Nous suivre

Handball

JO Tokyo 2020 – Handball : Les Bleus en finale après leur victoire face à l’Égypte !

Publié

le

JO Tokyo 2020 - Handball Les Bleus en finale après leur victoire face à l'Égypte !
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – HANDBALL – Qui avait dit que ce serait facile ? Les Français ont eu bien de mal à se défaire de l’Egypte, équipe surprise à ce stade des JO de Tokyo. Après une première mi-temps où les deux nations se sont neutralisées, les Bleus sont finalement parvenus à faire l’écart à une quinzaine minutes de la fin du match. Vincent Gérard réalise un nouveau chef-d’œuvre, le retour d’Hugo Descat soulage. Victoire dans la douleur 27-23, il va falloir terminer le travail maintenant.

La surprise égyptienne

Contrairement à leurs homologues féminines contre les Pays-Bas en quart de finale, les Bleus sont très mal entrés dans leur demie contre les Egyptiens. Ces derniers font rapidement la course en tête et le break, 4-1. Après plus de cinq minutes de jeu, le seul buteur tricolore se nomme Luka Karabatic. Heureusement Vincent Gérard, omniprésent depuis le début des Jeux, parvient à repousser quelques tirs adverses pendant que ses coéquipiers trouvent la mire offensivement. Brique par brique récupérée, le portier tricolore commence la construction de son mur. Et l’équipe de France revient peu à peu jusqu’à prendre l’avantage sur un jet de 7 m d’Hugo Descat, de retour de blessure. Mais les Egyptiens, tombeurs des Allemands en quart de finale, ne sont pas venus enfiler des perles. Quand Luc Abalo parvient à tromper Karim Hendawy, Omar Elwakil égalise dans la minute suivante. A la pause, le score est de 13-13, le suspense à son comble.

Ce sont qui les patrons ?

Eh bien les patrons ce sont, d’abord, Vincent Gérard. En forme, à l’image d’Amandine Leynaud la veille, il signe son dixième arrêt -sur 23- au retour des vestiaires. En attaque, les Egyptiens n’y arrivent plus, la défense tricolore pousse au refus de jeu, et ça fait bien les affaires du gardien français. Avec sa 13ème parade, il évite le retour au score des Pharaons à 19-19. Dans la foulée, Nikola Karabatic marque et donne deux buts d’avance aux Bleus à quinze minutes du terme. A dix minutes, c’est un +3 qui amène l’équipe de France vers une quatrième finale olympique consécutive. Le 16ème arrêt de Vincent Gérard (17/39 au total) a eu raison des hommes de Roberto Parrondo, victoire finale 27-23. Second homme fort de la France, Hugo Descat. On vante ses mérites depuis le début des Jeux Olympiques, et pour cause. Important dans les moments chauds, il a encore réalisé une performance XXL avec cinq buts sur cinq tentatives dont un parfait 4/4 à 7m. L’ailier du MHB avait faim de finale et ça tombe bien, il la retrouve samedi. Le rendez-vous est fixé.

À lire aussi


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une