Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2021-2022

La reprise du biathlon : le nouveau rendez-vous incontournable du sport français

Publié

le

La reprise du biathlon le nouveau rendez-vous incontournable du sport français
Photo Icon Sport

Comme maintenant chaque année en novembre, des centaines de milliers de Français attendent le retour de la Coupe du monde de biathlon. Sport encore méconnu il y a dix ans, il est devenu aujourd’hui un incontournable pour de nombreux amateurs de sport en France. 

Corinne Niogret et Raphaël Poirée ont évidemment mis le pied à l’étrier aux premiers amateurs français, Marie Dorin-Habert et surtout Martin Fourcade ont définitivement installé ce sport comme un incontournable dans l’Hexagone. Ce n’est un secret pour personne, la France qui gagne est un vecteur de médiatisation important (on sait de quoi on parle), pour ne pas dire le principal, et quand en plus le champion écrase sa discipline avec autant de maîtrise, le spectateur apprécie puis revient jusqu’à même ne plus manquer une course.

Le quintuple champion olympique n’est plus là, mais les fans sont toujours aussi nombreux, car le sport est définitivement entré dans le salon des Français de novembre à mars, au rythme des différentes étapes de Coupe du monde. Et chaque année, l’attente est interminable puisqu’il faut patienter sept long mois avant que les compétitions ne reprennent, un peu comme la NFL finalement.

A la différence près que pour le biathlon, le calendrier est imposé par les conditions de neige et que d’ailleurs, le réchauffement climatique peut laisser craindre le pire dans les prochaines années. On peut malgré tout retenir qu’un sport n’a pas besoin d’être visible 10 à 11 mois par an pour drainer une communauté d’inconditionnels, prêts à sacrifier quelques week-ends d’hiver pour ne rien manquer de la Coupe du monde.

La Chaîne L’Équipe, accélérateur de particules

Si Martin Fourcade était un ingrédient indispensable pour que la mayonnaise prenne, l’arrivée en clair du biathlon en 2015 a terminé de propulser ce sport tout en haut de l’affiche. Plus d’un million de personnes ont régulièrement pris rendez-vous sur le canal 21 pour assister à une mass start, une poursuite ou un relais. S’il existe plusieurs formats, le principe reste globalement le même et accessible à n’importe quel novice qui ne sait pas quoi faire de son samedi après-midi, une fois le sapin de Noël bien décoré.

Mettre les balles dans la cible et aller vite sur les skis suffisent pour une première approche, et il y a ensuite toujours Anne-Sophie Bernadi et Alexis Bœuf pour vous rappeler les autres principes de chaque course. Le site spécialisé BiathlonLive, des groupes Facebook, des comptes Twitter et sans oublier votre média Dicodusport, relatent les exploits des biathlètes tricolores, souvent nombreux, au cas où la promenade dominicale s’est finalement imposée à vous.

Messaoud Benterki : « Les Français aiment vraiment le biathlon »

L’étape du Grand-Bornand, nouveau rendez-vous des amateurs français

Alors samedi, comme des milliers de Français et de fans à travers le monde, la télé sera allumée un peu avant le départ de la première course, et pour les plus férus dont nous faisons partie, BiathlonResults sera aussi ouvert pour essayer de ne pas manquer la moindre information qui pourrait donner une indication sur l’issue de la course. « Bidule n’a pas très bien tiré mais il va plus vite que machin sur le troisième tour, il peut finir devant ». Vous connaissez, non

Emilien, Johannes, Anaïs (x2), Dorothea, Quentin, Sébastian, Justine, Tiril et tous les autres nous ont donné rendez-vous en Suède avant de passer par l’Autriche et de rejoindre la France avant Noël car oui; l’étape du Grand-Bornand est aussi une nouvelle empreinte de ce sport en France. Quatre mois et des dizaines de courses pour rêver à nouveau, avant de retourner dans l’interminable attente de l’intersaison. A vos carabines, à nos canapés, cinq, quatre, trois, deux, un, skiez !

À lire aussi


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une