’est AlphaTauri qui fait l’actualité côté transferts en Formule 1. L’écurie du groupe du Red Bull mise elle sur la continuité en prolongeant les contrats de Yuki Tsunoda, et donc Pierre Gasly.

Beaucoup de fans français rêvent de voir Pierre Gasly enfin bénéficiaire d’une monoplace lui permettant de briller régulièrement. Mais ce ne sera pas encore le cas l’année prochaine. Le pilote français s’est en effet réengagé avec AlphaTauri Racing pour la saison 2022. Il faut dire qu’avec les prouesses réalisées au sein d’un baquet souvent peu envié ces dernières années, il bénéficie d’une bonne cote, et aurait pu prétendre légitimement à un baquet de plus haut niveau.

Des perspectives bouchées chez Red Bull

Avant tout cela, il va donc devoir de nouveau repartir avec l’écurie qui le biberonne depuis ses débuts en F1, en 2017. Une écurie à laquelle il a permis d’obtenir une multitude de résultats inattendus. En premier lieu, difficile de ne pas citer son succès en Italie au mois de septembre 2020. Si cela a fait de lui le premier Français vainqueur en Formule 1 au XXIème siècle, c’était également seulement la deuxième victoire de l’histoire de son écurie. Avant Gasly, seul Sebastian Vettel avait réussi à décrocher un succès sous les couleurs de Toro Rosso à l’époque.

En plus de cette performance exceptionnelle, il a également obtenu deux autres podiums, dont un cette année en Azerbaïdjan. Actuellement classé 8e du championnat (66 points), loin devant son coéquipier Yuki Tsunoda (13e avec 18 points), le pilote normand a clairement fait ses preuves, et pris sa revanche sur son premier passage compliqué effectué dans un baquet Red Bull lors du début de saison 2019. Deux ans plus tard, il a prouvé qu’il était capable de pousser au maximum une monoplace limitée en termes de performances pour la mener très haut. Mais cela n’est pas encore suffisant pour bénéficier d’une nouvelle chance dans les prochains mois, l’horizon étant déjà bouché par les présences de Max Verstappen et Sergio Perez dans les baquets pour la saison prochaine.

Une dernière année avant de prendre un envol définitif ?

En attendant, le pilote de 25 ans va devoir prendre son mal en patience, et continuer à se montrer à son avantage avec AlphaTauri. Ce qui ne devrait pas tellement poser de problèmes tant le Français est à l’aise avec l’écurie. Il a ainsi bénéficié d’un statut de numéro un, n’étant pas amené à évoluer d’ici la saison prochaine puisque le rookie Yuki Tsunoda sera toujours à ses côtés dans la voiture numéro deux. Pour le directeur général de l’écurie, Franz Tost, c’est une réussite totale puisque, ce dernier avait exprimé ces dernières semaines son souhait de conserver son line-up actuel.

Un avantage puisqu’avec le changement de règlement prévu pour 2022, les interrogations concernant les monoplaces et les performances vont être démultipliées. Le fait de repartir avec deux pilotes aux rôles établis, et ayant déjà réussi à effectuer du bon travail ensemble, donne d’excellentes garanties aux Autrichiens de la firme Red Bull. Pierre Gasly devrait donc être en capacité de réaliser de belles choses encore, avant un départ inévitable en 2023 ? Il disputera l’année prochaine sa sixième saison en Formule 1. Avec les performances qu’il a réalisées jusqu’à présent, il sera difficile pour lui de ne pas ambitionner de rejoindre une écurie lui permettant de jouer un réel rôle dans le haut du classement. Cette équipe devrait être Red Bull, mais à force repousser l’échéance, le Français sera possiblement contraint de tenter sa chance ailleurs. Forcément, la saison 2022 de Sergio Perez au sein de l’écurie aux taureaux sera à suivre de très près, car celle-ci pourrait bien donner un indice sur l’avenir de Pierre Gasly en F1.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une