Nous suivre

Actualités

La femme du week-end : vous avez élu Simone Biles

Flo Ostermann

Publié

le

Après des Mondiaux fantastiques, Simone Biles est notre femme du week-end - AFP

Sans surprise, vous avez élu la gymnaste américaine Simone Biles pour le titre de femme du week-end.

14. C’est le nombre de titres mondiaux décrochés par l’Américaine de 21 ans. Après ses 10 sacres cumulés lors des Mondiaux d’Anvers en 2013, Nanning en 2014 et Glasgow en 2015, la native de Columbus dans l’Ohio a glané quatre nouveau titres à Doha : sur les concours généraux par équipes et en individuel, mais aussi au saut de cheval et au sol, Simone Biles n’a pas fait dans la dentelle pour son retour à la compétition sur la scène internationale.

Après une longue année sabbatique durant laquelle elle avait avoué avoir été abusée sexuellement quelques mois plus tôt par Larry Nassar, l’ancien médecin de l’équipe américaine, la quadruple championne olympique à Rio a donc remis les pendules à l’heure, à deux ans des JO de Tokyo pù elle partira une nouvelle fois favorite.

Avec ses quatre nouvelles couronnes mondiales, elle efface des tablettes le Biélorusse Vitaly Scherbo, qui était jusque-là le recordman du nombre de sacres mondiaux en gymnastique, avec 12 médailles d’or. Elle égale par la même occasion la Russe Svetlana Khorkina au nombre des médailles décrochées sur les championnats du monde (20). Car oui, en plus de ses quatre breloques en or, l’Américaine a également l’argent aux barres asymétriques et le bronze à la poutre. Si elle n’est pas invincible, Simone Biles reste l’un des grands phénomènes du sport mondial actuellement.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des