Nous suivre

JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 – Volley-ball : La France battue par l’Argentine

Publié

le

JO Tokyo 2020 – Volley-ball La France battue par l'Argentine
Photo FF Volley

JO TOKYO 2020 – VOLLEY-BALL MASCULINE – Dans le groupe de la mort, Français et Argentins se rencontraient ce matin. Victoire de l’Argentine 3 sets à 2 (23-25/25-17/25-20/15-25/15-13). Les Français se retrouvent au pied du mur et devront espérer un exploit contre les Russes et les Brésiliens.

Les Français savaient qu’une défaite ce matin contre l’Argentine les mettrait dans une situation très délicate. Dans le groupe de la mort et sèchement battus par les États-Unis en début de tournoi 3 sets 0, les Bleus devaient gagner pour espérer. Malheureusement pour eux, ils sont tombés sur un os argentin. L’Albiceleste bat la France 3 sets à 2 et oblige les Français à créer l’exploit.

Tout avait pourtant bien commencé pour les hommes de Laurent Tillie. Le premier set leur revient assez facilement. Ils peuvent alors compter sur Jean Patry et Trevor Clévenot pour conclure les points. Aussi sur certaines largesses argentines, notamment au block et au service. 1ère manche pour les Bleus : 25-23. Plus pour très longtemps puisque les azurs et blancs reviennent dans la deuxième manche avec des intentions plus incisives.

Emmenés par des Luciano De Cecco et Bruno Lima des grands soirs, les Argentins étrillent des Bleus pas assez impliqués défensivement et trop imprécis au service. Surtout, les joueurs sud-américains ne laissent plus rien passer. Chanceux au filet, enragés en défense, ils sauvent tout, passent tout. L’exact opposé de joueurs français ni en réussite ni surmotivés. La sanction est fatale : 25-17, la deuxième manche est argentine.

Se métamorphoser pour rester aux JO de Tokyo

Bis repetita dans la troisième perdue 25-20. La fin de set est pourtant encourageante pour des Français qu’on sent davantage impliqués. C’est dans la quatrième manche, acculés, que les Bleus produiront finalement le jeu le plus abouti de la partie. La présence de Benjamin Toniutti produit des effets plus que positifs et métamorphose le jeu français. Jean Patry semble retrouver un second souffle, comme Vincent Le Goff et les deux régalent. Les Bleus s’offrent le droit de disputer un tie-break en remportant la quatrième manche largement 25-15.

Malheureusement pour les Bleus, ils ne sauront pas dompter la furia argentine. Défensivement, les Sud-Américains se sont refaits la cerise. Offensivement, ils retrouvent aussi les solutions qui leur avaient manqué dans le quatrième set. Et de nouveau, comme un effet de sac et de ressac, les Bleus faiblissent en défense et deviennent imprécis au service. A l’image de leur leader Earvin Ngapeth, les Français n’étaient pas inspirés aujourd’hui, ou alors par séquences. Le tie-break est perdu 15-13, la France perd le match qu’elle ne devait pas perdre.

Contre la Russie vendredi, l’histoire sera encore différente et sans doute plus compliquée. Les Bleus devront se métamorphoser pour espérer.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis mai 2018 - Dans mon sang coule à la fois le feu des penne à l'arrabiata et la glace du Grand Colombier. Amoureux des belles lettres et des Talking Heads, je supporte un club olympique. Intéressé par les relations qu'entretient le sport avec la société, je m'intéresse autant à Marc Cécillon qu'à Pep Guardiola, à Tonya Harding qu'à Philipp Roth. Enfant des 90's, on ne me fera pas croire qu'il y a eu plus beau à voir depuis Zinédine Zidane, Marco Pantani et Pete Sampras. La béchamel est une invention du diable, la Super Ligue aussi.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une