Nous suivre

Football

Les faits divers du sport : Andrés Escobar, Capitaine fracassé

JMPPMJ

Publié

le

El Día Francés

Drogue, meurtres, prostitution… Ce n’est pas le lancement d’Enquêtes Exclusives, c’est le programme des « faits divers du sport ». Dans cette série d’articles, nous vous proposons de plonger dans les liens intimes que tissent police, justice et sports. Aujourd’hui, l’assassinat d’Andrés Escobar. 

Escobars

La tragédie, c’est l’irrémédiable qui advient. La mort, la séparation, rien ne pourra empêcher que le pire survienne, et il survient toujours. Qu’Andrés Escobar, capitaine de l’équipe de football de Colombie ait été le 21 juillet 1994 relève de cela. But contre son camp ou pas, élimination au premier tour ou non. Andrés Escobar aurait été l’homme à abattre.

Il faut dire, aux oublieux, que la Colombie au milieu des années 1990 était ce qu’on pouvait faire de pire en matière de règlement de compte en tout genre. En particulier à Medellín, fief natal, professionnel et fatal d’Andrés Escobar, où son homonyme Pablo régnait en maître. En faisant passer le trafic de cocaïne à un niveau industriel, Pablo Escobar a transformé la Colombie en une guérilla urbaine géante. Les morts se comptent en milliers, les fonctionnaires sont promis à la corruption ou la mort et Pablo Escobar, en 1989, n’hésite pas à faire tuer trois des cinq candidats à l’élection présidentielle. Quand il est tué en décembre 1993, la quasi-guerre civile est doublée d’une guerre entre les cartels. Le lion est mort, les chacals se disputent l’empire comme dirait l’autre et c’est dans cette redéfinition du narcotrafic qu’Andrés Escobar va mourir.

Toqués du toque

Dans la nuit du 21 Juillet 1994, Andrés Escobar sort pour la première fois depuis que son équipe a été éliminée au premier tour de la Coupe du monde aux États-Unis. Outsider redouté, le jeu de la Colombie menée par Pacho Maturana fait l’admiration de beaucoup. De Gomez à Asprilla ou de Valderrama à Escobar, le toque colombien en impose. En éliminatoires, elle a passé 5 pions à l’Argentine à Buenos Aires. On imagine le groupe de poules à la portée de l’équipe sudam qui a reçu l’honneur d’être la favorite de Pelé pour la victoire finale. La Roumanie, les États-Unis et la Suisse, du menu fretin pour le jeu de possession et de passes courtes des Jaune et Rouge.

L’entrée en matière est poussive et la Roumanie du Maradona des Carpates aka Gheorge Hagi ramène la Colombie sur terre. 3-1. Personne n’est cependant tellement inquiet. On savait que ce match serait une finale de groupe. Les États-Unis hôtes et la Suisse tendre ne devraient pas poser autant de problème et la Colombie de se qualifier.

Californication

22 juin 1994, Rose Bowl, Pasadena (Californie). 34ème minute de jeu, les Américains solides ne s’en laissent pas conter par des Colombiens grippés. Il faut dire qu’il y a de quoi être tendu. Le sélectionneur Maturana a reçu entre les deux matchs des menaces de mort pour ne pas faire jouer Gabriel Gomez. L’attaquant star Faustino Asprilla lui aussi est menacé. Ambiance.

Les 93 000 spectateurs du Rose Bowl voient débouler, à la 34ème minute donc, John Harkes sur le flanc gauche. Le capitaine états-unien centre vers Earnie Stewart. Andrés Escobar veut couper la passe, tacle. Il trompe son gardien et marque contre son camp. États-Unis 1 Colombie 0. Les Cafeteros ne s’en sortent pas, les USA enfoncent le clou. Score finale 2-1. Outsider deux semaines auparavant, la Colombie est éliminée au premier tour. Qu’importe qu’elle gagne 2-0 contre la Suisse et que son capitaine Escobar soit ce jour-là l’homme du match.

Chevalier des terrains

La 21 juillet 1994, donc, Andrés Escobar sort malgré les conseils contraires qu’il avait pu prodiguer à certains de ses coéquipiers. Rentré très vite à Medellín après la compétition, il avait déclaré en interview : « Dans le football, au contraire des combats de bêtes sauvages, la mort n’existe pas. Personne ne meurt, personne ne se fait tuer. Il n’y a que le plaisir ». Pense-t-il que sa réputation de chevalier des terrains plaidera pour lui ? Pas sûr, Andrés Escobar croit en ce qu’il dit, tout le monde à l’époque le suit. Peut-on imaginer qu’on tue un footballeur pour un CSC ? Encore moins un grand seigneur qui n’hésite pas à faire le bien autour de lui, à distribuer nourriture et jouets, à être le garant d’une forme d’intégrité morale.

Pourtant, quand il arrive au bar El Indio à Medellín, les chosent tournent rapidement au vinaigre entre Escobar et des clients déjà attablés. Les frères Gallon, propriétaires d’une entreprise de transports connus pour entretenir des liens avec le narcotrafic, invectivent de loin celui qui aurait dû devenir joueur de l’AC Milan la saison suivante : « Traître, Andrès, traître ! ». La soirée commence avec un pneu crevé. Escobar laisse couler. Accompagné de Galeano, la compagne de celui-ci et de la Docteur Pamela Cascardo, appelée à devenir la sienne, le capitaine cafetero ne veut pas d’esclandre. Quand il sort et trouve sur le parking les deux frères, il décide d’aller leur apprendre les bonnes manières. A la méthode de Don Andrés, c’est-à-dire par la parole et leur demandant de le respecter. Les deux hommes répondent : « Tu ne sais pas à qui tu parles ! ».

« Gol ! »

Entendant qu’on s’explique, Humberto Muñoz, chauffeur des Gallon, sort de la camionnette dans laquelle il attendait. Il s’approche d’Andrés Escobar et lui tire dans le crâne. A chaque coup de feu, Muñoz crie « Gol ! ». Il y en aura 6. On arrête l’homme le lendemain, l’émoi national est immense, 80 000 personnes défilent. L’écho international est à l’avenant. Jugé en juin 1995, Humberto Muñoz est condamné à 43 ans de prison. Il sort en 2005 pour bonne conduite.

Lors de son procès et durant toute l’enquête policière qui a précédé, le tueur a juré ne pas savoir sur qui il tirait. Les « Gol ! » ne devaient être qu’un gimmick. Ses patrons, eux, font jouer leurs relations et s’en tireront sans mal. Aujourd’hui, on sait grâce à l’enquête de la police colombienne qu’Andrés Escobar n’est pas mort à cause d’un contrat mis sur sa tête. Même si ça n’aurait été qu’une question de temps. Muñoz n’a fait qu’accélérer le processus et parachever la provocation de ses patrons.

Dans une interview donnée à El Espectador, Le Monde colombien, le procureur Jesus Albeiro Yepes en charge de l’affaire révélait en 2014 que des cartels concurrents avaient misé gros sur le parcours de la Colombie à la Coupe du monde 1994. Celui qui pour qui bossaient les Gallon avait parié que les Cafeteros atteindraient la phase à élimination directe. D’autres que la Colombie sortirait rapidement.

Dans les deux cas, Andrés Escobar était un homme mort. Où la tragédie va-t-elle se nicher…

JMPPMJ


Talking Heads et Pannetone

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Football

Serie A : l’Atalanta Bergame gifle le Milan AC

Christophe Beaumont

Publié

le

Serie A - L'Atalanta Bergame gifle le Milan AC
Photo Getty Images

Serie A – 19ème journée – Le Calcio arrivait à mi-chemin pour toutes les équipes qui le composent. Y compris le Milan AC, leader, qui recevait un Atalanta Bergame toujours dans la course à l’Europe. Une victoire permettait aux Milanais d’obtenir le titre honorifique de Champion d’Automne. Dépassé par un Bergame entreprenant, Milan sera défait 0-3, mais reste leader grâce au 0-0 de l’Inter à Udinese dans le même temps.

Du haut de ses 39 ans, l’immense Zlatan Ibrahimovic est au sommet de son art, et il l’a encore démontré avec un doublé lors de la précédente victoire de son équipe. Les Milanais l’avaient, alors, emporté 2-0 à Cagliari. Cela était la deuxième victoire en autant de rencontres sur le même score pour un Milan qui semble avoir digéré la défaite (1-3) face à la Juventus, 17 jours plus tôt.

En position de leaders, les hommes de Stefano Pioli recevaient donc l’Atalanta Bergame dans l’espoir de conserver son trône. L’occasion, pour eux, d’obtenir le titre honorifique de champion d’automne. La tâche n’était pas simple puisqu’il fallait battre des Bergamasques capables de tout. En effet, l’Atalanta est l’une des équipes les plus séduisantes, en termes de jeu, et la plus prolifique avec 42 buts inscrits.

Un Bergame entreprenant

18h, le coup d’envoi est donné à San Siro. Et il faudra moins d’une minute aux Milanais pour porter le danger sur le but de l’Atalanta. Zlatan Ibrahimovic verra son tir passer juste à côté. Était-il hors-jeu ou non ? Peu d’importance puisque cela n’était pas cadré. La partie est très agréable à suivre dès les premiers instants. Avec de l’intensité et du jeu de part et d’autres, cela annonçait les prémices d’une belle partie.

Après un quart d’heure de jeu, on peut voir que les joueurs de Bergame ne sont pas là pour faire de la figuration. Ils ont laissé passer l’orage et semblent, à présent, déterminés à ne pas céder le ballon aux Rossoneri. Dominateurs, les hommes de Gian Piero Gasperini ouvriront le score peu avant l’heure de jeu. Suite à un bon centre de Gosens dans le paquet, Romero parvenait à tromper Donarumma de la tête (26’,0-1).

Il s’en suivra des débats plutôt musclés avec une équipe de Bergame qui joue sans complexe. Le score n’évoluera plus dans ce premier acte. Une réaction se faisait donc attendre de la part du Milan qui restait malgré tout leader à la mi-temps. 0-1, c’est aussi le score à la pause.

Un Milan dépassé

45 minutes de bonheur en plus, pour une seconde période qu’on espérait tout autant animée. Et nous n’avons pas été déçus. L’intensité était une nouvelle fois au rendez-vous. La formation de Gasperini fera le break à la 53ème minute. L’arbitre sifflera un pénalty en leur faveur suite à un coup de coude de Kessié sur Ilicic. Le second transformera, sans trembler, l’occasion qui s’offrait à lui (0-2).

La nouvelle recrue des Rouge et Noir, Mario Mandzukic, fera son entrée en jeu à 20 minutes du terme. Une minute après son entrée, le Croate fut tout proche de réduire le score (71’). Mais Pierluigi Gollini se couchera très rapidement pour empêcher le cuir de finir sa course au fond des filets. Toutefois, le K-O viendra par le biais de Duvan Zapata. Buteur en première période, Romero décalait l’attaquant qui se présentait seul face au gardien pour le 0-3 (77’).

C’est donc un Milan dépassé par les événements qui concédera la défaite. La faute à une équipe de l’Atalanta qui aura énormément fait souffrir son adversaire en étant ultra réaliste. Les Rossoneri conserveront, tout de même, la première place grâce au match nul de l’Inter qui jouait contre l’Udinese dans le même temps. Score final : 0-3.

Christophe Beaumont


Lire la suite

Football

Calendrier Ligue 1 2020/2021 – 21ème journée : Programme et résultats

Nico

Publié

le

Par

Calendrier Ligue 1 20202021 - 21ème journée Programme et résultats
Dicodusport

FOOTBALL – La Ligue 1 se poursuit avec 10 matchs au programme. Programme et résultats de la 21ème journée.

– JOURNÉE 21 –

VENDREDI 22 JANVIER 2021
PARIS SAINT-GERMAIN 4 – 0 MONTPELLIER HSC
SAMEDI 23 JANVIER 2021
RC LENS 0 – 1 OGC NICE
AS MONACO 21H00
Canal+ / Téléfoot
OLYMPIQUE DE MARSEILLE
DIMANCHE 24 JANVIER 2021
FC GIRONDINS DE BORDEAUX 13H00
Téléfoot
ANGERS SCO
DIJON FCO 15H00
Téléfoot
RC STRASBOURG
FC METZ 15H00
Téléfoot
FC NANTES
NÎMES OLYMPIQUE 15H00
Téléfoot
FC LORIENT
STADE DE REIMS 15H00
Téléfoot
STADE BRESTOIS 29
STADE RENNAIS FC 17H00
Canal+
LOSC LILLE
AS SAINT-ÉTIENNE 21H00
Téléfoot
OLYMPIQUE LYONNAIS

Dicodusport


Lire la suite

Football

Football – Liga : notre pronostic pour Atletico Madrid – Valence

Nico

Publié

le

Par

Football - Liga notre pronostic pour Atletico Madrid - Valence
Dicodusport

LIGA – L’Atlético Madrid reçoit Valence pour le compte de la 20ème journée du championnat espagnol. Notre pronostic pour cette rencontre.

Atletico Madrid – Valence : Dimanche 24 janvier, 21h00

Tout sourit a l’Atlético Madrid cette saison qui a encore gagné un match bien mal embarqué cette semaine pour accentuer son avance en tête du championnat. Valence va mieux et reste sur cinq matchs sans défaite toutes compétitions confondues, ce qui leur permet de souffler un peu par rapport à la zone de relégation et d’être toujours en lice en Coupe. Malgré tout, cela semble un peu juste pour battre le leader du championnat ou même l’accrocher. On part sur une victoire de l’Atlético Madrid avec plus de 1,5 buts dans le match.

Dimanche 24 janvier, 21h00
Atlético Madrid et + de 1,5 buts
Atletico Madrid – Valence
1.66

Tentez votre chance en misant jusqu’à 100€ grâce à votre premier pari remboursé.

Dicodusport


Lire la suite

Football

Football – FA Cup : notre pronostic pour Manchester United – Liverpool

Nico

Publié

le

Par

Football - FA Cup notre pronostic pour Manchester United - Liverpool
Dicodusport

FA Cup – Dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe d’Angleterre, Manchester United reçoit Liverpool. Notre pronostic pour la rencontre. 

Manchester United – Liverpool : Dimanche 24 janvier, 18h00

La dynamique est clairement pour Manchester United qui a pris les commandes de la Premier League alors que Liverpool, qui était leader, enchaîne les contre-performances. Quelles compositions vont aligner les deux entraîneurs ? Dans une saison condensée, il y a des chances qu’il y ait de la rotation des deux côtés puisque les équipes reprendront bientôt la Coupe d’Europe. Dur de partir sur l’issue donc on préfère vous donner les deux équipes qui marquent.

Dimanche 24 janvier, 18h00 Les deux équipes vont-elles marquer ?
Manchester United – Liverpool
Oui
1.52
Non
2.00

Tentez votre chance en misant jusqu’à 100€ grâce à votre premier pari remboursé.

Dicodusport


Lire la suite

Football

Football – Ligue 1 : notre pronostic pour Saint-Étienne – Lyon

Nico

Publié

le

Par

Football - Ligue 1 notre pronostic pour Saint-Étienne - Lyon
Dicodusport

LIGUE 1 – 21ÈME JOURNÉE – Saint-Étienne reçoit Lyon pour un derby comptant pour la 21ème journée du championnat français. Notre pronostic pour la rencontre.

Saint-Étienne – Lyon : Dimanche 24 janvier, 21h00

Après quelques semaines avec de meilleurs résultats, l’ASSE retombe dans ses travers et a perdu ses deux derniers matchs face à des concurrents directs pour le maintien. L’Olympique Lyonnais marque un peu le pas de son côté avec un seul point sur les deux derniers matchs à cause notamment d’une défaite à la maison face à Metz. Sur le papier, Lyon est largement favori mais un derby est un match particulier et on préfère ne pas miser sur l’issue de la rencontre. On part plutôt sur les deux équipes qui marquent.

Dimanche 24 janvier, 21h00 Les deux équipes vont-elles marquer ? 
Saint-Étienne – Lyon
Oui
1.74
Non
1.80

Tentez votre chance en misant jusqu’à 100€ grâce à votre premier pari remboursé.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

Handball - Championnat du monde 2021 : notre pronostic pour Portugal - France Handball - Championnat du monde 2021 : notre pronostic pour Portugal - France
Championnat du monde masculin de handball 2021Il y a 4 minutes

Handball – Championnat du monde 2021 : notre pronostic pour Portugal – France

HANDBALL - CHAMPIONNAT DU MONDE - La France dispute son dernier match du tour principal face au Portugal ce dimanche...

[Vidéo] UFC 257 - Dustin Poirier inflige un énorme KO à Conor McGregor [Vidéo] UFC 257 - Dustin Poirier inflige un énorme KO à Conor McGregor
MMAIl y a 21 minutes

[Vidéo] UFC 257 : Dustin Poirier inflige un énorme KO à Conor McGregor

MMA - L'Irlandais Conor McGregor n'a rien pu faire pour contrer l'Américain Dustin Poirier lors de l'UFC 257. Ce dernier...

Biathlon - Antholz-Anterselva : notre pronostic pour la mass start hommes Biathlon - Antholz-Anterselva : notre pronostic pour la mass start hommes
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 43 minutes

Biathlon – Antholz-Anterselva : notre pronostic pour la mass start hommes

COUPE DU MONDE DE BIATHLON - ANTHOLZ – Dernière course avant les Mondiaux pour les 30 meilleurs biathlètes. Découvrez nos...

NBA 2020-2021 calendrier et résultats NBA 2020-2021 calendrier et résultats
NBA 2020-2021Il y a 1 heure

NBA 2020-2021 : calendrier et résultats

NBA 2020-2021 - La saison régulière de NBA se déroulera du 22 décembre 2020 au 16 mai 2021, retrouvez le...

24 janvier 2020 - Un match NBA à Paris 24 janvier 2020 - Un match NBA à Paris
HistoireIl y a 1 heure

24 janvier 2020 : un match NBA à Paris

Le 24 janvier 2020, la NBA débarquait à Paris. Retour sur cette rencontre historique entre les Bucks et les Hornets.

Championnat du monde masculin de handball 2021Il y a 12 heures

Mondial de handball 2021 – Groupe IV – Égypte, Suède, Russie, Slovénie : 4 équipes pour 2 places en quarts de finale

MONDIAL MASCULIN DE HANDBALL 2021 - Les places pour les quarts de finale valent chères et c'est peu de dire...

Championnat du monde masculin de handball 2021Il y a 12 heures

Championnat du monde masculin de handball 2021 : la Hongrie et l’Espagne qualifiées pour les quarts de finale

MONDIAL MASCULIN DE HANDBALL 2021 - La Hongrie a battu la Pologne 30-26 et a ainsi assuré sa place en...

Calendrier Top 14 2020-2021 – 19ème journée - Programme et résultats Calendrier Top 14 2020-2021 – 19ème journée - Programme et résultats
Rugby à XVIl y a 13 heures

Calendrier Top 14 2020/2021 – 19ème journée : Programme et résultats

TOP 14 2020/2021 - Le Top 14 continue ce week-end avec une 19ème journée avancée. Découvrez le programme complet et...

Serie A - L'Atalanta Bergame gifle le Milan AC Serie A - L'Atalanta Bergame gifle le Milan AC
FootballIl y a 13 heures

Serie A : l’Atalanta Bergame gifle le Milan AC

Serie A - 19ème - Le Calcio arrivait à mi-chemin pour toutes les équipes qui le composent. Y compris le...

Biathlon - Antholz-Anterselva : la startlist de la mass start hommes Biathlon - Antholz-Anterselva : la startlist de la mass start hommes
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 13 heures

Biathlon – Antholz-Anterselva : la startlist de la mass start hommes

COUPE DU MONDE DE BIATHLON – ANTHOLZ – Découvrez la startlist de la mass start hommes d'Antholz-Anterselva (Italie). Départ à...

Advertisement

Sondage

[Sondage] À quelle place le XV de France va-t-il terminer le Tournoi des 6 Nations 2021 ?

Vendée Globe 2020

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés