Nous suivre

Cyclisme

JO Tokyo 2020 – Cyclisme : les favorites du contre-la-montre

Emilien Descampiaux

Publié

le

JO Tokyo 2020 - Cyclisme les favorites du contre-la-montre
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – CYCLISME – À Tokyo, le contre-la-montre est également au programme chez les femmes ce mercredi. Les coureuses s’affronteront pour le titre olympique sur un parcours de 22,1 kilomètres à proximité du Mont Fuji. Qui succédera à Kristin Armstrong, lauréate à Pékin, Londres et Rio ?

La revanche des Néerlandaises

Anna van der Breggen est la championne du monde, d’Europe et des Pays-Bas du contre-la-montre en titre. Il lui manque donc le sacre olympique. La dernière fois que van der Breggen a perdu un contre-la-montre, c’était au Championnat du monde en 2019. Avec la victoire finale du Giro Donne, où elle a également remporté le contre-la-montre en côte, elle est en pleine forme. En 2016, elle a dû se contenter du bronze.

De son côté, Annemiek van Vleuten n’a rien laissé au hasard en cette année olympique. Elle a ajusté sa préparation en faisant l’impasse sur le Giro Donne et elle s’est entraînée en altitude à Livigno, et notamment dans un sauna pour s’habituer aux températures élevées. Elle s’apprêtera à faire ses débuts dans le contre-la-montre olympique à l’âge de 38 ans. Le parcours lui conviendra avec son relief vallonné. Argentée sur la course en ligne, une telle championne ne se contentera pas de la deuxième place.

L’héritage de Kristin Armstrong

Chloé Dygert a été sacrée championne du monde du contre-la-montre dans le Yorkshire en 2019. Un deuxième titre semblait être gagné à Imola, jusqu’à ce qu’elle rate un virage et se blesse à la cuisse. Dygert a remporté le titre national aux États-Unis le mois dernier. Mais quelle est sa forme face au top mondial absolu, après une si longue période de rééducation ?

Beaucoup d’outsiders

Aux Championnats du monde d’Imola du contre-la-montre, la Suissesse Marlen Reusser a terminé deuxième derrière van der Breggen. Bien que ce soit sa seule grosse performance à ce jour, la Suissesse est une candidate au podium à Tokyo. Elle a défendu avec succès son titre de championne de Suisse de contre-la-montre cette année et a également remporté le titre sur route. Après cela, Reusser n’a parcouru que la première étape du Giro Donne, un contre-la-montre par équipes, après quoi elle a quitté la course pour se préparer pour Tokyo.

Elisa Longo Borghini trouvera un parcours à Tokyo qui devrait lui convenir en tant que grimpeuse. Elle est la championne d’Italie en titre de la discipline et elle est surmotivée avec la tunique nationale. Cependant, Longo Borghini a du mal à résister à la chaleur et elle espérera sans doute que les températures ne seront pas trop chaudes. Dimanche dernier, elle a remporté le bronze dans la course sur route derrière Kiesenhofer et Van Vleuten.

Vous pouvez difficilement qualifier Lisa Brennauer d’outsider en tant qu’ancienne championne du monde, mais ce titre date déjà de sept ans. La championne d’Allemagne est donc toujours un coureuse à surveiller pour une place d’honneur. Cela vaut également pour sa compatriote Lisa Klein, deuxième du championnat d’Allemagne, avec deux victoires acquises sur les deux contre-la-montre du Baloise Belgium Tour.

L’Australienne Grace Brown a fait beaucoup de progrès sur le contre-la-montre au cours de la dernière année et demi, mais elle trouvera un parcours peut-être un peu trop difficile à Tokyo. Néanmoins, sa 2e place sur le chrono en côte du Giro Donne sera sans doute un bon argument pour la lutte pour la médaille.

Pour la France, la championne de France 2020 Juliette Labous essaiera de tirer son épingle du jeu pour un top 10. En tout cas, elle a montré de belles choses sur la course sur route. Enfin, attention à la Norvégienne Katrine Aalerud, qui a passé beaucoup de temps au camp d’entraînement avec sa coéquipière Movistar, Annemiek van Vleuten. Elle n’a pas encore beaucoup d’expérience, mais elle saura bien se débrouiller seule sur le parcours vallonné au Japon.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une