Nous suivre

Actualités

Jeux Paralympiques : Cécile Hernandez et Maxime Montaggioni à l’assaut de l’or

Publié le

A la veille de la cérémonie d’ouverture des Jeux Paralympiques de Pyeongchang, focus aujourd’hui sur deux grandes chances de médailles d’or pour la délégation tricolore, avec Cécile Hernandez et Maxime Montaggioni. Les deux athlètes font partis des têtes d’affiche dans leur discipline, le snowboard.

Cécile Hernandez, un nom qui ne vous est forcément pas inconnu. A 43 ans, la snowboardeuse des Angles (Pyrénées-Orientales) s’apprête à disputer ses deuxièmes Jeux Olympiques, après avoir décroché l’argent en snowboardcross à Sotchi, il y a quatre ans, dans la catégorie SB LL1. Championne du monde en 2015 en slalom cette fois-ci, elle a également remporté pas moins de 19 victoires en Coupe du monde depuis 2014, dont deux cette saison à Pyha, en Finlande. Après un début d’année 2018 compliqué et une blessure à l’épaule, la native de Perpignan aborde les Jeux avec appétit et avec la médaille d’or en tête, comme elle nous l’avait confié il y a quelques mois : « J’y pense tous les jours. Je ne pars pas en Corée pour y faire de la figuration, mais bel et bien pour y décrocher une ou deux médailles. » On veut bien la croire, et à n’en pas douter, cette guerrière dans l’âme sera au rendez-vous, avec notamment une belle bataille en perspective avec sa principale rivale, l’Américaine Brenna Huckaby.

Autre nom à retenir, celui de son homologue masculin, Maxime Montaggioni. Le Niçois, âgé de 28 ans, a réalisé une saison remarquable dans la catégorie SB UL. Le snowboardeur a raflé le gros globe de Cristal de la Coupe du monde début février, après une saison où il a fait preuve d’une formidable régularité. Pas moins de cinq podiums, dont deux victoires lors de la dernière manche de la saison, à Big White (Canada). Cerise sur le gâteau, il s’agit de ses deux premiers succès sur le scène internationale. Autant vous dire qu’à Pyeongchang, l’Azuréen donnera le maximum, car même si la concurrence promet d’être rude avec l’Américain Mike Minor, le Français a de la confiance à revendre après sa très grande saison. Si sa partenaire d’entraînement à Isola 2000, Julia Pereira de Sousa, a décroché l’argent aux Jeux Olympiques le 16 février dernier, Maxime Montaggioni pourrait quant à lui bien monter sur la plus haute marche du podium.

Au programme de Cécile Hernandez et Maxime Montaggioni :

Lundi 12 mars, à partir de 2h30* : Snowboardcross
Vendredi 16 mars, à partir de 2h30* : Slalom

*heure française

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une