Nous suivre

NBA

Les 22 équipes NBA sont bien arrivées à Orlando

Avatar

Publié

le

Indiana Pacers

Acheminés séparément, les joueurs des 22 équipes concernées par la reprise de la saison ont bien rejoint la « bulle » d’Orlando. Ils y passeront les trois prochains mois. Les Bucks de Giannis Antetokounmpo ont été les derniers à arriver sur le complexe de Disney World, hier soir. Tout est enfin opérationnel pour le redémarrage de la NBA le 30 juillet prochain, quatre mois après son arrêt précipité

Les joueurs du Magic d’Orlando, étant déjà sur place, ont été les premiers à arriver dans la matinée mardi. Le Français Evan Fournier, arrière du Magic, en a d’ailleurs profité pour publier sur son Instagram une vidéo de 10 min montrant les coulisses de la «bulle». Dans celle-ci, on peut voir plusieurs des mesures mises en place par la NBA pour protéger les joueurs : masques obligatoires, tests Covid-19 réguliers et suivi de santé (température, rythme cardiaque…) via un bracelet connecté à une application mobile sur mesure. Le concept de « bulle » va quant à lui prendre tout son sens dès aujourd’hui. Personne ne pourra entrer dans le campus d’Orlando sans observer une période de quatorzaine et de multiples tests. Chaque personne sortant de la bulle ou étant testée positive au virus devra suivre le même protocole. Et ce jusqu’à la fin de la saison en octobre. Toutes les précautions sont ainsi prises pour que la saison reprenne sans accrocs.

Un agenda bien précis

Les 22 équipes vont devoir se confiner les quarante-huit premières heures suivant leur arrivée. Les entraînements par équipe ne seront autorisés qu’après cette mini-période de quarantaine. Ajoutons aussi que certains joueurs comme Russell Westbrook, James Harden ou Kawhi Leonard ne rejoindront leur équipe que quelques jours après le reste du groupe. Enfin, certaines équipes (Clippers, Nets et Nuggets entre autres) ont dû fermer leur centre d’entraînement ces dernières semaines à cause d’une propagation du virus. En ce qui concerne la préparation, les équipes ne seront donc pas toutes sur un pied d’égalité.

Après deux semaines de préparation, les joueurs pourront se tester lors de matchs d’entraînement dès le 22 juillet. La vraie reprise aura quant à elle lieu dans la nuit du 30 au 31 juillet. Comme match d’ouverture, les Pelicans affronteront le Jazz à 0h30 heure française. En suivant, deux favoris pour le titre, Lakers et Clippers, s’affronteront dans la première grosse affiche (3h00). Chaque équipe jouera huit matchs avant que ne débutent les playoffs (rappel du format de la reprise expliqué ici par nos confrères de Trashtalk). Le calendrier de la reprise est disponible ci-dessous.

La NBA a donc pris le risque d’opter pour une reprise de la saison malgré la situation difficile aux États-Unis. Le Covid-19 a aussi affecté les effectifs de plusieurs équipes. Les Brooklyn Nets seront par exemple décimés par l’absence de 6 joueurs majeurs, tandis que les Pacers et les Wizards voyageront sans leurs franchise players, Victor Oladipo et Bradley Beal. Si un déroulement sans accrocs de cette reprise reste incertain, une chose est sûre : la NBA est de retour, pour notre plus grand plaisir.

Dicodusport


Avatar

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

NBA

NBA : La belle histoire de Timothé Luwawu-Cabarrot

Avatar

Publié

le

Par

First Team

Il n’est pas loin d’être le meilleur joueur français depuis la reprise NBA. Avec 19,3 pts de moyenne en 11 tirs, Timothé Luwawu-Cabarrot est en tout cas le scoreur le plus efficace de son équipe sur ces trois premiers matchs. Ses responsabilités ont été largement augmentées et il a un rôle primordial dans la rotation des Nets. Il y a neuf mois, le Français se faisait encore les dents en G-League sans aucun contrat garanti en NBA. C’est la belle histoire tricolore de cette reprise de saison.

24 points en 22 minutes et 26 points à 8/12 au tir face à la meilleure équipe de la ligue. Voilà deux des récentes performances de TLC qui ont amené beaucoup à le reconsidérer. La bulle d’Orlando aura révélé le Français, qui tournait à 6,8 pts de moyenne cette saison. Les absences des uns et des autres lui ont libéré la voie. C’est face aux Bucks que French Money, comme ses coéquipiers le surnomment, s’est montré le plus impressionnant. Plein de confiance, il a montré une palette offensive variée tout en se donnant comme à son habitude à fond en défense. Clutch avec deux tirs à 3 pts dans les trois dernières minutes, il a fait se lever le banc des Nets.

Un itinéraire compliqué

Formé à Antibes, TLC passe une année en Serbie avant de se présenter à la Draft NBA en 2016. À 21 ans, le Français est drafté à la 24e position par Philadelphie. Il a ainsi longtemps fait partie du Process des Sixers (période de reconstruction de la franchise), avant d’être envoyé dans l’Oklahoma à l’été 2018. Il n’y restera que six mois, le temps de jouer 21 matchs avec un très faible temps de jeu. Des destins similaires l’attendront ensuite à Chicago ou à Cleveland. Être envoyé de franchise en franchise de cette manière n’est jamais bon pour la confiance d’un joueur. Pourtant, TLC ne s’est jamais démonté et a continué à travailler dur. Ce sont finalement les Nets de Brooklyn qui récupèrent le Frenchie au début de la saison 2019/20.

Ses capacités au shoot font de lui un très bon scoreur qui pourrait compter à l’avenir dans la rotation de la franchise de Brooklyn. C’est pourquoi les Nets l’ont signé en février pour un contrat sur plusieurs années. « L’année prochaine sera importante pour la franchise, et donc pour moi. J’ai des ambitions et je pense avoir les qualités pour faire du bien à l’équipe », expliquait-il en avril à son club formateur d’Antibes. C’est tout ce qu’on lui souhaite.

Dicodusport


Lire la suite

Brèves

Jonathan Isaac : un geste qui fait débat

Avatar

Publié

le

Par

Ashley Landis/Pool Photo

Avant le premier match de reprise du Magic d’Orlando (victoire 128-118 face à Brooklyn), l’ailier Jonathan Isaac est le seul à ne pas avoir mis un genou à terre pendant l’hymne national. Il n’a pas non plus voulu porter de t-shirt Black Lives Matter comme ses coéquipiers. Si cette image forte a tant fait parler, c’est en partie parce que ses explications sont restées floues.

Il est resté droit comme un I, le blanc de son maillot du Magic contrastant avec le noir des t-shirt Black Lives Matter. Vendredi, Jonathan Isaac a été le premier à ne faire le geste devenu coutumier depuis la reprise de la NBA. Il aura fallu attendre la conférence de presse d’après-match pour entendre ses premières explications. L’ailier a expliqué  que «s’agenouiller en mettant ce t-shirt n’était pas nécessaire pour prouver son soutien à la cause», avant d’évoquer ses convictions religieuses : «on dit tous des choses qu’on ne devrait pas dire, et on fait des choses qu’on ne devrait pas faire. Le racisme est loin d’être la seule plaie dans notre monde. Je pense que Jésus est la seule réponse». Quand Taylor Rooks, journaliste au Bleacher Report, l’a interrogé sur le lien entre religion et protestations contre le racisme et les violences policières, Isaac, très croyant, a répondu : «tout ça est une relation avec Dieu, il nous soutient et soutient les victimes de racisme».

Son coéquipier français Evan Fournier ne lui en a tout cas pas tenu rigueur : «c’est son choix, il n’a pas à nous l’expliquer. On le soutient». C’est au niveau du public que le geste d’Isaac a fait plus parler. Beaucoup ont associé son refus de s’agenouiller à un rejet du mouvement Black Lives Matter. L’intéressé a précisé que son geste était indépendant de questions de patriotisme et de respect du drapeau.

Un débat qui a dépassé le cas d’Isaac

Le mythique coach des Spurs, Greg Popovich, est lui aussi resté debout avant la victoire des siens contre Sacramento (129-120). Il a toutefois porté le t-shirt Black Lives Matter. Illustre défenseur de la justice sociale et de l’anti-racisme, Popovich a justifié son choix en invoquant un «choix personnel» que «chacun a le droit de faire». Sa décision a été bien moins commentée que celle de Jonathan Isaac.

Quelques heures plus tard, c’est un sénateur de l’Oklahoma, état très conservateur, qui a interdit aux joueurs du Thunder de s’agenouiller pendant l’hymne, sous peine de sanctions financières. «En s’agenouillant pendant l’hymne, les joueurs manquent de respect au drapeau américain et à ses valeurs. C’est un acte anti-patriotique». Une menace balayée par les coéquipiers de Chris Paul. Ces derniers ont tous mis genou à terre avant leur victoire face au Jazz (110-94).

Comme la NFL avec Colin Kapernick en 2016, la NBA est en train de connaître son lot de discussions autour des agenouillements pendant l’hymne national. Et ce débat n’est pas prêt de disparaître. Adam Silver, le boss de la NBA, ne punira pas ceux qui veulent s’agenouiller : «Je respecte les protestations pacifiques».

Dicodusport


Lire la suite

NBA

Basket – NBA : notre pronostic pour Celtics – Blazers

Avatar

Publié

le

Par

AP

PRONOSTICS NBA –  Les Boston Celtics affrontent les Portland Trail Blazers, ce soir à 21h30. Notre pronostic sur ce match.

Pronostics NBA : Portland Trail Blazers – Boston Celtics – Dimanche 2 août, 21h30.

Damian Lillard et ses coéquipiers à Portland ont les couteaux entre les dents en cette fin de saison pour accéder aux Playoffs. Les Blazers, actuellement 9èmes, ont battu vendredi les Grizzlies, actuellement 8èmes entretenant leur espoir de qualification pour le « Play-In ». Ce mini-tournoi entre le 8ème et le 9ème qualifiera une des deux équipes pour les Playoffs, et comptez sur Damian Lillard pour accéder aux phases finales de la NBA.

Les Celtics encore en rodage

Si perdre contre Milwaukee (112-119 vendredi) peut arriver à tout le monde, certains joueurs de Boston ne sont pas encore à leur niveau sur cette reprise de la NBA. Jayson Tatum notamment, avec seulement 5 points marqués et 2/18 au tir, a déçu. Jaylen Brown, Gordon Hayward et Daniel Theis ont eux aussi connu une adresse au tir assez faible, signe du manque de rythme chez les Celtics. Enfin, Kemba Walker n’a joué que 19 minutes vendredi, et ne devrait pas en jouer beaucoup plus ce soir.

Manque de rythme chez les Celtics, couteau entre les dents chez les Blazers ? Pour nous, le choix est vite fait : malgré le fait que Boston soit donné largement favori, notre pronostic va vers la victoire des Blazers !

Dimanche 2 août, 21h30
1 2

Celtics – Blazers

1.52 2.60

Voilà, vous avez toutes les clés pour faire péter la banque ! L’occasion de rappeler que ces cotes sont variables selon les bookmakers, les blessures éventuelles et l’heure à laquelle vous pariez. Le conseil le plus important à retenir, c’est de ne pas miser plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Parier doit rester un jeu !

Tentez votre chance en misant jusqu’à 100€ grâce à votre premier pari remboursé.

Mathieu Veillon


Lire la suite

NBA

Basket – NBA : notre pronostic pour Bucks – Celtics

Avatar

Publié

le

Par

AP

PRONOSTICS NBA – L’affiche de la nuit, c’est ce choc de la Conférence Est entre les Milwaukee Bucks et les Boston Celtics. Notre pronostic sur ce match.

Pronostics NBA : Milwaukee Bucks – Boston Celtics – Samedi 1er août, 0h45

Deuxième soirée NBA depuis la reprise de la saison, et le match à ne pas manquer opposera les Boston Celtics aux Milwaukee Bucks. La meilleure équipe de la conférence Est, Milwaukee, contre la 3ème, Boston, c’est donc une rencontre au sommet qui nous attend. Plusieurs joueurs sont à surveiller, mais on va s’intéresser plus particulièrement au MVP en titre, Giannis Antetokounmpo, et à ses adversaires directs face à lui cette nuit.

Des petits farfadets dans la raquette des Celtics

Cette année, les Celtics ont notamment un point faible identifié : le secteur intérieur. Leurs pivots, Daniel Theis, Enes Kanter et Robert Williams (on ne compte pas Vincent Poirier et Tacko Fall qui ne jouent pas assez) ne sont pas des machines de guerre en défense et ne sont pas très grands. Le problème se répercute aussi sur le poste 4, Grant Williams, Gordon Hayward et Jayson Tatum rendent en moyenne dix centimètres à Giannis Antetokounmpo, qui sera donc leur adversaire direct ce soir.

Un gros match au scoring pour le Greek Freak ?

Cette saison, Giannis marque en moyenne 29,6 points par match en 31 minutes de jeu. Contre Boston, il reste sur une performance à 32 points et 17 rebonds le 17 janvier dernier, preuve de l’avantage physique qu’il a sur les intérieurs des Celtics. Rien n’indique qu’il ne devrait pas répéter une telle performance ce soir, surtout qu’il a un 2ème titre de MVP à aller chercher. Notre pronostic : Giannis marque au moins 29,5 points

Samedi 1er août 0h45
Plus de 24,5 Plus de 29,5

Bucks – Celtics : Nombre de points de Giannis Antetokounmpo

1.45 2.00

Voilà, vous avez toutes les clés pour faire péter la banque ! L’occasion de rappeler que ces cotes sont variables selon les bookmakers, les blessures éventuelles et l’heure à laquelle vous pariez. Le conseil le plus important à retenir, c’est de ne pas miser plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Parier doit rester un jeu !

Tentez votre chance en misant jusqu’à 100€ grâce à votre premier pari remboursé.

Mathieu Veillon


Lire la suite

NBA

NBA : Lakers et Jazz réussissent leur reprise

Avatar

Publié

le

Par

Ashley Landis - AP

Dans une reprise marquée des hommages au #BlackLivesMatter, les Lakers et le Jazz ont fait la meilleure opération en s’imposant. Il aura fallu deux money-time pour départager les équipes du soir dans des duels de Conférence Ouest très serrés. La reprise après cinq mois sans jouer a semblé compliquée pour les joueurs.

Lakers-Clippers (103-101)

Les deux franchises de Los Angeles ont livré une bataille acharnée pour lancer cette reprise de la NBA. Pleines d’envie et d’agressivité, c’est l’adresse et la concentration qui auront longtemps manqué aux deux équipes, nous privant du show qu’on attendait tous. Balbutiants en attaque, Lakers et Clippers ont longtemps cherché leurs marques avant de régler la mire en fin de match. Du côté des Clippers, en l’absence de Lou Williams et Montrezl Harrell (raisons personnelles), le duo Paul George/Kawhi Leonard s’est trouvé bien trop esseulé. Les 30 points du premier et les 28 du second n’auront pas suffi pour emmener leur équipe vers la victoire. Les trois autres titulaires n’ont cumulé que 12 points, à 4/17 au shoot.

Les purple and gold se sont eux, encore plus que les Clippers, montrés très brouillons en attaque. En particulier LeBron James. Avec seulement 16 points à 31% au shoot, cinq ballons perdus et un plus/minus négatif (-4), le King ne s’est pas montré sous son meilleur jour. Même pour les meilleurs, une reprise après cinq mois sans jouer reste compliquée. Son excellente séquence défensive sur la dernière action des Clippers est cependant à souligner. Anthony Davis a quant à lui délivré un énorme match (34 pts, 8 reb) pour assurer la victoire des siens. Le revenant JR Smith a lui été plutôt discret, tandis que l’autre revenant Dion Waiters livrait une honorable partition (11 pts à +17 de plus/minus). À part Kyle Kuzma (16 pts, 7 reb, +12 de plus/minus), les autres joueurs n’ont pas vraiment pesé. Une chose est sûre, les Lakers vont devoir montrer mieux s’ils veulent aller chercher le titre en octobre.

Pelicans-Jazz (104-106)

Porté par un cinq majeur très efficace, le Jazz a usé de son expérience pour l’emporter d’une courte marge. Le duo Rudy Gobert/Donovan Mitchell (14 pts, 12 reb / 20 pts, 5 reb, 5 ast) a été particulièrement solide en défense, tandis qu’on a retrouvé un Mike Conley des grands jours (20 pts). Le banc ne s’est cependant pas montré rassurant, mis à part Jordan Clarkson (23 pts). Les phases sans Rudy Gobert et Donovan Mitchell se sont le plus souvent traduites en périodes de domination des Pelicans. Les remplaçants vont devoir montrer un autre visage si la franchise de Salt Lake City veut peser dans les playoffs. De manière générale, on a vu un Utah Jazz peu inspiré offensivement pendant une bonne partie du match. Probablement en partie à cause de l’absence de Bojan Bogdanovic (opéré du poignet en mai et non-présent à Orlando).

De leur côté, les Pelicans, très peu perturbés par la reprise, ont déroulé leur jeu de la même manière qu’ils le faisaient avant la suspension de la ligue. Avec Jrue Holiday et Brandon Ingram en pointe (20 et 23 pts), les Pels ont été dominateurs. Jusqu’au 4ème quart-temps. À partir de là, la physionomie du match a changé et le Jazz a pris le match en main. Dix-sept points marqués dans les 6 dernières minutes, contre seulement huit pour leurs adversaires. Les jeunes Pelicans se sont écroulés et n’ont pu se reposer sur leur franchise player Brandon Ingram (cinq paniers ratés d’affilée dans le money-time). Ils gardent cependant le calendrier le moins corsé de la ligue pour cette fin de saison, élément important dans une course aux playoffs qui s’annonce épique à l’Ouest.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

Grand Prix du 70ème anniversaire - Qualifications : Valtteri Bottas en pole position Grand Prix du 70ème anniversaire - Qualifications : Valtteri Bottas en pole position
Formule 1Il y a 15 minutes

Grand Prix du 70ème anniversaire – Qualifications : Valtteri Bottas en pole position

F1 - GRAND PRIX DU 70ÈME ANNIVERSAIRE - Valtteri Bottas (Mercedes) partira en pole position ce dimanche à Silverstone. Le...

Tour de l'Ain - Primoz Roglic fait coup double sur la 2ème étape Tour de l'Ain - Primoz Roglic fait coup double sur la 2ème étape
CyclismeIl y a 42 minutes

Tour de l’Ain : Primoz Roglic fait coup double sur la 2ème étape

TOUR DE L'AIN 2020 - L'Italien Andrea Bagioli (Deceuninck - Quick-Step) a remporté au sprint la 1ère étape du Tour...

MotoIl y a 1 heure

Grand Prix de République Tchèque – Qualifications : Johann Zarco décroche la pole position

MOTO GP – GRAND PRIX DE RÉPUBLIQUE TCHÈQUE – Fou ! Johann Zarco (Avintia) a décroché la pole position à...

NRL : Les Panthers s'imposent sans trembler face aux Raiders NRL : Les Panthers s'imposent sans trembler face aux Raiders
Rugby à XIIIIl y a 3 heures

NRL : Les Panthers s’imposent sans trembler face aux Raiders

NRL - Sans trembler, les Penrith Panthers ont dominé les Raiders de Canberra (28-12), à l'occasion du round 13 de...

Grand Prix de République Tchèque - FP3 : Morbidelli meilleur temps devant Zarco et Quartararo Grand Prix de République Tchèque - FP3 : Morbidelli meilleur temps devant Zarco et Quartararo
MotoIl y a 6 heures

Grand Prix de République Tchèque – FP3 : Morbidelli meilleur temps devant Zarco et Quartararo

MOTO GP – GRAND PRIX DE RÉPUBLIQUE TCHÈQUE – Franco Morbidelli (Petronas Yamaha) a réalisé le meilleur temps des FP3...

Tour de Pologne 2020 : le profil de la 4ème étape Tour de Pologne 2020 : le profil de la 4ème étape
CyclismeIl y a 6 heures

Tour de Pologne 2020 : le profil de la 4ème étape

TOUR DE POLOGNE 2020 - Le Tour de Pologne 2020 se poursuit ce samedi. Découvrez le profil de la 4ème...

Tour de l'Ain 2020 : le profil de la 2ème étape Tour de l'Ain 2020 : le profil de la 2ème étape
CyclismeIl y a 7 heures

Tour de l’Ain 2020 : le profil de la 2ème étape

TOUR DE L'AIN - Le Tour de l'Ain 2020 se poursuit ce samedi. Retrouvez le profil de la 2ème étape...

Rugby à 7Il y a 8 heures

[Vidéo] Carlin Isles claque un 10″34 sur 100m

RUGBY - Star du rugby à 7, l'Américain Carlin Isles continue de sévir sur les pistes d'athlétisme. Il vient de...

VTT Cross-country Eliminator : Manon Wimmer et Titouan Perrin-Ganier sacrés champions de France VTT Cross-country Eliminator : Manon Wimmer et Titouan Perrin-Ganier sacrés champions de France
VTTIl y a 19 heures

VTT Cross-country Eliminator : Manon Wimmer et Titouan Perrin-Ganier sacrés champions de France

VTT - Ce vendredi, à l'Alpe d'Huez, Manon Wimmer chez les dames et Titouan Perrin-Ganier chez les hommes ont décroché...

Milan-San Remo 2020 : notre pronostic pour la course Milan-San Remo 2020 : notre pronostic pour la course
CyclismeIl y a 21 heures

Milan-San Remo 2020 : notre pronostic pour la course

PRONOSTIC CYCLISME - La 111ème édition de Milan-San Remo se déroule ce samedi 8 août. Découvrez nos deux favoris pour...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés