Nous suivre

Basket-ball

Jeep Elite : La faillite de David Holston (Dijon) dans la dernière ligne droite

Maxime Cazenave

Publié le

Jeep Elite : La faillite de David Holston (Dijon) dans la dernière ligne droite
Photo Icon Sport

JEEP ÉLITE – Leader offensif de Dijon, David Holston a évolué à un niveau bien inférieur à ce dont il est capable durant les phases finales de Jeep Élite. Peu influent, le meneur de jeu américain a déçu, laissant Axel Julien faire le gros du boulot pour permettre à Dijon d’atteindre la finale.

Ce n’est pas le premier, et ce ne sera pas le dernier. Mais il est évident qu’il faut s’arrêter sur le cas David Holston. Comme aiment le dire les Américains, le MVP de la saison 2019 a réalisé un énorme « choke » au moment le plus important. Que ce soit en quarts, en demies ou en finale, le feu follet de la JDA a réalisé des prestations très éloignées de ses standards habituels. Lassitude physique ou mentale, le génial meneur a été en incapacité de réellement peser sur les résultats de son équipe.

Aucun panier à 3 points inscrits dans la phase finale

On parle pourtant là de l’un des meilleurs joueurs du championnat. MVP durant la dernière saison complète (2018-2019), et auteur de 15 points (48 % au tir, 45 % à 3 points) et 6 rebonds de moyenne cette saison encore. Le 9 juin dernier, il s’était même fendu du record de points de la saison en en compilant 46 face au Mans. La différence avec les Play-Offs est alors abyssale puisqu’il est seulement à 8,3 points et 7 passes. Encore pire, son pourcentage global d’adresse est de seulement 33 % avec surtout aucun shoot longue distance inscrits en quinze tentatives !

Alors que cela fait sa force, le joueur américain n’a jamais réussi à trouver son shoot. Particulièrement surveillé et ciblé, il a été constamment agressé par les défenses d’Orléans, Monaco et Lyon-Villeurbanne. En quarts de finale face à l’OLB, on l’a vu frustré, commettant de nombreuses fautes. Il avait ainsi été sorti rapidement par Laurent Legname, ce qui a donné l’occasion au jeune Robin Ducoté de briller et accompagner un Axel Julien inarrêtable.

Une saison éprouvante qui se paie

En demi-finales face à Monaco, il a été plus à l’aise dans le duel de petits face à Dee Bost. Si l’international bulgare n’a pas été en réussite non plus, David Holston n’a pas fait beaucoup mieux. Cependant, il a inscrit un shoot décisif dans la dernière minute, tout en ayant un impact minimum grâce à une distribution efficace (9 passes). C’est finalement surtout en finale que ses difficultés ont été exacerbées.

L’ASVEL a exercé sur lui une pression incroyable sur demi-terrain qui ne lui a laissé aucune opportunité facile. Opposé à Norris Cole sur le poste 1, il a terminé dans la poche arrière du double champion NBA. S’il compile 7 passes, il n’a cette fois eu absolument aucun impact sur son équipe. A la peine dans le deuxième quart, la JDA était parvenue à revenir à 10 points en deuxième mi-temps, mais en s’appuyant sur Hans Vanwijn ou encore Axel Julien. De son côté, David Holston n’a fait que subir, et n’a pas été en capacité de contribuer comme il le fait habituellement.

Au terme d’une saison longue et très éprouvante, notamment ces dernières semaines, le meneur de 35 ans n’avait plus les mêmes cannes. Toujours présent tout au long de la saison avec 29 minutes de jeu en moyenne (un match raté en Jeep Élite), il a été l’homme de base du système de la JDA. Le poids des années fait ses effets, et il a clairement semblé manquer de jus. Malheureusement, cela est tombé au pire moment possible pour la JDA. Avec un David Holston à son niveau, capable de mettre des tirs importants et d’apporter sa quinzaine de points, le scénario aurait pu être différent face à un ASVEL impressionnant.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une