Nous suivre

Hockey sur glace

Hockey sur glace : La parité hommes/femmes de mise pour la répartition des primes de qualification

Maxime Cazenave

Publié le

Photo Matt Zambinin/HHOF-IIHF Images

HOCKEY SUR GLACE – Alors que l’équipe de France féminine disputera le TQO de Lulea dans l’optique des Jeux Olympiques 2022 de Pékin, la FFHG a annoncé ce mardi que les primes de qualification seront équivalentes à celles touchées par les hommes. Une chose rare dans le sport de haut niveau.

C’est sans doute une nouvelle qui va donner du baume au cœur des filles de l’équipe de France de hockey sur glace. Alors que l’échéance cruciale du TQO de Lulea se rapproche à grands pas (du 11 au 14 novembre), les joueuses ont vu leur fédération effectuer un énorme pas en avant vers elles. En effet, la FFHG a annoncé ce mardi que les filles de Grégory Tarlé toucheront les mêmes primes de qualification que les garçons. Ce qui n’est pas commun dans le sport professionnel.

« La parité femmes/hommes est au coeur de nos valeurs »

Récemment nommé à la tête de la fédération pour remplacer Luc Tardif en attendant les prochaines élections l’année prochaine, Pierre-Yves Gerbeau et son bureau directeur ont réussi à faire passer là une proposition unanimement saluée. Le geste est d’autant plus fort puisque la fédération a validé cela alors que les versements effectués par le CIO et l’IIHF sont toujours supérieurs pour les hommes. L’actuel président de la FFHG s’est donc félicité de cette prise de décision à travers un communiqué publié sur le site de la fédération.



La parité femmes/hommes dans tous ses aspects et les efforts importants de féminisation de notre fédération sont au cœur de nos valeurs et de nos actions. Celles-ci seront pleinement intégrées à notre « plan citoyen », que nous présenterons lors de notre assemblée générale élective en juin 2022. Notre équipe nationale féminine est constituée de femmes exceptionnelles qui doivent surmonter de multiples obstacles au quotidien pour être des athlètes de haut niveau. Nos joueuses méritent tellement d’être olympiennes au regard des incroyables efforts accomplis depuis des années pour faire partie de l’Élite mondial. Avec notre Directrice Technique Nationale, Christine Duchamp, à l’origine de cette incroyable aventure, nous irons soutenir cette formidable équipe à Lulea en Suède dans 3 semaines. La parité de prime nous semble indispensable dans cette perspective, et va dans le sens nos valeurs et de nos objectifs futurs.

Une initiative unanimement saluée

En effet, cette aide sera la bienvenue pour les différentes joueuses des Bleues. Là où les internationaux masculins peuvent vivre décemment de leur pratique, les filles sont elles pour la plupart obligées de cumuler les casquettes en ayant un emploi à côté de leur pratique à haut niveau. Il y a deux mois, Betty Jouanny, cadre de la sélection, s’était confiée à ce sujet en nous expliquant les raisons de son départ de Suède pour la Suisse : « C’est un choix concernant ma sphère sociale, par rapport à mon boulot. Je suis plus en fin de carrière donc j’ai privilégié ce côté-là puisque j’ai un bon job qui se libère à Chamonix, là où j’habite ».

Ainsi, cette « récompense » de la fédération est une aide qui sera la bienvenue pour les filles sélectionnées. Sur les réseaux, Lore Baudrit a déjà salué cette annonce, suivie par tous les différents suiveurs attentifs du hockey sur glace hexagonal. La FFHG montre une voie qui sera, espérons, suivie dans d’autres sports. Si cela semble compliqué pour les sports majeurs comme le football ou le basket de mettre cela en place en raison de la manne d’argent largement supérieure, d’autre sports collectifs pourraient s’inspirer de ce modèle.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *