Nous suivre

Rugby à XV

Les 3 clubs où Christophe Urios pourrait rebondir

Publié le

Les 3 clubs où Christophe Urios pourrait rebondir
Photo Icon Sport

RUGBY – Officiellement débarqué de l’UBB ce mercredi, Christophe Urios est désormais sans club. Une situation inédite pour le manager de 56 ans. Déjà, quelques pistes émergent quant à l’avenir de l’ancien coach de Castres, Bourgoin et Oyonnax.

De quoi sera fait l’avenir de Christophe Urios, désormais ex-manager de l’Union Bordeaux-Bègles ? Difficile à dire, évidemment, quelques heures après son éviction du club girondin. Si ses activités viticoles et télévisuelles (chez les Grandes Gueules sur RMC, ndlr) font partie de son programme habituel, on a du mal à croire qu’il restera sur le carreau très longtemps. Et déjà, quelques rumeurs circulent concernant le futur de l’un des managers phares du rugby français.

Brive, la piste la plus plausible

C’est peut-être bien du côté de Brive que Christophe Urios rebondira. Et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement, le CAB a récemment changé de propriétaire, avec à sa tête, Ian Osborne, qui va injecter 15 millions d’euros sur cinq ans. Si on sait déjà que le club briviste va certainement recruter du beau monde sur le terrain, le staff pourrait également évoluer. Ainsi, Arnaud Méla a été nommé entraîneur en chef suite à l’éviction de Jeremy Davidson en tout début saison, mais cela n’est que temporaire, jusqu’à l’issue de la saison. Ensuite ? C’est le flou.

Actuellement bon dernier de Top 14, le club corrézien est dans le dur en ce début de saison. La relégation directe en Pro D2 ou, au mieux, une 13ème place synonyme de barrage face au vice-champion de deuxième division, semblent se préciser pour Brive. Dès lors, peu importe l’issue de cette saison 2022-2023, il faudra rebâtir. Et pour cette tâche, Christophe Urios pourrait être l’homme de la situation, lui qui a notamment permis à Oyonnax d’accéder au Top 14 en 2013. D’ailleurs, les rumeurs Urios x CAB circulent déjà en Corrèze. Affaire à suivre.

Le licenciement de Christophe Urios va coûter très cher à l’UBB

L’USAP, une destination imaginable

Après Brive, les opportunités seront très limitées pour Christophe Urios, parmi les clubs qui évoluent cette saison en Top 14. Si on doit citer une deuxième formation de l’élite du rugby français, Perpignan reste une piste plausible. Actuel 13ème du championnat, le club catalan est sur le fil. Reléguée à cinq points de la 12ème place occupée par Pau, l’USAP semble bien partie pour trembler jusqu’à l’issue de cet exercice 2022-2023.

Côté staff, Patrick Arlettaz et l’ensemble de l’encadrement sportif ont été renouvelés jusqu’en juin 2024. Autant dire que sur le papier, à ce jour, l’arrivée de Christophe Urios reste de l’ordre de l’imaginaire. Mais, on le sait, désormais, tout va très vite en rugby, et notamment en Top 14, le principal intéressé pouvant désormais en témoigner. Ainsi, en cas de relégation des Usapistes, les cartes pourrait être rebattues. Club historique du rugby tricolore, l’USAP pourrait alors jeter son dévolu sur Christophe Urios. Un défi qui intéresserait certainement l’ancien talonneur.

Béziers, un challenge à la hauteur d’Urios

Et pourquoi pas l’ASBH ? Actuel 13ème de Pro D2, le club biterrois n’arrive toujours pas à remonter le pente, sportivement parlant. Même en coulisses, la situation reste complexe. Un an après avoir racheté l’ASBH, la mairie de Béziers cherche à revendre, Robert Ménard, maire de la ville, confirmant qu’il s’agissait d’une situation temporaire.

Le staff, mené par Pierre Caillet depuis la saison dernière, va-t-il résister à une nouvelle saison décevante du côté de l’Hérault ? Difficile à dire. Sans doute que tout dépendra d’un futur rachat de l’ASBH dans les prochains mois, si des investisseurs sérieux veulent se manifester. En cas de nouvelle ère au sein du club héraultais, le nom de Christophe Urios pourrait très vite circuler du côté de Béziers, place forte du rugby français.

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

6 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
jeannot

moi je pense beziers

max.tournier81@gmail.com

Ce monsieur dérange par son franc parler et son exigence ici au CO il ne dérangeait personne joueur, ou supporter chacun sachant ce qu’il avait à faire et comprenant vite tout ce que l’on doit à Christophe

Eguilles

Il a ca entrerait les 3 clubs

Pascoual

Urios est un très grand entraineur, comme Guy novés, leur problème, ils ne savent pas gérer les problèmes d’égaux, il a fait grandir oyonnax, champion de France castres, deux clubs sans « stars », donc pour moi Brive sera un vrai challenge pour lui

Roullet frederic

Ego!! Mais pas grave! J aurai aimé le voir à la Rochelle ou o’gara ne réussit pas à imposer son jeu! Mais Brive-la-Gaillarde serait un très bon choix pour ce club mythique.

LAURENT

….d’autant que Brive semble avoir trouvé qq €…..


Fil Info

Actus à la une