Nous suivre

Judo

Judo : la France meilleure nation européenne

Maxime Boulard

Publié

le

Judo : la France meilleure nation européenne
AFP

CHAMPIONNATS D’EUROPE DE JUDO – Depuis jeudi et jusqu’à samedi, se déroulaient les championnats d’Europe de judo à Prague (République Tchèque). Sans Teddy Riner, l’équipe de France était emmenée par la quadruple championne du monde Clarisse Agbegnenou. Malgré le manque de compétitions, les judokas français ont répondu présent. Cinq titres européens synonymes de première nation au classement des médailles.

Meilleur bilan depuis 2016

Avec huit médailles dont 5 titres, l’équipe de France a établi son meilleur résultat depuis 4 ans (5 titres pour 7 médailles en 2016). Lors de la première journée, c’est la toute jeune Shirine Boukli (21 ans) qui s’emparait du titre en moins de 48kg. Kilian Le Blouch a quant à lui décroché sa première médaille internationale en prenant le bronze (-66kg). En clôture de cette première journée, Sarah Leonie Cysique (-57kg) s’adjugeait le bronze après avoir remporté la phase de repêchage.

Annoncée grande favorite, déjà quatre fois championne du monde et d’Europe mais aussi vice-championne olympique, Clarisse Agbegnenou n’a pas failli. Après une journée parfaite, elle arrivait en finale contre une Autrichienne, Magdalena Krssakova. Face à cette dernière, elle n’aura eu besoin que de 23 secondes pour prendre l’or en moins de 63 kg. Dans la catégorie supérieure des moins de 70 kg, les deux Françaises se sont livrées une bataille acharnée pour la qualification olympique. Marie-Eve Gahié, championne du monde en 2019 et Margaux Pinot, médaillée de bronze, ont échangé leur place. Cette dernière est allée chercher son second titre européen en finale contre la Néerlandaise Sanne Van Dijke. Marie-Eve Gahié a cette fois pris le bronze après avoir chuté en demi-finale.

Lors de cette dernière journée de samedi, une autre championne du monde était attendue : Madeleine Malonga (- 78 kg) et elle non plus n’a pas déçu. En battant aux pénalités l’Allemande Luise Malzahn en finale, elle s’est offert son deuxième titre européen, un an après le titre mondial. Dernière Tricolore engagée dans ces championnats, la jeune Romane Dicko, déjà titrée en 2018 a réédité l’exploit en battant une Azérie en finale. Les judokates françaises ont donc remporté toutes les finales auxquelles elles ont pris part !

Les femmes au top, les hommes à la peine

Si les femmes ont marché sur ces championnats d’Europe en rapportant 7 des 8 médailles, dont 5 titres. Le judo masculin français, lui, a eu beaucoup de peine. Attendu pour un possible podium et champion d’Europe en 2016, Walide Khyar est tombé dès son deuxième combat en moins de 60 kg. De même pour Luka Mkheidze (-60 kg), Guillaume Chaine (-73 kg) ou encore Axel Clerget (-90 kg) un mois seulement après avoir repris sa préparation. Kilian Le Blouch a évité le zéro pointé pour l’équipe masculine, mais le doute est permis en vue de l’objectif final, les Jeux Olympiques de Tokyo.

Maxime Boulard


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une